Demi compte rendu de la soirée de lancement Final Fantasy XIII

Demi compte rendu de la soirée de lancement Final Fantasy XIII

Après avoir lu la version « pile » de Damonx, voici la version « face » 😀

Ceux qui ont eu la chance d’obtenir des pass VIP ou invitations presse ont pu voir Miss France, mais ont également pu profiter pleinement de cette soirée et obtenir ce que de nombreux fans voulaient : des goodies !

Je suis arrivé, certes tard, à 18h30 alors qu’il y avait déjà pas mal de monde dans la file d’attente, et deux messieurs essayant tant bien que mal d’animer la « soirée » en proposant des mini-jeux éclair pour occuper le nombre considérable de personnes présentes. Sur les banderoles nous pouvions voir que la soirée commençait à 20H… oui mais quelle soirée ? Les deux messieurs nous ont répété plusieurs fois que l’ouverture se ferait à 22H, j’étais déjà bien dégouté en apprenant ça …

Les demi-heures passent et à 20h30, après le triplement de la foule (c’était réellement impressionnant), la chute des températures, la lassitude des fans et la prise de conscience qu’il n’y aura, pour sur, pas assez de goodies pour les 2000 personnes qui faisaient la queue (chiffre de Damonx, que je veux bien croire) j’ai décidé de partir, en me jurant de ne plus jamais mettre les pieds à une soirée de lancement sans invitation personalisée et de n’aller qu’à des soirées privées d’avant-première (même si le blog est trop jeune pour être reconnu dans la blogosphère pour le moment).

Maintenant que la déception est retombée, et pour essayer de trouver des solutions pour réussir de futures soirées de lancement, je me permets soulever quelques interrogations : Pourquoi si peu de goodies alors que le matraquage médiatique était tel, qu’une soirée réussie à contrario du lancement de la PS3 était prévisible ? Ça coûte trop cher ? non je ne crois pas, je pense que l’éditeur pouvait largement couvrir les dépenses. Quel en a été le résultat ? Des centaines de personnes déçue d’avoir patienté sagement dans le froid (pas de débordement à signaler, comme dans certaines files de certains concerts !) vont peut-être garder une mauvaise image de Square Enix (qui aurait dû accorder un plus gros budget), de la Fnac (qui y est pour beaucoup dans le manque de stock) et de Edolone (qui a fait avec les moyens du bord, avec les moyens qu’on veut bien lui accorder). Ces fans qui ont attendu dans le froid pour repartir parfois avec rien, tout ça parce qu’ils ont eu la malchance d’arriver dans les derniers. Des pigeons diront certains ? Je ne pense pas qu’aimer un jeu vidéo et être prêt à dépenser de l’argent pour une passion soit la définition d’un pigeon; ceux qui pense ça devraient étudier la concurrence de la téléphonie mobile en France pour savoir ce qu’est un pigeon.

Malgré tout ça, je souhaiterai féliciter Edolone (non je ne lèche pas de fesses) qui a fait tout ce qu’ils ont pu pour rythmer la soirée avec le peu de moyens qu’ils semblaient avoir, ainsi que toutes les personnes qui ont eu le courage de patienter dans le froid.

Pour conclure, je rappelle que j’ai tenté d’exposer ici le côté « face » de la soirée afin de mettre en avant l’autre visage de la soirée et qu’en aucun cas je ne crache sur les personnes ayant pu pleinement profiter du côté « pile », comme Damonx ou d’autres journalistes/invités, pour qui je suis sincèrement content.

2 comments

  1. Super article, tout comme toi je trouve dommage que les personnes non VIP ne peuvent profiter pleinement des goodies et autres, attendent des heures dans le froid, c’est une honte ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *