J’ai joué à Dark Souls 2 (PS3)

J'ai joué à Dark Souls 2 (PS3)

La licence Dark Souls (en comptant Demon’s Souls) est très certainement une licence de niche. Certes, cette dernière est assez bien remplie, avec une communauté de fans fidèles, mais le jeu garde sa réputation punitive et de grande exigence. Ce Dark Souls 2 ne dérogera donc sans doute pas à la règle malgré certaines améliorations.

Dans ce nouvel épisode, il semblerait qu’il soit toujours question d’un lieu central, point de départ de l’aventure et semblant de havre de paix. À l’instar du Sanctuaire de Lige-feu de Dark Souls, le point de convergence de l’aventure de Dark Souls 2 sera Majula. Mais encore une fois, je regrette le Nexus de Demon’s Souls qui permettait d’avoir une vue très précise sur ce qu’il nous restait à faire avant d’affronter les dernières épreuves du jeu. Tant pis, il faudra se plonger dans le jeu sans en sortir, ou bien avoir recours à une soluce pour ne pas tourner en rond.

Comme ce fut le cas pour le passage de Demon’s Souls à Dark Souls, nous aurons droit à une petite refonte de l’UI. En effet, l’inventaire et la fiche personnage sera grandement améliorée visuellement parlant, ajoutant une indispensable ergonomie. Il sera plus facile de choisir un objet, ou de voir l’impact visuel d’une pièce d’armure sur votre personnage, grâce à un portrait 3D affiché en grand. Pour l’affichage tête haute, ou HUD en english, rien à signaler : on reste sensiblement sur ce que l’on a connu dans le précédent épisode.

Le mode on-line a également été légèrement repensé. Désormais, vous pourrez vous faire envahir même si vous êtes en mort-vivant. Cependant, une liste prioritaire de 5 rangs a été établie. Ainsi, les envahisseurs envahiront (wouhou, répétition) en priorité les personnages à haut sin-level, puis les jou-eurs-euses coop, puis les vivant-e-s, puis les mort-e-s. En gros, vous serez probablement tranquille pendant votre premier circuit de jeu. Et rien ne vous empêche, de toute façon, de jouer en mode hors-ligne.

Autre chose intéressante à noter : lorsque vous mourrez (je veux dire par là : lorsque vous passez de « vivant-e » à « mort-e »), votre maximum de points de vie ne passera plus désormais à -50 % immédiatement (je crois que c’était ça le malus), mais ne baissera que de quelques pourcent, cumulatif à chaque mort jusqu’à -50 %.

Graphiquement, le jeu ne bénéficie pas d’une grosse amélioration (j’y ai joué sur console) mais certains espaces semblent bien plus lumineux et plus « vifs » en termes de colorimétrie. C’est assez agréable, reste à voir ce que ça donnera tout au long du jeu.

Voilà ce que je peux dire sur le jeu. Évidemment, ma précommande est toujours d’actualité, et j’ai hâte de mettre mes pattes de chat dessus, même si j’ai toujours Nier sur le feu et que je viens de débuter les 30 jours d’essai de Final Fantasy XIV 😮 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *