Mon avis sur le watercooling Be Quiet! Silent Loop

mon-avis-sur-le-watercooling-be-quiet-silent-loop-1

Be Quiet! a cédé aux sirènes du watercooling AIO (pour All In One). Il faut dire que ce procédé est assez pratique pour les personnes débutant dans cette pratique, ou ne voulant simplement pas se prendre la tête ou risquer de faire n’importe quoi. Pour rappel, un Watercooling AIO est un ensemble indissociable : Radiateur, ventilateur, et pompe. L’intérêt d’un watercooling ? Le refroidissement bien plus efficace qu’un aircooling pour des composants qui peuvent parfois être bien chauds (comme un processeur graphique), mais aussi parfois le silence pour certain·e·s. Be Quiet!, justement connu pour cette dernière caractéristique, compte bien associer ce calme légendaire à la performance d’un refroidissement liquide. Pari réussi ?

Le contexte

La toute récente gamme Silent Loop du constructeur allemand se décline en trois versions : 140mm, 240mm et 280mm. Le constructeur m’a permis de vous présenter le modèle 280mm, qui ne s’adresse évidemment pas à tout le monde. J’ai d’ailleurs eu un peu de mal à le monter sur mon tout nouveau boîtier NZXT S340 Elite. Il faut dire que mon précédent boîtier (un Phantom 530 de la même marque) était un grand tour, tandis que celui-ci est un moyen tour. Vous souhaitez expulser l’air chaud émis par le radiateur ? N’y pensez pas sur ce boîtier : les prises USB facade du haut vous gêneront : vous êtes condamné·e à faire du « push ».

Pour rappel, les différentes méthodes de placement des radiateurs sont celles-ci:

  • Push : vous souffler de l’air sur le radiateur pour le refroidir ;
  • Pull : vous aspirer l’air chaud du radiateur et vous l’expulser ;
  • Push-Pull : vous combinez les deux méthodes précédentes.

Les puristes vous diront que la méthode Pull est la meilleure, ce qui physiquement est probablement vrai, mais qui, dans les faits, peut ne pas être aussi évident. Cela dépend de la configuration de votre boîtier, de sa taille et du flux d’air que vous allez créer à l’intérieur de celui-ci. Mais nous n’allons pas nous attarder sur l’aspect technique du watercooling, je compte y revenir plus tard sur un article dédié.

mon-avis-sur-le-watercooling-be-quiet-silent-loop-2

En détails

Quoi qu’il en soit, pour monter ce Silent Loop 280 sur mon boîtier, j’ai dû mettre les ventilateurs à l’arrière en configuration « Push ». Cette configuration nécessite des ventilateurs ayant une pression statique assez forte, pour être capable de projeter suffisamment fort de l’air au travers un obstacle (ici, le radiateur) pour être efficace. Be Quiet! a justement équipé son kit de deux ventilateurs Pure Wings 2 140mm (pour le modèle de Silent Loop 280). Ces derniers propose une pression statique de 1,82 mm/H2O ce qui est limite pour du watercooling. En contrepartie, vous aurez un silence d’or (entre 16,1 et 37,3 dB). De toute façon, ce sont avant tout des ventilateurs de boîtiers, assurant un bon flux d’air (104 m3/h, ce qui est plutôt très bon). Mais l’avantage d’un radiateur de 280mm, c’est que le refroidissement sera plus « facile », même avec de tels ventilateurs. Libre à vous du coup de les changer ou pas.

Le Kit est équipé de système de fixation pour processeur AMD ou Intel :

  • Intel : LGA 775 / 1150 / 1151 / 1155 / 1156 / 1366 / 2011(-3) Square ILM
  • AMD : AM2(+) / AM3(+) / FM1 / FM2(+)

Une seringue de pâte thermique est également présente, ce qui est plutôt agréable et bien plus appréciable qu’une plaque déjà pré-enduite. La plaque est d’ailleurs en Nickel (et grande) et le radiateur en cuivre.

Be Quiet! propose une technologie censée être silencieuse en ce qui concerne la pompe. En effet, certaines pompes (surtout dans les Kit AIO) peuvent se révéler bruyante. C’était le cas par exemple de celle de mon NZXT Kraken X41 mais uniquement parce qu’elle était sous-alimentée en énergie (il fallait mettre la puissance de la prise ventilateur de la carte mère sur laquelle était branchée la pompe à 100 %). Le constructeur vante une technologie où l’air froid et l’air chaud passer dans des chambres superposées et non pas d’une entrée vers une sortie classique. Cette vidéo parle-d’elle même :

Notez que la pompe est carrée et ne s’adaptera donc pas à un Kraken G10 pour l’adapter sur une carte graphique. Peut-être que ça passera avec un Corsair HG10 mais je n’ai pas l’occasion d’essayer. Les fixation sur la carte mère m’ont paru un peu sommaires et peu évidentes (une sorte de backplate adhésive par exemple). J’aurais préféré quelque chose de plus qualitatif.

Mes impressions

Si l’on doit résumer les choses, Be Quiet! se lance dans les watercooling all-in-one avec ses intentions de toujours : les performances en silence. La pompe à la fabrication particulière, bien qu’un peu grosse, réussi son pari, tandis que les ventilateurs assurent toujours le calme dont ils ont la réputation. En revanche, le système de fixation sur le processeur mériterait d’être amélioré. Il est moins évident que ceux d’un NZXT, et moins rassurant également. Cependant, rassurez-vous, tout tient correctement !

La finition général du produit est très satisfaisante : l’effet brossé du dessus de la pompe rend particulièrement bien, tandis certain·e·s regretteront l’absence de LED. Les tuyaux sont entourés d’un ressort pour limiter les risques de coupures et assurer une torsion plus douce. C’est une idée intéressante mais qui pourrait déranger les puristes de l’esthétique. Le radiateur en cuivre dissipera mieux la chaleur qu’un radiateur en aluminium, et son épaisseur ainsi que sa géométrie assurera un refroidissement largement suffisant pour un Processeur, même overclocké.

Pour une première dans le watercooling AIO, Be Quiet! ne prend pas énormément de risques et avance ses pions de manière mesurée. Le Silent Loop réussit son pari de conjuguer silence et performances, même si les fixations auraient pu être un peu meilleures. Cependant, au prix proposé, le Be Quiet! Silent Loop saura vous donner satisfaction, et nul doute que son silence pourrait vous le faire adopter.

Acheter le Silent Loop de Be Quiet!

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par le constructeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *