Test – Echoshift (PSP)

Test - Echoshift (PSP)

Lassé(e) des jeux bourrins, des jeux mal conçus ou tout simplement des jeux pourris sur votre PSP ? Venez creuser vos méninges sur PSP avec Echoshift, le nouveau casse-tête des créateurs de Echochrome. Sorti il y a un peu plus d’un an, et juste avant Echochrome 2 sur le PSN jouable au Playstation Move, Les hommes et les femmes d’Artoon nous propose une série de niveau à parcourir. Le principe est simple et commun à tous les jeux : atteindre la fin du niveau. Oui mais voilà, ce but sera le cadet de vos soucis !

Echo ? Echo… Echo …

Dans Echoshift, vous allez devoir jongler à la fois sur le temps limité (30 ou 50 secondes environ) et le principe des Echos. Les Echos ? Oui, pour chaque niveaux, vous pouvez utiliser plusieurs fois le petit personnage à la suite les uns des autres. Commencez le niveau avec le premier Echo, déjouez quelques méchanismes et passez à l’Echo suivant. Lorsque vous serez avec le deuxième, vous verrez l’ombre du premier executer ce que vous veniez de faire. Ainsi, vous pouvez aller plus loin avec le deuxième lorsque le premier aura ouvert une porte par exemple. Moins vous utiliserez d’Echo, plus vous aurez un bon score.

« Quand il y en a un, ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes » (sic).

À cela, il faudra faire avec la difficulté croissante des niveaux. Chaque ligne de niveau (8 lignes de 7 niveaux chacune) amène un mécanisme nouveau. Et évidemment, ils seront tous utilisés au fur et à mesure de votre progression (ou presque). Autant dire, donc, que vous allez vite vous arrachez les cheveux, vous ronger les ongles, ne plus dormir, avoir mal aux pouces, avoir les yeux rouges sang etc…

La sobriété avant tout.

Le côté visuel du jeu est très épuré et basé uniquement sur un tracé sobre mais esthétiquement irréprochable. Ne vous attendez pas à des graphismes transcendants, ce n’est pas du tout le créneau du jeu. Les musiques et les bruitages, eux, sont très apaisants et participe à l’aspect atypique du jeu. Un savant mélange de réalisation qui donne une véritable identité au jeu.

Il est des jeux qui sortent de l’ordinaire de par leur gameplay ou leur originalité et Echochrome en fait partie. Il faudra vous armer de patience pour ne pas jeter votre PSP par la fenêtre. 56 niveaux + 7 téléchargeables vous promettent de longues heures de reflexion, idéal pour les transports. Si vous cherchez d’ailleurs un jeu pour tuer le temps quand vous ne pouvez rien faire d’autre, ou si tout simplement vous souhaitez découvrir un jeu addictif, je vous recommande fortement ce titre !

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l'échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *