High Tech – Le SSD : l’avenir de Samsung ?

High Tech - Le SSD : l'avenir de samsung ?

Le journal Les Echos à publié récemment un article sur la santé de Samsung, le géant coréen de l’électronique que j’ai trouvé très intéressant. Même si en 2010, le constructeur / assembleur réalisait un chiffre d’affaire record, la répartition de la rentabilité n’est pas répartie équitablement.

On le sait, Samsung ne fait pas que des puces mémoire ; ils font aussi des télévisions, des lecteurs blu-ray / dvd, des écran d’ordinateurs, des téléphones portables ou encore de l’électroménager grand public. Une diversification de ses activités qui reste tout de même dans le secteur de la technologie.

Ce qui ne rapporte plus beaucoup au groupe aujourd’hui, c’est justement cet électroménager grand public : Machine à laver, télévisions, TV 3D, appareil photo bien que générant plus d’un tiers du chiffre d’affaire de la marque, ne génère qu’un bénéfice très faible. Cette baisse de profit est en partie du au fait que les dalles LCD coûte beaucoup moins cher qu’auparavant et qu’il n’est plus possible de les facturer au client au même niveau qu’il y a 5 ans.

La téléphonie mobile est une activité rentable pour Samsung. Ils ne sont pas nouveau (je me souviens de mon Samsung E900) mais l’arrivé de leur smartphone Galaxy S sous android leur a permis de se hisser dans les top ventes. Plus d’un quart du chiffre d’affaire pour plus d’un quart des bénéfices également, un bon créneau en somme.

Enfin, le véritable trésor de la marque coréenne est vraiment la mémoire. Samsung possède une domination monstre dans le secteur ce qui lui permet de conforter sa situation (de monopole ?) de leader du marché. Beaucoup de puces sont aujourd’hui développées par eux, mêmes les plus inconnues. 391% d’augmentation de profit opérationnel d’après le quotidien, c’est assez énorme et ça représente près de 60% du profit total du groupe.

Effectivement, donc, Samsung tire son épingle du jeu grâce à son activité dans le secteur des semi-conducteurs. Les disques durs SSD étant en plein essor, malgré un démarrage difficile dû au difficulté de recouvrer une qualité de performances au moins égale à celles d’un disque dur mécanique, il y a donc fort à parier que ce nouveau segment pourrait continuer à faire exploser les profil de ce Dragon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *