Test – Mafia 2 (PS3)

Test - Mafia 2 (PS3)

Tant attendu par les joueurs, Mafia 2 pointe le bout de son nez le 27 Aout 2010. Le titre de 2K veut frapper un grand coup en misant tout sur l’ambiance mafieuse de l’après-guerre. Accueil mitigé de la critique, plus enjoué des fans, le titre divise comme bien d’autres. Petit avis subjectif …

GRAPHISMES

Il faut avouer que 2K a fait de belles choses pour le jeu. Les textures sont belles, les rues et décors sont superbement modélisés et les effets de lumière mettent tout de suite dans l’ambiance. Il n’y a pas de cycle de météo, en fait vous aurez le droit à trois climats : neigeux, pluvieux et ensoleillé. A vrai dire, cet absence de cycle n’est pas vraiment gênant, sauf peut-être pour l’immersion. Cette dernière justement est quand même profonde avec tout un tas de petits détails qui vous plongeront sans vous ménager dans les années 50 : musiques, décors, voitures, tenues vestimentaires etc… Quelques ralentissements sont à noter mais extrêmement rares et encore moins gênant pour le déroulement de l’action (seule la version PC semble s’en tirer) et l’aliasing est cependant présent mais on commence à avoir l’habitude avec 2K et ses portages copier/coller. Cet aliasing est tout de même assez discret pour ne pas vous énerver et n’est pas, à mon sens, un argument pour choisir la plateforme sur laquelle jouer.

GAMEPLAY

Mafia 2 est un jeu qui ressemble visuellement à un GTA mais qui n’en est en réalité pas un. En effet, certains codes sont présents : une ville à explorer en voiture avec des missions aux quatre coins, des séquences de tirs, un GPS, des magasins à visiter etc… Mais c’est tout, il n’y a pas grand chose à faire dans la ville, mais, surtout, le cheminement de l’histoire ne se fait absolument pas comme son hypothétique modèle : là où un GTA offre un morcèlement des missions par l’intermédiaire de personnages avec qui discuter quand bon vous semble, Mafia 2 présente une histoire divisée en chapitre et ficelée de manière plutôt dirigiste permettant une immersion plus forte et plus rapide. Le point faible de ce gameplay est à mon sens le manque de précision des fusillades qui est assez frustrante. Le reste n’empêche absolument pas de passer du bon temps.

SCÉNARIO

Vito veut grimper dans la mafia et on va suivre son histoire à travers moult rebondissements. Le jeu s’articule comme un véritable film avec des séquences chocs, des séquences de vie mais s’articule aussi autour d’une mise en scène léchée qui ne manquera pas de vous coller au fond de votre fauteuil et de vous sentir proche de l’histoire.

DURÉE DE VIE

15 chapitres qui défilent à la vitesse de la lumière, peut-être parce qu’ils ne sont pas vraiment long (sauf le quatorzième) mais surtout parce qu’on veut toujours aller plus loin et suivre Vito et Joe à travers leurs aventures. Comptez entre dix et douze heures de jeu en mode normal.

Mafia 2 peut se résumer ainsi : film, immersion, explosif et prenant. Le jeu n’offre pas de grandes possibilités dans la ville, certes, mais TOUT le reste est bon (bon ok, à part le manque de précision des fusillades) : le jeu est beau, le jeu est très bien mis en scène, le jeu est crédible, l’ambiance est terriblement bien retranscrite et vous ne resterez sûrement pas de marbre.

Note : 07,5/10

5 comments

  1. Pingback: Top 5 des jeux 2010 : le classement des blogueurs | gam3r.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *