Test – Casque Steelseries 3Hv2.

Test - Casque Steelseries 3Hv2. (1)

Steelseries mets à jour sa série H de ses headset (rappel : un headset est un casque + micro, un headphones est un casque tout seul). Séparée en trois gammes différentes (entrée, milieu et haut), je commence par vous présenter le 3Hv2, l’entrée de gamme, donc. Et croyez-moi, ça se sent.

Mini produit

La première chose qui m’a interpellé en recevant ce casque fut la taille minuscule de la boite, comparée à d’autres que j’ai pu recevoir (donc celle du 5Hv3 dont le test suivra prochainement). Je me suis demandé comment un casque pouvant tenir sur ma tête pouvait rentrer dans cette si petite boite. À l’ouverture, le constat est simple : le casque est pliable de manière à prendre le moins de place possible. Un excellent point d’autant plus qu’il s’adresse essentiellement aux utilisa-teurs-trices nomades et qu’on aime pouvoir le ranger au fond d’un sac sans qu’il ne prenne la moitié de la place.

La première impression me semble donc être positive, d’autant plus qu’à première vue, le casque semble être circum-aural (qui englobe les oreilles), au vu des oreillettes creusée. Malheureusement ce n’est pas pas du tout le cas. Le casque ne fait que reposer sur les oreilles (supra-aural). Le câble se termine par deux fiches jack 3.5mm : une pour le micro et une pour le casque. Pour pouvoir l’utiliser sur un maximum de périphérique (consoles portables, enceintes, téléphones, tablettes), un adaptateur est vendu avec, permettant de n’aboutir qu’à une seule prise jack.

Une qualité sommaire

Je continue d’inspecter le produit et je constate que le plastique omniprésent (ce qui n’est pas forcément gage de non-qualité en soi) n’est pas du plus bel effet. La quasi-totalité du produit en constitué, si bien que même les articulations en sont pourvues.

L’arceau supérieur est articulé en son milieu afin d’améliorer le repli sur lui-même du casque. L’idée est évidemment normale mais la finition laisse à désirer. Qui plus est, l’accroche du câble sur l’oreillette (droite !) me fait extrêmement peur. Je crains qu’avec le temps, dans un sac, l’accroche ne finisse par se couper ou se déchirer, voire s’arracher. Je ne suis pas très rassurée sur ce point.

La télécommande filaire, permettant classiquement de contrôler le volume audio et l’état du micro, est bien trop grosse (en plus, elle-aussi, de faire cheap). Celle du 5Hv3 est beaucoup plus discrète. Je me demande ce qui est passé par la tête de Steelseries à ce niveau-là. L’embout jack de la rallonge, destiné donc à être utilisé sur des téléphones ou autres consoles portables est coudé. J’apprécie toujours cela car ça permet d’éviter au maximum une coupure prématurée.

Enfin, le micro rétractable qui se situe dans l’oreillette gauche est discret mais me fait également très peur. Le sortir se fait non sans mal et respire la mauvaise qualité. Un son de frottement désagréable se fait entendre à sa sortie et je crains qu’une sollicitation régulière ne finisse par avoir raison du mécanisme à ressort qui se situe à l’intérieur. J’avais déjà peur de cela lors de mon test du Steelseries Siberia V2. Fini de faire le tour du produit, je décide de le mettre sur mes oreilles.

Définitivement non.

Le supplice ne se conclu par un confort d’utilisation pénible. Le casque supra-aural assez léger serre beaucoup trop le crâne et les oreillettes ne semblent pas parallèles : en réalité elles ne s’orientent que dans un axe, et n’a pas de jeu de mouvement dans l’autre (ce que laisse systématiquement la quasi totalité des autres casques). Ainsi,  même sans mettre mes lunettes, je ne tiens pas plus d’un quart d’heure sans avoir mal. Le choix d’une mousse super dure est incompréhensible.

Le réglage de la longueur de l’arceau est lui-aussi très cheap. Très difficilement cranté, on ne sent pas vraiment quand on arrive au bout (et ça arrive vite) et le glissement est très dur. Vraiment peu pratique et peu rassurant quant à la qualité du produit.

Enfin, comme si cela ne suffisait pas, le son délivré par le casque est… mauvais. Trop sourd, trop étouffé, peu d’aiguë… Il reste largement utilisable pour dépanner mais ne permet absolument pas de profiter de musique… chose pour laquelle il est censé être utilisable régulièrement.

À 39,99 €, il est évident que je ne recommande pas vraiment ce produit. Je l’ai trouvé désagréable à porter, très peu rassurant quant à la qualité de fabrication apparemment médiocre, et à la restitution audio tout simplement pas à la hauteur. Des écouteurs Apple seraient presque plus agréables. La mention « Gaming Headset » sur la boite est clairement à retirer Steelseries m’a habitué à bien mieux et se décrédibilise ici. Rassurez-vous, pour le 5Hv3 le résultat est radicalement différent.

#5 Pas convaincu (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Test - Casque Steelseries 3Hv2. (5) Test - Casque Steelseries 3Hv2. (4) Test - Casque Steelseries 3Hv2. (3) Test - Casque Steelseries 3Hv2. (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *