Mon avis sur le Plantronics RIG 600

Il fut un temps où le Plantronics RIG Stéréo mixer était mon casque de prédilection. Il m’a accompagné pendant de nombreuses années, ainsi que son confort globalement au top pour mon crâne, et une qualité de son que je n’avais jamais réussi à obtenir jusqu’ici. Lorsqu’il m’a lâché, j’ai voulu acheter le Plantronics RIG 600 qui, de par sa forme que je connaissais déjà, possédait tout ce qui pouvait me rassurer quant à sa qualité. Finalement, j’ai jeté mon dévolu sur un autre casque dont je vous parlerai un peu plus tard, mais j’ai tout de même eu l’occasion de tester le RIG 600 grâce à Plantronics qui m’a fait parvenir un exemplaire.

Le RIG 600, comme je l’ai précisé en introduction,  a exactement le même form factor que le RIG stereo. Pour moi, c’est un gage de confort : les oreillettes rondes ne sont pas gênantes pour mes oreilles, et sont circum aural (elles englobent les oreilles). Elles sont revêtues d’une imitation de cuir alvéolé et ont une belle souplesse : ni trop ferme, ni trop molles. Enfin, elles sont cerclée d’un liseré jaune à effet doré qui souligne les formes rondes du casque. L’arceau n’appuie pas sur la tête, mais tout comme le précédent RIG, il peut commencer à se faire sentir au bout de quelques heures d’utilisation.

l’arceau justement, possède un rappel du revêtement cuir des oreillettes, et je trouve que cela est du plus bel effet. Il reste néanmoins sur la même fabrication que le RIG précédent, c’est à dire entièrement en plastique. Cela dit, j’ai cassé mon précédent RIG que très longtemps après son acquisition, après une mauvaise chute. Du coup, pendant toutes ces années, malgré une sollicitation quotidienne plutôt chargée, et quelques légères chutes, l’arceau a toujours tenu.

Le RIG 600 est vendu avec deux jeux de câbles : un avec un micro perche et télécommande filaire (de qualité très moyenne, permettant de contrôler le son et de muter le microphone), et un second avec un kit main libre. Tous deux sorte en jack 3,5. Un câble Y est fourni (femelle vers deux mâles) pour permettre de le brancher sur votre PC. En effet, le casque a vocation à être utilisé sur toutes les plateforme : mobile, tablette, ordinateur etc. Avec un look si sobre et élégant, nous n’aurez probablement pas honte de sortir avec, c’est une certitude. La petite touche d’originalité qui m’a fait sourire, c’est le « R » du logo RIG inscrit sur l’intérieur de l’oreillette droite. Une manière astucieuse de préciser que c’est l’oreillette droite (R pour Right = Droite. Sur les casques traditionnels, L pour Left (gauche) et R sont inscrit près des, ou sur les oreillettes).

Parlons maintenant de la qualité sonore. Voici les spécifications techniques directement tirées du site internet du constructeur :

Microphone :

Rapport signal/bruit du micro: Moins de 42 dB
Sensibilité du micro: -45 dBV/Pa
Capture du son du micro: Unidirectionnelle
Réponse en fréquence du micro: 100 Hz—10 kHz

Son :

Sensibilité du casque: 111 dBSPL/V
Puissance d’entrée maximale du casque: 40 mW
Impédance du casque: 32 ohms
Réponse en fréquence du casque: 20 Hz-20 kHz
Écouteurs du casque: Dynamiques de 40 mm

On est plutôt proche du précédent RIG, et la qualité du son est assez proche. C’est à dire que nous sommes toujours en face d’un excellent casque en termes de restitution sonore. Les basses sont suffisantes sans être trop exagérée, les aiguës sont là, et les medium pêchent toujours petit peu. Comparé à mon actuel casque Beyerdynamic DT770 Pro, dont la qualité est considérée comme « Studio » et donc neutre en termes d’équilibrage basse/medium/aiguës, le RIG 600 dispose d’un son plus chargé en basse, mais moins « rond » et « chaud », ce qui peut paraître paradoxal. Dans tous les cas, le son reste excellent. Surtout pour le prix.

Le microphone est de bonne facture, le même que j’avais sur mon RIG Stereo. Il souffre d’un léger manque d’amplification, mais il a le mérite de proposer un son assez propre et clair, sans avoir l’impression de passer pour le Système d’Information Vocal du RER D. Malheureusement, encore une fois, et puisque c’est la même forme général que le RIG Stereo, le micro perche est monté sur le câble avec la prise jack. Il existe donc un léger jeu dans le branchement et, surtout, en cas de chute, les risque de casse sont très élevés (j’ai déjà cassé deux microphones comme ça, à cet endroit là).

Voilà, difficile de dire quoi que ce soit d’autre sur le RIG 600. Il s’agit d’un casque très proche du RIG Stereo, avec un look sobre et élégant, une excellente qualité sonore, mais qui pêche toujours par son micro monté sur le câble jack, le rendant très fragile. Rajoutons tout de même que la télécommande filaire est peu pratique. Néanmoins, le Plantronics RIG 600 sera un excellent compagnon nomade, ou en simple casque si vous avez un micro sur pied, tant la qualité du son est bonne, surtout pour le prix.

Acheter le Plantronics RIG 600 à partir de 69,29 €

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par le constructeur.

#2 Très bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *