Test – Souris Razer Naga 2012

Test - Razer Naga 2012

En réponse à Logitech et de sa nouvelle G600, Razer met à jour sa célèbre Naga. Cette nouvelle version, estampillée Razer Naga 2012, apportes quelques modifications esthétiques au précédent modèle. En choisissant de rester si proche du modèle original, cette nouvelle version détrône-t-elle la G600 ?

On prend les même et on recommence

Lorsque l’on déballe pour la première fois la Razer Naga 2012, on ne repère pas immédiatement les changements par rapport à la version d’avant. Après quelques minutes, on remarque que les boutons latéraux sont identiques mais que les deux boutons de changement de résolution à la volée, initialement placés à gauche du clic gauche (sur l’arrête de la souris), se retrouvent sous la molette. Ils sont du coup, beaucoup plus accessibles.

Mais le plus gros changement esthétique de la souris vient de la possibilité de choisir entre trois panneaux latéraux (droit) interchangeables. Le but est de permettre à chacun de trouver celle qui lui convient le mieux. En revanche, une fois que vous aurez trouvé la vôtre, les autres vous seront inutiles.

Test - Razer Naga 2012

Douce et sensible

Au rayon des légères modifications, notez également que cette Razer Naga 2012 a des clics plus sensibles. Ainsi, la fatigue est moindre lors d’une utilisation intensive, ce qui n’est pas négligeable. De plus, le revêtement supérieur est très légèrement rugueux afin de moins glisser sous les doigts.

Au niveau de la glisse, par rapport à une Naga ancien modèle dont les patins courraient tout autour de la face arrière de la souris, mais était plutôt fins du coup, quatre gros patins sont désormais placés sous la Naga 2012, en plus de celui du panneau interchangeable. Le tout, procure bien évidemment une excellente glisse, comme souvent chez Razer !

Test - Razer Naga 2012

Face à la concurrence ?

Longtemps la Naga a été seule sur le créneau, en tête des souris spéciales MMO. Pourtant, l’arrivée de la Logitech G600 a bouleversé le classement au point que je l’ai préférée. Et cette nouvelle version de la Naga ne réussit toujours pas à me convaincre de la suprématie Razer sur le sujet. En effet, la Naga 2012 ne diffère que trop légèrement de la version précédente (pour ne pas brusquer les consommateurs ?) alors que la G600 propose de vraies différences d’ergonomie non négligeables.

Même si la Naga 2012 est une bonne souris, qui conviendra à beaucoup de joueuses et de joueurs, je continue de lui préférer l’équivalent de Logitech, disposant de plus d’ergonomie au niveau des boutons latéraux et d’une prise en main plus agréable pour les grandes mains, chose que Razer n’a pas réussi à m’apporter, malgré l’effort fait avec les panneaux interchangeables.

Razer a corrigé quelques imperfections esthétiques, comme les panneaux interchangeables et l’emplacement des boutons de changement de résolution à la volée, qui passent de l’extrémité gauche vers le dessous de la molette. Les clics sont assouplis pour ralentir la fatigue et le reste de la souris conserve son ergonomie générale. En ayant que si peu changé sa souris spéciale MMO, Razer ne prend pas trop de risque mais ne réussit pas pour autant à marquer le pas face à la Logitech G600. Cette simple mise à jour se contente d’ajuster les défauts du précédent modèle. Il n’en demeure pas moins une bonne souris, pratique pour les MMO, mais pas que.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l'échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *