Preview : My Lands (Navigateurs)

Preview  My Lands (Navigateurs) (1)

Si vous vous souvenez bien, j’ai déjà écrit un petit article sur un jeu sur navigateur nommé Tauri World. C’était mon premier jeu sur ce « support » et puisque je suis plutôt adepte des STR, j’ai vite accroché. Vous pouvez y jouer sur PC ou sur vos tablettes sans problème. Évidemment, je préfère les jeux classiques, plus profonds, et plus complets, mais proposer une telle expérience gratuitement avec un modèle de monétisation honnête me paraît sympathique.

De la stratégie militaire et économique

Dans My Lands, le principe est relativement similaire. C’est un jeu de stratégie militaire et économique. Il vous faudra construire votre petite ville et prospérer afin de dominer le monde. Vous aurez le choix d’une race de départ, qui influera sur l’environnement dans lequel vous évoluerez. Concernant les ressources à récolter, là-encore rien de nouveau : de l’or, du bois, du fer, de la roche et du blé. Vous aurez évidemment la possibilité de marchander avec vos voisin-e-s.

Car non, vous ne serez pas seul-e. Comme dans Tauri World, vous êtes dans un monde où d’autres personnes jouent aussi et avec lesquelles vous pouvez discuter, commercer, ou vous battre. L’aspect diplomatique et militaire est, bien sûr, un des piliers du jeu ; les combats n’est pas extraordinaire mais vous avez la possibilité d’attaquer vos voisin-e-s ou de piller les ruines que vous trouverez sur votre chemin pour récupérer ainsi des ressources et, surtout, les précieuses gemmes noires.

Le temps, c’est de l’argent

38 sortes de bâtiments différents peuvent être construites, qu’ils permettent d’extraire des ressources, de gérer votre ville, d’organiser une armée ou encore de vous défendre et de vous étendre. La réalisation d’un bâtiment nécessite du temps (du temps réel) qu’il vous sera possible d’abréger en échange de l’utilisation de gemmes noires. Ces gemmes sont payantes avec de l’argent réel : c’est comme ça que le jeu se rémunère. Nous sommes donc face à un jeu qui ne vous empêche pas de jouer si vous ne payez pas, mais qui se contente simplement de vous ralentir. Chaque bâtiment peut-être amélioré afin de produire plus de ressources, par exemple. Il vous sera néanmoins impossible de construire/améliorer plus de deux bâtiments en même temps. Les gemmes noires que vous aurez récoltées tout au long du jeu, en pillant des ruines ou en capturant des lac salés (qui produisent les fameuses gemmes) pourront être également échangées contre de l’argent réel. Une originalité très intéressante qui attirera sûrement du monde.

Pour pouvoir construire des bâtiments, il vous faudra débloquer cette capacité dans l’arbre de recherche. Une excuse pour passer encore plus de temps à attendre et pour vous inciter à acheter des gemmes noires. Mais si vous n’êtes pas préssé-es, vous pouvez prendre votre temps. Il semblerait également que grâce à cet arbre, vous pouvez vous orienter soit sur le militaire, soit sur l’exploration et ainsi rester pacifique. Cependant, il vous faudra alors développer les fortifications afin de résister aux envahisseurs.

Graphiquement, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Cependant, la carte est légèrement animée, la rendant ainsi un peu plus agréable à l’œil. De plus, même si les textures ne sont pas très propres, elles ont le mérite d’être assez colorées. En dehors de ça, il n’y a rien d’autre à signaler sur ce point. On peut surtout regretter une traduction approximative, même si elle reste très compréhensible et a le mérite d’exister. Il existe même un Wiki pour en savoir davantage, lui-aussi traduit en Français.

My Lands peut vous permettre de passer des petits moments sympathiques et si vous êtes fan du genre, il assurera à coup sûr le job. Si vous souhaitez tenter l’expérience, vous pouvez vous inscrire gratuitement sur le site officiel de My Lands.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *