Test – SEGA AGES Shinobi (Nintendo Switch)

Le seul jeu vidéo Shinobi que j’ai fait était The Revenge of Shinobi, le second épisode de la saga, sur Mega Drive alors qu’il était disponible sur la cartouche Mega Games 6. Ce n’était pas mon jeu préféré de la compilation (j’étais un grand fan de Streets Of Rage), mais c’était un des titres auxquels je me suis le plus frotté avec Golden Axe, Columns et bien sûr Streets Of Rage. Depuis quelques temps, Sega ressort ses classiques arcade sur Nintendo Switch avec la gamme SEGA AGES, et c’est au tour de Shinobi de pointer le bon de son masque, le tout premier épisode. Réputé comme étant très difficile, ce portage effectué par M2 vous permettra tout de même de vous en sortir, si vous n’avez pas ou plus la patience de quand vous étiez jeune.

À propos de Shinobi

Shinobi, c’est l’histoire de Joe Musashi, un ninja qui doit arrêter une organisation criminelle appelée « ZEED » de capturer des enfants du clan Oboro. À travers cinq niveaux, vous devrez vous débarrasser des dizaines et dizaines d’adversaire qui tenteront de stopper votre avancée. Vous vous fraierez un chemin grâce à votre agilité et surtout vos shurikens. Ce jeu de plateforme à scrolling horizontal vous donnera bien du fil à retordre tant vos droits à l’erreur seront très limités. Heureusement, ce portage Sega AGES vous aidera de bien des manières.

Et ce portage ?

Les portages effectués par M2 pour cette collection SEGA AGES sont réputés comme fidèles et bien réalisés. Je ne saurais comparer à l’original car comme je précisais en introduction, je n’y ai jamais joué, mais je peux dire tout de même que ce à quoi j’ai joué sur ma Nintendo Switch était très bien fait. Un « cadre » illustré autour de l’écran de jeu est mis en place pour éviter les simples bandes noires qui deviennent nécessaire puisque le jeu est en 4:3 à l’origine, et le rendu est plaisant.

Ce portage n’est pas qu’esthétique : M2 a implémenté des fonctionnalités inédites dont certaines pourrons être bien utiles. De tels ajouts permettent un peu de justifier le fait de repasser à la caisse (même si 6,99 € n’est pas si élevé).

  1. Tout d’abord le mode AGES vous permettra de jouer Joe Musashi tout vêtu de blanc (comme il l’était dans The Revenge of Shinobi). Cette particularité le rendra plus résistant aux coups et infligera de plus gros dégâts.
  2. Le mode Rewind permet de revenir en arrière afin de rectifier le tir sur une situation qui vous avait échappé, et ainsi éviter de recommencer depuis le début du niveau.
  3. Une fonctionnalité de sauvegarde qui n’était évidemment pas présente dans le mode arcade, vous permet de quitter la partie et de la reprendre sans devoir tout recommencer depuis le début.
  4. Un classement mondial permet de comparer vos performances (ou contre-performances) avec des joueuses et des joueurs du monde entier (mais si vous chargez une sauvegarde, vous ne pourrez être classé/classée).
  5. Il vous sera possible de choisir entre plusieurs niveaux de difficulté, mais aussi entre la version américaine ou japonaise ainsi que des réglages de filtres vidéo.

J’oublie peut-être des éléments mais les fonctionnalités listés ci-dessus me paraissent être les plus importantes à souligner.

Est-ce jouable sur Nintendo Switch ?

La question peut surprendre, mais n’oubliez qu’à la base il s’agit d’un jeu arcade où vous réflexes étaient mis à rude épreuve. Sur Nintendo Switch, j’ai éprouvé quelques douleurs de la main gauche pour le contrôle des directions, la faute à des joy-cons trop petits. Je ne saurais donc vous recommander de passer par une manette pour être tranquille.

Le jeu dispose de vibrations, un petit plus pas forcément utile et qui ne vous laissera pas un souvenir impérissable, mais cela a le mérite d’être là. J’en parlais dans la section précédente, le portage « habille » quelque peu le jeu. En effet, il vous sera possible de modifier le rendu du jeu en redonnant un effet « old-school » grâce à des réglages de filtres plus ou moins poussés.

Enfin, sans surprise, qu’il s’agisse de jouer en mode portable ou branché à la télévision, le résultat est convaincant. Bien sûr, les consoles portables sont parfaitement adaptées aux jeux rétro, et SEGA AGES Shinobi ne déroge pas à cette « règle ». De plus, sur Nintendo Switch en mode portable, vous pouvez très bien poser l’écran et détacher les joy-cons pour jouer en étant plus à l’aise si vous le désirez. Bref, la console se prête parfaitement à toutes les manières de jouer que vous souhaiterez. Bien sûr, sur Nintendo Switch Lite, il vous faudra vous contenter du mode portable, mais ça, vous en êtes conscientes et conscients au moment d’acheter la console.

Même si 6,99 € peut paraître cher pour un « simple portage » d’un jeu Master System âgé de 32 ans (33 pour la version arcade), il ne faut pas oublier qu’il y a bien évidemment eu un travail derrière ce titre, et la qualité du portage peut vous convaincre de passer à la caisse, surtout sur Nintendo Switch, cette console qui se prête parfaitement à l’expérience. Les différentes fonctionnalités apportées (sauvegarde, mode AGES, vibrations, niveaux de difficulté etc.) font de SEGA AGES Shinobi un excellent moyen de découvrir ou redécouvrir ce jeu légendaire qui aura marqué une génération de joueuses et de joueurs. Et si l’aspect nostalgie ne vous intéresse absolument pas, dites-vous que jouer à ce titre vous permettra, en quelque sorte, de mettre le nez dans un livre d’histoire.

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur.

Plus d’information sur SEGA AGES Shinobi sur la page Nintendo Shop ou sur le site officiel.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.