Test – Souris Corsair M65.

IMG_6660

Corsair s’est essayé aux produits gamers avec sa gamme de périphériques Vengeance. Après une première série ayant rencontré un certain succès critique, le constructeur a décidé de mettre à jour certains d’entre eux comme sa souris M60 qui devient la M65. Souris spécialisée surtout dans le FPS, cette nouvelle édition est-elle un bon produit ? Oui, mais avec tout de même des clics un peu trop sensibles, qui m’ont un peu dérangé.

Physiquement, la Corsair M65 est de très bonne facture. Un châssis en aluminium assure légèreté et robustesse. Une coque en plastique glossy sur le dessus et rugueux sur les côtés, assure une bonne prise en main. Cinq patins assurent une glisse très satisfaisante et trois logements sont prévus pour y placer des poids afin d’alourdir ou d’alléger la souris.

IMG_6668

Au niveau des boutons, ce qui caractérise la M65 de ses concurrentes, c’est la présence, sous le pouce, d’un gros bouton rouge dit « Sniper ». Il agit comme une sorte d’interrupteur qui va changer la sensibilité de manière temporaire : si vous le relâchez, elle retourne à la normale. Un bouton qui permet donc au choix, via le pilote, d’augmenter ou diminuer le DPI « à la volée ». Bien pratique pour certain-e-s.

Deux boutons sont également présents juste au-dessus de ce fameux bouton « sniper » et qui sont tout ce qu’il y a de plus classique. Enfin, deux autres boutons sous la molette permettent de régler la sensibilité selon trois niveaux, réglés via le pilote. Enfin, la molette justement, est crantée et plutôt douce, et recouverte d’un revêtement caoutchouteux pour assurer une bonne accroche.

Robustesse et bonne prise en main, d’un point de vue strictement physique, la Corsair M65 s’en sort très bien. Notez également que le câble est un câble tressé.

IMG_6665

La souris est également très précise, aucun soucis de perte de vitesse et la modification de la sensibilité fonctionne très bien. Le pilote, en revanche, même s’il est bien fonctionnel, n’est pas très agréable en termes d’ergonomie. Dommage.

Enfin, le véritable point négatif de cette souris gamer, c’est la trop grande sensibilité des clics droit et gauche. En effet, j’ai eu tendance à cliquer par mégarde dans certains jeux comme dans Deus Ex Human Revolution où j’étais censé rester planqué ! Autant dire que c’est frustrant. Heureusement on s’y fait au bout d’un moment, mais le risque est toujours présent, et c’est très pénalisant.

Au final, les mots pouvant caractériser cette Corsair M65 sont la robustesse, une bonne prise en main et de bonnes performances. Disponible en trois couleurs : Noir, vert et blanche, la nouvelle souris du constructeur pêche tout de même par une agaçante trop grande sensibilité de ses clics droit et gauche qui perturbe vraiment les premiers jours d’utilisation. Une fois habitué-e ça ira, mais il va falloir essuyer quelque plâtre avant d’en profiter pleinement.

Informations utiles : 8200 DPI max / Câble tressé ( longueur de câble : 2 mètres) / molette crantée / PC uniquement / souris de droitier.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

3 comments

  1. Je trouve qu’elle a un design spécial comme un peu toutes les souris gamer, mais ce n’est pas totalement exagéré ^^ Avec cette souris en tout cas, tu as un argument pour justifier un tir allié 😉

  2. SluMiZ

    Salut j aimerai avoir un renseignement je voudrai changer de souris mais je voudrais une bonne souris avec un clics sensibles je devrait choisir quoi entre une razer et une corsair ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *