Mon avis sur le Be Quiet! Silent Wings 3 140mm

mon-avis-sur-le-be-quiet-silent-wings-3-1

Après avoir testé le Be Quiet! Silent Wings 2, le constructeur m’a proposé d’essayer son successeur : le Silent Wings 3. Bien que le précédent modèle n’était déjà pas spécialisé pour le Watercooling, j’ai tout de même décidé de l’essayer dans ces conditions afin d’avoir une comparaison fiable.

Le silence toujours au rendez-vous

Le précédent modèle de Silent Wings annonçait un bruit maximal de 16,4 dBA. Le Silent Wings 3 propose encore mieux avec 15,5 dBA maximum. Bien évidemment, et comme l’avais déjà précisé dans mon article du Silent Wings 2, cette statistique est peut-être un peu enjôlée, mais quoi qu’il en soit, le silence est bel est bien là, même à fond (1000 tours par minute).

Un flux d’air toujours là

Le flux d’air quant à lui, est plutôt stable (malgré une légère baisse). Pour le Silent Wings 2 il était de 102,6 m3/h (60,4 cfm), et il est désormais de 101,09 m3/h (59,50 cfm) pour le Silent Wings 3. Je ne vais pas revenir sur l’explication de ce qu’est le flux d’air puisque tout est expliqué dans mon autre article, mais il s’agit tout simplement de la quantité d’air expulsé par le ventilateur dans un laps de temps donné (ici : 101,09 mètres cube d’air en une heure). Du coup, c’est encore une fois très bon, et idéal pour du air cooling (surtout encore une fois avec un tel silence).

Une pression statique en hausse, mais toujours trop faible

Le Silent Wings 3 dispose du même « souci » que son grand frère le Silent Wings 2 : il n’a qu’une faible pression statique. Le dernier né propose une pression de 1,08 mm/H2O tandis que le précédent modèle en proposait une de 0,81 mm/H2O. C’est en progression, certes, mais cela reste toujours trop faible pour du watercooling. Encore une fois, si vous voulez davantage d’information sur la pression statique, j’en parle dans mon précédent article.

Les performances

Après avoir réalisé l’essaie, je continue de grimper à 64-65° sur mon NZXT Kraken X41 (je montais à 67° avec le Silent Wings 2) lors d’une forte activité de mon GPU (Car oui, je le rappelle, j’ai monté un Kraken X41 sur ma carte graphique). Une petite amélioration, certes, mais toujours loin de mon 56° max avec mon NZXT FX140 V2 (beaucoup plus bruyant cela dit). La pression statique y est clairement pour quelque chose : le ventilateur n’est pas assez puissant pour souffler efficacement à travers le radiateur, ce qui est normal puisque ce n’est pas sa vocation première, comme indiqué dans le chapô de cet article.

Quoi qu’il en soit, il est à noter que j’ai eu moins de difficulté à installer le Silent Wings 2 grâce à des jeux de fixations légèrement meilleures. Elles assurent toujours autant une stabilité évitant au maximum les vibrations, mais elles ne sont pas pratiques à changer une fois en place. Cela dit, vous n’êtes pas vraiment censé le faire :).

Au final

Cet avis est court, mais il ne s’agit que d’une mise à jour du précédent, sur le Silent Wings 2. Be Quiet! propose légèrement mieux mais reste cantonné dans son domaine d’expertise : l’aircooling silencieux, où il excelle particulièrement.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par le constructeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *