Test – Total War : Rome 2 (PC).

Test - Total War Rome 2 (1)

Licence très reconnue et respectée dans le monde du RTS, Total War a récemment sorti un nouvel épisode : Total War : Rome 2. L’empire romain est à l’honneur, vous l’aurez donc deviné, mais plusieurs factions différentes sont évidemment jouables. Très exigent, le public sera-t-il conquis par cette suite ?

Aux armes, citoyens !

Pour présenter Total War, et plus généralement ce genre de RTS, vous êtes un-e véritable stratège tant militaire que politiques. Le jeu se déroule globalement sur deux cartes : une géopolitique et une de bataille.

Sur la première, vous aurez une vue d’ensemble de la zone de jeu, à savoir l’Europe et une partie de l’Asie et de l’Afrique. C’est ici que vous déciderez des actions stratégiques à mener. Ainsi, vous verrez les villes et capitales que vous possédez, les armées et les pays voisins. Vous pourrez alors décider de lever des armées, d’améliorer vos villes, de conclure des accords commerciaux ou encore de déclarer des guerres. C’est également l’endroit où vous donnez les ordres à vos armées de marcher ou attaquer une armée ou une ville adverse.

Sur la seconde carte, la militaire, c’est ici que vous mènerez les batailles en dirigeants les unités de vos armées. Si vous pouvez décider d’utiliser la résolution automatique des combats sur la carte géopolitique, ce qui pourra vous faire gagner du temps si elles sont gagnées d’avance, vous pouvez quand même les mener vous-mêmes, surtout si la résolution automatique vous annonce perdant-e. Car en effet, si les statistiques sont en votre défaveur, j’ai réussi à gagner assez aisément avec un peu de stratégie en donnant directement les ordres à mes unités.

Test - Total War Rome 2 (2)

L’art de la guerre

Sur le terrain, les diverses unités que vous aurez recrutés n’auront évidemment pas toutes les mêmes caractéristiques. Je n’entrerai pas dans les détails mais bien évidemment, des unités de corps-à-corps sont l’idéal pour se débarrasser d’archers. Les balistes et autres scorpions sont également de la partie, et vous pourrez même les diriger vous-même avec une vue à la première personne ! Une belle idée.

Des stratégies classiques sont également à prévoir comme al prise à revers ou l’assaut en haut d’une pente afin d’être plus efficace. Le moral des troupes est important car pour vous débarrasser d’une unité, il n’est pas nécessaire de l’exterminer entièrement : contentez-vous de l’attaquer en ayant un ascendant quelconque sur elle et elle partira en déroute, n’attaquant plus et fuyant alors.

Plus votre armée remportera de victoire, plus les unités s’aguerriront et votre général aura des capacités supplémentaires. Vous aurez également un arbre de technologie à développer pour obtenir des bonus pour vos villes ou pour vos armées. Tous ces petits bonus technologiques ou de généraux s’accumuleront et rendront vos armées indéniablement plus fortes que les adversaires.

Test - Total War Rome 2 (3)

Une réussite technique

Lorsque j’ai joué pour la première fois au jeu lors de la journée de présentation, j’ai pu faire tourner le jeu en mode extrême sur des PC de guerre (sans mauvais jeu de mot). Le résultat était bluffant et je m’inquiétais du rendu sur mon ordinateur, chez moi. Mais finalement, en mode Ultra, je réussi à obtenir des performances vraiment excellentes ! Aucun ralentissement (sauf pendant le déroulement des tours, puisqu’il s’agit en réalité d’un temps de chargement déguisé) et une qualité visuelle au top, sur ma nVidia 560 ti.

Chaque soldat de votre armée semble unique et animé séparément. Ce n’est probablement pas le cas, bien sûr, mais l’effet est très réussi. La visualisation des batailles en mode cinématique est saisissante et renforce ce constat. Lorsque les armes de sièges attaquent les murs d’une enceinte, la destruction est plus vraie que nature et montre le travail effectué par les équipes de développement.

Les musiques sont également de très bonne facture et participent à l’effet épique de batailles géantes que vous mènerez. Les voix des didacticiels ou de vos généraux sont agréables ; le doublage est de qualité.

Une réussite sur beaucoup de tableaux, c’est ainsi que je pourrais qualifier ce Total War : Rome 2. Beau et addictif, ce nouvel épisode ravira probablement de nombreux fans de la licence, même s’ils trouveront toujours un petit défaut à souligner. Quoi qu’il en soit, j’ai passé d’excellentes heures sur un jeu qui peut facilement vous en prendre plus de 100 ! 

#2 Très bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *