Test – Clavier Logitech G910 Orion Spark

Test - Clavier Logitech G910 Orion Spark (1)

Logitech s’est relancé dans le marché des périphériques gaming il y a peu, en voyant l’essor incontestable de l’eSport et du manque d’image que le constructeur Suisse avait sur ce sujet. Malgré sa gamme de produit Logitech G lancé à la va-vite (les premiers périphériques n’étaient que des produits déjà existants mais reliftés et mis au goût du jour en termes de performances), Logitech est aujourd’hui bien plus organisé et propose une réelle marque gaming reconnaissable et qui bénéficie de l’expertise incontestable du fabricant. Le Logitech G910 Orion Spark est le deuxième clavier mécanique de la marque, et le premier avec des interrupteurs propriétaires.

Qui dit clavier mécanique, dit donc interrupteurs. Là où le G710+ était équipé de Cherry MX Brown, le G910 Orion Spark est quant à lui équipé d’interrupteurs fabriqué par Logitech lui-même et baptisés Romer-G Switch, assurant 25 % de réactivité en plus. Par rapport à quoi ? Évidemment ce n’est pas précisé. Mais n’ayant pas testé de clavier sous Cherry MX Blue (les plus réactifs, mais les plus bruyants d’après ce que j’ai lu, corrigez-moi si je me trompe), il m’est difficile de comparer. Ce que je sais, c’est que les Romer-G sont silencieux et hyper réactifs. Je dirais même peut-être trop sensible ! C’est censé être idéal pour de la saisie, mais il faudra vous habituer à ne pas laisser traîner vos doigts un peu n’importe où sous peine d’activer n’importe quel touche. Notez que j’ai parlé de touches silencieuses, c’est vrai, mais l’on entendra le ressort si vous tapez et relâchez trop fort la touche.

Du coup, en étant très sensibles, les touches s’activent très facilement et ce n’est pas tout le temps un avantage en jeu. Là encore, il s’agit d’une question de maîtrise. Si les Cherry MX Brown sont si populaires, c’est parce qu’ils offrent une légère résistance et permettent donc de poser ses doigts dessus sans risquer de tirer avec son arme en pleine séquence d’infiltration. Mais bon après, c’est encore une fois une question d’habitude et si vous préférez des touches ultra sensibles pour le jeu, vous en avez parfaitement le droit : il n’y a pas de bonnes pratiques pour ça.

Du coup ne retenez que deux choses sur ces interrupteurs : silencieux et sensibles.

Vous n’aimiez pas le look des produits Logitech G ? Tant pis, ce G910 Orion Spark reprend la même ADN en assurant une construction rassurante avec des matériaux agréables. Les touches sont légèrement creusées, de manière un peu angulaire à la façon des produits de cette gamme, et permettent de bien se repérer à l’aveugle.

Test - Clavier Logitech G910 Orion Spark (1)

Chaque touche est rétro-éclairée, rétro-éclairage qui peut être configuré touche par touche via le pilote Logitech, toujours aussi complet, soit-dit en passant. Je ne vais pas vous parlez des touches programmables et tout le tralala, puisque c’est la même chose pour tous les autres claviers gaming, rien ne se démarque à ce niveau-là. Je constate tout de même que c’est plutôt rigolo de mettre l’effet « vague » en ce qui concerne le rétro-éclairage. Inutile mais donc indispensable.

En revanche, le G910 Orion Spark est compatible avec l’application iOS et Android « Arx Control » qui permet d’avoir des statistiques sur son smartphone, et de s’en servir comme mini-écran déporté comme pour le G19s (mais en mieux). Une fois l’application installée et démarrée, le clavier vous demande si vous voulez lier votre smartphone sans nécessiter aucune autre configuration. Plus facile, vous ne trouverez pas. L’application reconnaît également d’autres périphériques Logitech G branchés sur votre ordinateur, comme ma Logitech G502 Proteus Core dans mon cas.

 

Si l’aspect général de l’application est plutôt agréable, je reste sceptique sur ce genre de produit. Je n’ai nul besoin de savoir en temps réel l’utilisation CPU/GPU/Température de mon ordinateur sauf dans de très rares cas de benchmark. Je pense que ça peut néanmoins être utile pour les joueurs et les joueuses qui overclockent et qui veulent contrôler les performances de leur configuration sans avoir besoin de faire un alt+tab.

Bon fini de tergiverser. Alors, ce Logitech G910 Orion Spark, il est bien ? Il est plutôt bien oui. Sans être exceptionnel, la faute à des touches trop sensibles nécessitant un temps d’adaptation si vous ne l’avez pas, mais qui se rattrape en étant très silencieuses, le deuxième clavier mécanique de Logitech assure le job et dispose d’un confort d’utilisation plutôt certain.

Acheter le clavier Logitech G910 Orion Spark à 179 €.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *