Présentation – Tara OCEANS : trois ans à marcher sur l’eau

Présentation - Tara OCEANS : trois ans à marcher sur l'eau

Nous allons faire une petite pause dans ce monde de jeux-vidéo, mangas, high-tech et autres geekeries pour s’intéresser à un domaine bien plus aquatique, l’étude des océans grâce au kit de presse de Tara OCEANS qui m’a été envoyé par Edolone, que je remercie au passage.

Le 5 Septembre 2010, cela fera un an que l’expedition Tara aura quitté le port de Lorient pour trois années d’études des océans. Une centaine de scientifique va s’atteler à analyser, comprendre et cataloguer l’écosystème des océans du monde entier.

Le but de l’expédition est en effet d’étudier au maximum les micro-organismes marins qui constituent une véritable clé de voute dans l’équilibre de la chaine alimentaire océanique mais qui sont aussi des marqueurs de la qualité du climat actuel et de son évolution, si l’on mène l’étude sur une longue période. À l’aide des dernières technologies, le consortium à pour objectif de pouvoir également créer un repère dans l’étude des cette biodiversité qui est, à l’heure actuelle, peu étudiée, afin de pouvoir s’appuyer sur un temps «zéro» pour de prochaines études.

Plutôt qu’une étude parcellaire qui s’attarderait sur quelques espèces en particulier, Tara OCEANS va étudier la diversité marine dans son ensemble afin de dresser un portrait des océans à un moment donné, dans le monde entier. Ce projet ambitieux et honorable est mi-privé/mi-public.

Au bout de 9 petits mois d’expédition, celle-ci à déjà commencé à porter ses fruits : 56 stations d’échantillonnages sur les planctons ont été réalisées dans une grande partie des océans et mers du monde, les échantillons sont de qualité et exploitables, de nouveaux virus marins ont été identifiés, L’échantillonnage des récifs coralliens à été entièrement réalisé et un «lien manquant» de l’évolution des métazoaires (espèces dites « supérieure » comme l’homme, le chien, la méduse, le chihuahua ou les souris).

À travers l’enseignement de gestes simples du respect de l’environnement, un lien avec des enfants du monde entier est aussi créée car ils sont les véritables acteurs de l’écologie de demain et l’expédition a aussi cette vocation de leur apprendre au plus tôt la qualité de l’écosystème marin. Lors de cette première année, Tara aura visité Lisbonne, Tanger, Alger, Barcelone, Nice, Bizerte, Naples, Lavalette, Tripoli, Dubrovnik, Athènes, Limassol, Beyrouth, Port Saïd, Sharm El Sheikh, Djeddah, Djibouti, Mascat, Abu Dhabi, Numbaï, Goa, Malé, Saint Brandon, Port-Louis, Saint-Denis, Antsiranana, Mayotte, Europa, Tuléar et Le Cap en septembre 2010.

Présentation - Tara OCEANS : trois ans à marcher sur l'eau

Quelques chiffres clés :

  • 3 ans d’expédition (septembre 2005 – novembre 2012)
  • 150 000 km autour du globe
  • 12h pour un prélèvement en station
  • 12 domaines scientifiques
  • 161 mesures par station scientifique
  • 100 scientifiques dont 20 coordinateurs
  • 18 laboratoires impliqués dans 7 pays différents
  • 15 personnes à bord (marins, scientifiques et journaliste)
  • 50 partenaires & soutiens
  • 50 pays traversés
  • 68 escales

Le but de cette étude est donc, vous l’aurez compris, de pouvoir créer un point de référence concret et moderne dans l’étude de la biodiversité marine pour pouvoir étudier son évolution sur le long terme par nos descendants mais aussi pour espérer pouvoir en tirer des avantages dans le monde médical. L’expédition véhicule également des valeurs écologiques et prône le respect de notre environnement en nous montrant à quel point il est divers, complexe, riche et instructif.

Si vous voulez en apprendre plus et suivre l’avancée de Tara, rendez-vous sur le site http://www.taraexpeditions.org. Vous pouvez aussi participer au financement de cette expédition en achetant des objets et livres dans leur boutique à prix raisonnables. Vous pouvez également faire des dons en les contactant directement.

Présentation - Tara OCEANS : trois ans à marcher sur l'eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *