PGW – Preview : Elsword (PC)

PGW - Preview : Elsword (PC)

C’est au PGW désormais terminé que j’ai pu assister à une présentation du nouveau MMORPG édité par Gameforge : Elsword. Déjà sorti en Allemagne, la France est le deuxième pays à accueillir le titre des coréens de KOG Studios, et ce depuis le 14 septembre.

Une MMORPG en slidescrolling

Ça peut paraître déroutant de prime abord mais l’évolution à travers le monde d’Elsword se fait uniquement en sidescrolling ; c’est à dire que vous bougerez de gauche à droite (et de haut en bas) mais il n’y aura pas de profondeur. En fait, les niveaux seront réalisés en vraie 3D mais l’évolution dans ceux-ci ce fera en « fausse » 2D. Un peu compliqué à expliquer peut-être mais très clair une fois testé. N’hésitez pas d’ailleurs car le titre est un Free To Play !

Saleté de cristal !

Si nous devions planter le décor, un astéroide à percuté la planète et des fragments du cristal Eldritt, une grande source d’energie qui attire les convoitises sont éparpillés sur tous les continents. Les Nasod, ces machines auparavant inertes vont prendre vie à cause de ce cristal mais surtout devenir corrompues, ce qui va provoquer une certaine instabilité dans l’univers d’Elsword.

Un Free To Play pas si « Freemium » que ça

Dans la jungle des Free To Play (ces jeux gratuits dans lesquels ont peut acquérir certains objets moyennant du vrai argent), il est courant de se rendre compte que pour bien progresser dans le jeu, il est indispensable d’acheter des armes/potions/équipement etc… Ici, ce n’est pas vraiment le cas : tout l’univers du jeu sera ouvert pour les joueurs payant comme les non-payants et rien ne sera vraiment bloqué. En fait, le joueur qui paiera aura trois avantages :

  • Il aura des amélioration de confort.
  • Il aura des amélioration de correction (comme le reset de ses compétences par exemple).
  • Il pourra obtenir des pets exclusifs.

4 personnages de départs

Dans le jeu, vous n’aurez pas réellement de personnalisation au départ : vous aurez le choix entre 4 différents personnages dont Raven (un ancien boss) ce qui est une véritable chance pour les français !). Par la suite, un cinquième arrivera : Eve, un personnage très attendu. C’est la reine des Nasods. Elle permet d’invoquer des machines pour se battre à ses côtés.

Vous l’aurez dont compris, le personnage que vous choisirez aura une classe définie et spécifique sans possibilité d’en changer. Ça peut paraître un peu étonnant mais au final, cela assure un bon équilibrage entre les joueurs, sans avoir à patcher toutes les semaines pour faire semblant de rééquilibrer le tout (oui oui, je vise World Of Warcraft précisément !).

Les personnages ont donc une classe spécifique et classique : corps-à-corps, distance, magie, invocateurs et Raven, lui, est une classe de corps-à-corps mais avec un bras cyborg. On retrouve les ingrédients japonais par excellence : le moyen-age, la magie et la cybernétique.

Tout se joue en instance !

Que ce soit le PVE ou le PVP, tout est « instancié ». Les donjons sont limités à 4 joueurs mais les premiers sont facilement solotables. Les quêtes que vous aurez à mener sont séparés en différentes catégories selon les avantages qu’elles procurent : évènement, compétences, quotidiennes ou standards.

Toutes ces quêtes sont centralisés dans les villes sur un tableau d’affichage commun. Ainsi, pas besoin d’aller voir tel NPC pour démarrer ou valider la quête : vous la choisissez sur le panneau d’affichage, vous allez dans le donjon la faire et à la fin se trouve un NPC qui vous permet de la valider (mais aussi de réparer, acheter etc…). Tout est fait pour éviter au joueur de faire des aller/retours incessants.

Sachez que pour ce qui est des ventes d’objets in-game entre joueurs, c’est exactement pareil : si chacun peu créer sa propre échoppe, il est possible d’ouvrir une fenêtre permettant de faire une recherche à travers tous les stands disponibles : excellents quand la place du marché est saturée de messages illisibles !

Le système de limitation de temps de jeu

Dans Elsword, vous aurez une barre de volonté. Initialement chargée à 100%, elle représente environ 4h de jeu en donjon. Qu’est-ce que cela signifie ? Et bien si vôtre barre de volonté tombe à zéro, vous l’aurez compris, vous ne pourrez plus jouer de donjons jusqu’à ce qu’elle se recharge (tous les matins à 6h). À chaque fois que vous irez dans un donjons, cette barre diminuera. Comment faire alors ? Deux solutions :

  1. La première, vous jouez en co-op avec d’autres joueurs : la barre de volonté sera diminuée certes mais proportionellement au nombre de joueurs : si vous êtes 4, elle sera 4 fois moins entamée.
  2. Vous devenez « maître » : Quand vous atteignez un certains niveau, vous pouvez enrôler un disciple qui, à chaque fois qu’il gagne un niveau, vous permet de remporter un « cadeau » dans lequel vous aurez une chance de gagner une potion de régénération de volonté.

Vous avez donc compris que le jeu est fait pour inciter le joueur à jouer avec d’autres !

Les compétences

Les arbres de compétences sont tout ce qu’il y a de plus classique mais je devais vous parler d’un avantage de « confort » pour les joueurs payants. Lorsque vous ne payez pas, vous assignez vos compétences de combat dans une barre (nommé « A »). Dans un donjon, vous ne pourrez pas les changer tant que vous ne l’aurez pas terminé ! Mais si vous êtes un joueur payant, vous aurez accès à une barre « B » vous permettant d’y assigner à la volée des compétences.

Pour conclure, Elsword est un MMO qui m’a surpris de par sa manière de jouer (sidescrolling) mais aussi de par sa volonté de ne pas pénaliser les joueurs non-payant : concrètement, vous pourrez vous amusez autant que les autres si vous ne payez pas. Le jeu est fun et très maniable et vous vous laisserez sûrement séduire par le côté original du sidescrolling. Graphiquement le jeu peu tourner sur n’importe quel configuration et propose des animations et des habillages de personnages vraiment réussis. De plus, l’accent est mis sur la co-op entre joueurs et sur la maitrise de son temps de jeu. Un jeu qui plaira à toutes et à tous et qui rencontre déjà un vif succès en France avec un démarrage plus fort que dans son pays d’origine : l’Allemagne.

Disponible sur PC uniquement.

Site officiel : http://fr.elsword.org/landing

6 comments

  1. Anvenjade

    Bon article, mais j’ai été horripilé de voir une fausse information concernant Eve, le 5ème personnage. Elle n’est pas une invocatrice, elle est une androïde qui commande au nasods de par son titre de reine des nasods. Il n’y a pas réellement de titre qui la définit, mais invocatrice n’est certainement pas bon.

  2. Sébastien
    Author

    Je suis désolé ! je viens de changer ! C’est vrai que le community Manager qui m’a présenté le jeu m’a bien dit qu’elle était la « reine » des Nadods et qu’elle pouvait « invoquer » des machines pour se battre à ses côtés (c’est pourtant marqué sur mes notes ^^). C’est pour cela qu’il m’a dit qu’elle était une sorte d’invocatrice sans dire que c’était sa classe à proprement parler.

    J’ai corrigé, encore merci de la remarque 🙂

  3. Assashina

    Une sixième classe est aussi prévu non ? (Chung) même si sa sortie est prévu pour l’année prochaine, une sorte de gros bourrin. ^^

    En tout cas superbe article, on y retrouve ce qui m’a séduit, la facilité d’adaptations, les classes bien définis, une histoire qui tient la route, l’enchevêtrement des quêtes et surtout, la plus forte égalités en payeur et non-payeur.

    En tout cas, je conseille ce jeu. 🙂

  4. Sébastien
    Author

    Ah je ne sais pas, je me suis fié à ce que Gameforge m’a donné comme information lors de la présentation 🙂

    Merci en tout cas 🙂

  5. Talime

    En effet Chung est arrivé sur la Fr il y a quelques temps déjà et un tout nouveau personnage vient de faire son apparition sur le version Kr, Ara Han qui se bat à l’aide d’une lance. C’est la soeur de Ran le gros bosse du village d’Hamel… voilà pour les news ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *