Magic Origines pointe le bout de son deck

Magic Origines pointe le bout de son deck (1)

Vous le savez peut-être, les éditions de bases de Magic n’existent plus. Ce récent changement laisse néanmoins place à une toute dernière édition de base : Magic Origines. On y découvrira l’origine de certains planeswalkers (mais toujours pas d’Urza ou de Rofellos L !) qui seront recto-verso, ainsi que des mécaniques de jeux somme toute assez abordables. Si de nouveaux mots-clés font leur apparition (dont les explications officielles sont ici), cette édition est largement à la portée des personnes souhaitant s’initier au jeu, seul-e ou surtout en boutique avec des convives !

Avec cette nouvelle édition viennent quelques changements de règles. Ces changements n’auront que peu d’intérêts pour celles et ceux qui débutent mais modifieront cependant la manière de jouer pour d’autres. Je ne vais pas entrer dans les détails car il existe des articles sur internet expliquant précisément ces nouveautés mais, globalement, ce sont surtout des ajustements permettant d’améliorer la synergie des affrontements.

Certaines modifications sont très subtile et c’est notamment le cas pour la nouvelle façon de lancer un sort. En effet, si un effet vous interdit de pouvoir lancer un sort, vous pouvez tout de même déclarer ce lancement et faire tous les choix qui y sont associé (par exemple un coût de mana supplémentaire, ou une cible) ; la légalité de ce lancement est vérifiée après ces choix (mais avant payer effectivement ces coûts). Cela donne de l’intérêt supplémentaire à une carte avec la Grâce, qui est à la base une carte de créature : si un effet vous interdit de lancer des sorts de créatures, et bien vous pouvez toujours lancer une carte de créatures possédant la Grâce, pour son coût de Grâce, et bénéficier ainsi de son effet.

Magic Origines pointe le bout de son deck (2)

Bref, comme chaque extension/bloc, vous aurez un certain nombre de formats de paquets déjà prêts à l’emploi qui pourront ravis les plus débutant-e-s comme les plus confirmé-e-s. Que ça soit des packs d’intro ou des packs de duels (Clash Pack), ou bien encore des Fat Packs (non disponible en français), vous n’aurez que l’embarras du choix.

Enfin, je ne m’attarderai pas beaucoup sur la version jeux vidéo de Magic car je ne suis pas un afficionado de la chose, mais celle-ci, nommée Magic Duels, devient persistante. Ce qui signifie que le jeu vidéo sera mis à jour avec toutes les nouvelles cartes disponibles à chaque sortie d’extension, et ce, sans coût supplémentaire. Le jeu se veut free-to-play (payer ne permettrait que d’accélérer le déblocage de certaines choses) et est disponible sur iOS, et bientôt sur PC, PS4 et Xbox One.

Si vous cherchez de plus amples informations sur Magic :

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *