Test – Rocketbirds : Hardboiled Chicken (PSN)

Rocketbirds: Hardboiled Chicken - Libérez le piaf qui est en vous ! (PSN)

Les jeux vidéos, ce nest pas forcément un gros studio et un gros éditeurs. Certains indépendants proposent leurs propres créations et elle sucite parfois l’emmerveillement auprès de la communauté. Rocketbirds : Hardboiled Chicken fait parti de ces titres qui ne paient pas de mine mais permettent de franches parties de rigolade ! Disponible uniquement sur PS3 via le Playstation Network.

GRAPHISMES

Le jeu se présente comme un jeu de shoot en « fausse » 2D. L’idée rappelle Earthworm Jim si vous voulez savoir. Lors des déplacements, le décors bouge différemment en fonction des différents plan (premier, deuxième, arrière plan etc…) pour donner une sensation de profondeur. C’est très réussi et efficace. De plus, toutes les textures sont dans le même esprit et il y a donc une corrélation dans la direction artistique qui est un mélange de côté cartoon mais en un peu plus « digitalisé » si je puis dire.

Par contre, peu d’effet spéciaux et lumineux. C’est d’ailleurs sûrement dans l’esprit graphique du jeu et c’est très bien comme ça.

GAMEPLAY

Facile à prendre en main, le personnage répond bien aux commandes. La selection des armes et des armes secondaires est classique mais efficace. Et puis chaque niveau est organisé en une sorte de petit « puzzle » ou il faudra user d’astuces de gameplay classiques (caisse à déplacer pour aller plus haut, cartes d’accès colorées etc…) ou plus originales comme celle qui permet de contrôler les ennemis afin d’aller ouvrir les portes depuis l’extérieur.

SCÉNARIO

Albatropolis, normalement peuplé de poulets est aux mains de vils pinguins exerçant d’une main de fer leur autorité et emprisonnant toute resistance. Cette dictature menée par Putzki est néanmoins perturbée par Hardboiled, un poulet digne de Rambo bien décidé à libérer son pays adoré. Hardboiled va parcourir bien des obstacles pour botter les fesses de tous les pinguins se mettant en travers de sa route !

Le scénario ne casse pas trois pattes à un poulet, c’est sûr mais est teinté d’humour et d’un côté déjanté très agréable !

DURÉE DE VIE

En solo, vous aurez 15 chapitres à parcourir. Ils se font très rapidement et vous pouvez espérer terminer le jeu en 5 à 6 heures si vous trainez. Vous allez me dire « tiens, comme un Call Of Duty ! ». Il existe aussi un mode co-op sur le même écran (mais pas en réseau, dommage, j’aurais aimé tester avec Gohanblog 🙁 ) permettant d’augmenter l’expérience de jeu mais aussi de passer de bons moments avec des ami(e)s !

Court mais fun, Rocketbirds : Hardboiled Chicken est un bon petit jeu qui a le mérite de proposer un univers drôle, déjanté et surtout une co-op à deux sur le même écran pour la modique somme de 8,99€. 

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l'échelle de notation)

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *