Mon avis sur Harvest Moon Lumière d’Espoir

Je n’avais jamais joué à un Harvest Moon, et c’est sur Nintendo Switch, avec l’épisode « Lumière d’Espoir » que j’ai commencé l’aventure. Mais qu’est-ce que Harvest Moon ? Regardons ça ensemble.

Dans Harvest Moon Lumière d’Espoir, vous incarnez un personnage masculin ou féminin, au choix, et vous vous retrouvez sur une île dévastée par une tempête. Inconscient (ou inconsciente), vous êtes recueilli/recueillie par une inconnue qui vous amène chez une habitante qui deviendra votre principal point de contact pour cette aventure.

Vous décidez alors de rester et de refaire votre vie dans une maison offerte par Jeanne (cette personne qui vous a retrouvé). La terre est cultivable, mais rien ne semble pousser depuis que le phare de l’île ne fonctionne plus. Qu’à cela ne tienne, le défi ne vous fait pas peur et quelques graines de choux en poche et un arrosoir vous suffiront amplement à débuter votre exploitation capitaliste basée sur le rendement et l’exploitation des terres (que vous vous appropriez sans rien demander à personne, bien sûr). Vous êtes donc paré et parée pour le monde d’aujourd’hui, tout cela avec un sourire jusqu’aux oreilles, évidemment.

Le système de plantation est on ne peut plus simple et logique : vous labourez un carré de terre, vous plantez des graines, vous arrosez, vous mettez de l’engrais si ça vous chante, et vous vous en occupez pendant quelques jours avant de récolter le fruit de votre labeur. En revendant vos récoltes, vous pourrez engendrer de l’argent nécessaire à l’obtention de nouvelle graines (parce que vous n’êtes pas assez doué/douée pour en récupérez vous-même). Il est également possible de vous occuper d’animaux.

L’autre partie importante du jeu consiste à reconstruire l’île. Les maisons sont majoritairement dévastées, tout comme certains ponts. Restaurez tout ça fera revenir des habitants et des habitantes qui pourront être importants pour la diversité de ce à quoi aurez alors accès (des fleurs par exemple). Mais pour réparer les dégâts ainsi provoqués par la tempête, il vous faudra récupérez des matériaux tels que du bois (tendre ou dur), de la pierre, du verre, du fer etc. Plus vous progresserez dans le jeu, plus vous saurez comment récolter tout ça, sachant que le bois tendre est la première chose que vous saurez récupérer grâce à une hache offerte très tôt dans le jeu par une habitante. Vous pourrez alors déforester tout l’ile, virer toutes les pierres et rochers qui traînent et ainsi étendre votre empire agricole jusqu’à perte de vue. Il ne manque plus que la culture des palmiers à huile pour être au top de l’écologie.

Le fil rouge de Harvest Moon Lumière d’Espoir est également le sauvetage du phare de l’île qui n’émet plus de lumière depuis la tempête. Une enquête sur le long terme s’engage alors pour tenter de le rallumer grâce à des disques qui semble nécessaires à son bon fonctionnement, mais qui ont évidemment disparu, sinon ce n’est pas  drôle. De nombreux personnages que vous rencontrerez au cours de votre périple vous aiderons à les dénicher, ou tout du moins à obtenir de précieux indices.

Les personnages, justement, font parti des éléments que je pourrais reprocher au jeu. Ils sont souvent très caricaturaux et peu crédibles. Ils participent évidemment activement à la narration de l’histoire du jeu, mais sont peu intéressants. La musique incommodante n’aide pas non plus à se sentir à l’air avec eux. Chaque partie de la carte ou presque a son propre thème, jamais subtile et rarement captivant.

Harvest Moon: Lumière d’Espoir est un petit jeu simple et sans ambition. La trame narrative reste néanmoins suffisamment entrainante pour essayer d’en savoir plus, d’autant plus que le côté « mignon » de la direction artistique pourra aider à vous retenir.

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par le constructeur. Les captures d’écran viennent de l’éditeur. Le jeu est disponible avec les textes entièrement en français.

Acheter Harvest Moon: Lumière d’Espoir sur à partir de 34,99 € sur Amazon.

 

#4 Moyen (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

1 comment

  1. Aunorine

    Les graphiques du jeu Harvest Moon m’ont fait penser à Animal Crossing qui était aussi simple que ce que tu décris là. Je n’ai pas joué, donc je ne peux pas dire par expérience. J’avais vu cette franchise sur la 3ds et j’ai voulu l’acheter, mais je ne l’ai pas fait finalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.