Test – Far Cry 3 (PC)

Test - FarCry 3 (PC)

Après des mois et des mois d’attentes, j’ai pu enfin mettre la main sur ce tant attendu FarCry 3. Ubisoft ayant beaucoup teasé sur le jeu et surtout sur son grand méchant emblématique, Vaas Montenegro, il est l’heure désormais de voir ce que donne le FPS, souris en main.

La jungle, comme si vous y étiez

Vous rêviez de partir en vacances sur une île paradisiaque comme Julsa actuellement ? Profiter d’un climat ensoleillé ? Avec tous vos amis ? Et bien Jason Brody, le héros de ce FarCry 3 a eu la même idée que vous. Sauf que pour lui, ça ne se passe pas très bien. L’île n’est en réalité pas très fréquentable et une bande de pirate va kidnapper quelques un de ses amis pour alimenter son juteux trafic international d’esclaves.

Test - FarCry 3 (PC)

Très américain, le scénario, au début en tout cas, n’est pas très digeste et trop un peu cliché : les beaux-gosses américains en vacances avec leurs petites copines (également belles-gosses), du kidnapping, une lutte pour retrouver ses frère bla bla. Heureusement, la suite vient relever le niveau lorsque l’on apprend qu’il y a un trafic d’esclaves des histoires vaudou-mystiques.

Vaas Cry 3

C’est là que Vaas entre en jeu. Personnage décrit comme totalement fou dans les différentes vidéos du jeu, Vaas Montenegro est en quelque sorte le chef des pirates de l’île. Visiblement instable, son jeu d’acteur est absolument phénoménal ; un grand bravo à Michael Mando, l’acteur qui a prêté sa voix (démente) et son physique pour la réalisation du personnage. Ubisoft a créé ici, l’un des personnages les plus charismatiques et emblématique de ses dernières années.

Test - FarCry 3 (PC)

Oui mais voilà, c’est comme quand vous regardez les publicités des Hamburgers à la télé pour une célèbre chaîne de fast-food : c’est beau sur les images, mais une fois dans l’assiette, c’est pas du tout pareil. Et bien là c’est la même chose en ce qui concerne le personnage de Vaas : il est clairement sous-exploité ! Les passages les plus marquants ont été ceux qui sont passé dans les vidéos depuis des mois. Une fois que vous jouez, Vaas n’intervient que peu de fois alors qu’il aurait pu (dû ?) être mis largement plus en avant avec une politique d’harcèlement. Et là on rage ; on rage d’avoir en face de nous un personnage superbement bien traité, mais pas assez présent, pas assez énigmatique  pas assez harcelant.

Encore des points noirs mais pas de Biactol™

Préambule : vous utilisez votre couteau soit parce que vous devez recharger mais vous êtes pris-e de court, soit parce que votre arme n’est pas assez précise à bout portant.

Imaginez-vous en pleine scène d’action, un chien apparaît (satanés bêtes !), vous dégainez le couteau en appuyant sur la touche V, et par sécurité vous appuyez deux-fois de suite pour enchaîner deux coups. Jusque-là, rien de choquant, Jason Brody va bien effectuer ses deux coups. Imaginez maintenant la même scène avec un chien qui vous saute dessus et un pirate un peu plus loin qui vous canarde avec son AK 47 rouillée : vous appuyez deux fois sur la touche V pour assurer le trépas du canidé, mais un seul aura suffi pour avoir raison de lui : chic ! je vais pouvoir reprendre mon arme à distance et tuer ce vilain petit pirate ; Hélas, vous avez beau appuyer sur le clic gauche, Jason terminera (ou commencera, même) d’abord son second coup de couteau avant de tirer. Résultat : vous êtes mort-e. Il y a donc à ce niveau-là un problème de priorité des touches qui est mal gérée et qui ne pardonne pas dans un FPS.

Test - FarCry 3 (PC)

Autre soucis, les séquences de plateforme totalement ridicule et useless (comme le dit @Julie_Hime <3). Celles-ci sont peu intéressantes, très (trop ?) assistées, et ne s’intègrent pas dans le déroulement du jeu. Il eut mieux fallu les retirer.

La jungle, comme si vous… Ah je crois que j’ai déjà dit ça non?

Confectionnez vos seringues de remèdes de santé ou de boost divers avec les plantes que vous allez pouvoir cueillir dans tout l’espace très ouvert du jeu. Faites de mêmes avec vos équipements : au début vous ne pourrez porter que deux armes ; il vous faudra tuer des animaux et les dépecer pour créer un holster plus grand. Il en va de même de pour les cartouchières, porte-feuille etc. Heureusement pour les associations de protection des animaux, cette chasse est totalement justifiée dans le jeu afin de progresser et s’intègre parfaitement dans l’univers sauvage et livré à soi-même du jeu.

Au-delà de ces mécaniques de conception, il existe d’autres petites idées sympathiques : « libérer » des pylônes radio afin de dévoiler une partie supplémentaire de la carte ET d’avoir des armes gratuites, s’emparer de postes avancés contrôlés par l’ennemi afin de se l’approprier et de bénéficier des magasins d’armes et munitions etc. Des véhicules sont utilisables afin de parcourir les pistes dangereuses de la jungle. Les armes sont assez classiques mais l’arc est très jouissif à utiliser :D. De plus, le fait d’avoir introduit un peu d’infiltration (détourner l’attention des gardes) et que ça puisse avoir de l’impact sur l’XP gagnée, est une bonne idée.

Enfin, trois arbres de compétences sont à augmenter avec cette fameuse expérience que vous accumulerez à la manière d’un RPG. Certes, à la fin du jeu, vous aurez probablement les trois voies remplies, mais les compétences sont indispensables (ou presque) afin de pouvoir avancer facilement.

Long, magnifique et un fond de scénario mystique intéressant, FarCry 3 pèche entre autres par la sous-exploitation de Vaas. Ubisoft a trop communiqué autour de ce personnage au final peu présent, et on peut difficilement lui pardonner cette demi-tromperie. Si l’on ajoute ça a des petits problèmes de priorité des touches évoquées dans le test et les séquences plate-forme inutiles, le dernier titres de l’éditeur français reste équilibré : de bons côtés (graphismes, liberté, mécanique du jeu, scénario) et de mauvais côtés que je viens d’expliquer. J’avais mis la mention « pas mal » au début pour vous avertir qu’Ubisoft a surexposé la présence de Vaas alors qu’au final, il n’est pas assez exploité ; j’ai trouvé ça honteux de la part de l’éditeur. Je me suis cependant ravisé en prenant du recul, mais ça m’est resté en travers de la gorge. Au passage, uPlay est tout autant inutile que les séquences de plateforme.

#3 Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

5 comments

  1. guillaume

    Bonsoir tout le monde!!!

    Je suis tout a fait d’accord avec ton test mais je pense que la présence de vaas est suffisante, (même si il y a eu trop de com), il ne faut pas mettre se petit défaut en avant, même si le personnage de vaas est peu présent je conseil a tout le monde d’acheter ce jeux.
    La folie et le fun sont très bien exploité, ainsi que de nombreux clin d’œil très intéressant.

    Bonne soirée.

  2. Si je trouve que tout ce que tu dis sur le soft est juste, je te trouve un peu dur avec lui. Alors oui, Vaas ne nous harcèle pas toutes les 30 secondes mais je suis sûr que si ça avait été le cas tout le monde aurait râlé.

    Il y’a d’autres personnages charismatique à l’instar de ce bon vieux Buck.

    Si pour les QTE je te rejoins, je suis un peu moins critique sur l’aspect plate-forme (hormis les pylônes) qui vient renforcer l’aspect d’immersion et réellement donner du relief au jeu.

    Au regard, des dernières productions, si Far Cry 3 n’est pas un chef d’oeuvre, il n’en est pas moins un jeu incontournable de cette année 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *