Test – Casque Logitech G633 Artemis Spectrum

Test – Casque Logitech G633 Artemis Spectrum (1)

Après avoir testé le clavier de la gamme Orion Spectrum, c’est au tour du casque G633 Artemis Spectrum. Ce casque filaire 7.1 vient renouveler la gamme du constructeur en proposant une fiche technique bien sympathique. Mais quid tu résultat ? Surtout pour moi qui porte des lunettes ?

J’ai voulu tester ce casque car je commence à ressentir des douleurs avec mon actuel Plantronic RIG. Cependant, je me suis rendu compte qu’elles n’étaient dues qu’à mes nouvelles lunettes dont les branches sont trop longues. Tant pis, le Logitech G633 est entre mes mains, je peux donc l’essayer. Mon Plantronic RIG propose une excellente restitution du son et je pense qu’il fera un très bon étalon pour comparer ce casque de Logitech.

L’audio

Avec un système 7.1 annoncé, le constructeur suisse met en avant un argument commercial très regardé des joueu·r·euse·s : la qualité du son. Pourquoi ? Parce que dans un jeu tel un FPS (Rainbow Six Siege par exemple), la spatialisation du son est très importante pour localiser les adversaires par rapport à soi. D’autre part, dans des titres plus « contemplatifs », une ambiance sonore parfaitement restituée participera grandement à l’immersion. Et bien sur ces deux points, n’y allons pas par quatre chemins : le Logitech G633 est très bon, voire excellent ! Les aiguës comme les graves et les mediums sont très bons, et la spatialisation du son dans Rainbow Six est parfaite. Il faut dire que les oreillettes circum-aural (qui englobent les oreilles) assurent une isolation assez incroyable. D’ailleurs, le casque serre un peu trop, surtout avec mes lunettes de merde. Qu’à cela ne tienne, j’ai gardé mon précédent modèle de lunette pour les réserver spécialement au jeu. Comment ça vous vous en foutez de mes lunettes ? Bon ok j’arrête.

Le micro sonne un peu moins chaud que le Plantronics RIG, un peu plus métallique ou cristallin. À vrai dire, il semblerait que le son soit proche d’un kit mains-libre de téléphone portable. Ce n’est pas catastrophique mais le changement se fait vraiment entendre. De plus, avec l’AGC activé, le son était tellement mauvais que mes compagnons de jeu ont proposé de me bannir (voire de me violenter) si je gardais ce micro. Ambiance.

Test – Casque Logitech G633 Artemis Spectrum (2)

La connectique

Le casque est fourni avec deux câbles détachables : un USB classique permettant d’assurer une reconnaissance parfaite sur PC dans le pilote habituel de Logitech (l’Assistant pour jeux vidéo), mais aussi un câble jack 3,5mm pour les téléphones portables, ordinateurs portables, consoles de jeux etc. Sur ce câble, vous aurez d’ailleurs tout le nécessaire pour une utilisation en kit mains-libres : micro, contrôle du micro, et contrôle du son. De plus, sachez que vous pouvez brancher en même temps le câble USB et le câble jack. Cela vous permettra de basculer d’un fil à l’autre via un interrupteur sur l’oreillette gauche et ainsi changer de périphérique : ordinateur ou téléphone par exemple. Cela rappelle le fameux mixeur du Plantronics RIG.

Sur cette même oreillette gauche, vous trouverez 4 boutons G, permettant d’y attribuer des raccourcis via le pilote, et même de couper le micro même si cela me paraît peu utile dans la mesure où celui-ci se coupe automatiquement lorsque vous remontez la perche.

Car oui ! Le Logitech G633 dispose d’un micro perche qui se cache dans l’oreillette une fois basculé, et qui peut même se rallonger grâce à une rallonge rétractable flexible. Je demande à voir la solidité avec le temps, mais son positionnement et son accessibilité me conviennent parfaitement.

Enfin, même s’il ne s’agit pas de connectique à proprement parler, le casque est rétroéclairé : les lettre « G » de chaque oreillette s’illuminent, tout comme le contour de chacune de celles-ci. L’effet est très sympathique, d’autant plus qu’on peut changer la couleur grâce au pilote. Peut-être que l’effet bling bling ne plaira pas à tout le monde mais de toute façon, une fois le casque sur vos oreilles, vous ne verrez pas ces lumières 😀 !

Le confort

Je parlais des oreillettes un peu trop serrées tout à l’heure, et après l’avoir porté pendant plusieurs heures d’affilées, c’est effectivement le cas. Le casque est tellement serré que j’ai la marque sur les cheveux… Lorsque vous retirerez le casque, vous aurez la sensation de sortir d’un monde pour entrer dans un autre.

L’arceau est équipe d’une mousse sur le haut pour amortir la pose sur le haut du crâne. Douce et suffisamment dure pour ne pas être inutile, elle ne m’a pas provoqué de douleur au cuir chevelu après une utilisation intense.

Le poids, lui, est plus élevé que celui de mon Plantronics RIG. Il se fait évidemment ressentir mais sans être horriblement gênant et ce, encore une fois, après une intense utilisation.

Proposant un son de très bonne qualité, le Logitech G633 Artemis Spectrum aurait gagné à être plus confortable. Un poil lourd et bien trop serré sur le long terme, il isole néanmoins bien du monde extérieur et dispose d’un look moderne sans être trop tapageur. Et un équilibre aussi fragile pour un prix si élevé (179 € prix conseillé), ça peut faire réfléchir.

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par le constructeur.

Acheter le Logitech G633 Artemis Spectrum sur Amazon.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *