Test – Tearaway (PS Vita)

Test - Tearaway (PS Vita) (1)

Timidement mis en avant par Playstation, Tearaway est pourtant un jeu qui avait tout de prometteur : direction artistique soignée, musiques envoutantes, et complète utilisation des fonctionnalités de la PS Vita. Après y avoir joué quelques minutes pendant la PGW13 et après avoir vu des trailers, je me suis directement jeté dessus lors de sa sortie. Alors ?

Pas de grève à La Poste

Oui bon ok c’était facile comme entrée en matière et je m’en excuse. Il fallait que je me débarrasse de cette vanne pourrie histoire d’être tranquille par la suite.

Donc dans Tearaway, vous incarnez Iota, une enveloppe personnifiée qui doit délivrer son message au plus vite. Mais son histoire se révèle être un véritable périple dans un monde totalement imaginaire, onirique et un brin loufoque. Vous ferez la rencontre de personnages attachants qui vous éclaireront sur votre situation et sur votre but.

Iota va devoir se méfier des vilains scraps, ces créatures qui vont tenter de lui barrer la route. Il n’y aucune raison à cela, ce ne sont simplement que des méchants. Et le jeu l’assume totalement et le décrit tel quel en présentant le jeu comme une histoire créée de toute pièce dans le simple but de raconter les aventures de ce messager.

Le jeu bénéficie d’une direction artistique très réussie. Se basant sur l’univers du papier, les tons et les couleurs y sont forcément en adéquation, en plus d’être bien fait. L’écran de la PS Vita fait honneur au travail sur les jeux de lumières, d’ambiance et de couleurs dont est rempli Tearaway. Même si l’on est difficilement dépaysé entre deux mondes, chaque partie que l’on explorera possèdera son propre cachet et sa propre atmosphère.

Test - Tearaway (PS Vita) (30)

Le meilleur jeu de la PS Vita

… ou au moins la meilleure exclue. Je sais que beaucoup trouvent Gravity Rush très bon mais j’ai été totalement charmé par ce Tearaway. Même si techniquement, certains passages voient leur framerate chuter alors que la console est techniquement censée être une bombe, le jeu a d’autres qualités indéniables.

D’abord, la musique est extraordinaire. Elle colle parfaitement à l’univers et change radicalement de ce que l’on a l’habitude d’entendre. Elles ne passent pas inaperçue mais sont vraiment de qualité.

Ensuite, le jeu exploite la totalité (ou presque) des fonctionnalités de la PS Vita. Le Gyroscope permet de gérer certaines plateformes ou la caméra parfois ; le tactile avant permet d’interagir avec certains éléments du décor ou bien de dessiner des personnalisations pour son Iota et pour d’autres personnages ; le tactile arrière permet soit de « déchirer » l’écran et ainsi déplacer certaines parties du décor, soit de faire sauter Iota lorsqu’il est sur une peau de tambour ; le micro est également un peu utilisé. Enfin, la caméra est omniprésente. Outre le fait que vous aurez à l’utiliser pour photographier des textures pour les appliquer à certains personnages qui vous le demanderont, vous serez « filmé-e » afin que votre portrait apparaisse dans le soleil. En effet, vous êtes le « Vou » et vous êtes la personne qui aide Iota tout au long de son aventure.

Mais Tearaway ne se contente pas d’être une simple démo présentant les possibilités offertes par la PS Vita et inexploitées par les éditeurs tiers (voire même par Sony lui-même), non, il est réellement un jeu complet et immersif. La narration est réussie et bien rythmée, et nous conte une histoire certes simple et pourquoi pas enfantine mais sincère et attachante.

Vous aurez la possibilité de personnaliser votre messager tout au long du jeu. Achetez des stickers, créez-en et faites un Iota à votre effigie ! Certains personnages vous demanderont également de leur créer quelque chose. Je pense notamment au roi écureuil au début du jeu, mais il y en aura d’autres, plus tard, qui vous demanderont de  faire usage de vos talents d’artiste pour les embellir !

Envoûtant, beau et exploitant pleinement la Playstation Vita, Tearaway ne manque pas de qualités. Loin des standards qui se vendent par Airbus A350 entiers, cette exclusivité PS Vita va tenter de redorer l’image d’une console portable délaissée. Si vous souhaitez passer de bons moments avec un jeu profond et attachant, ou si vous souhaitez simplement jouer à un jeu qui s’adresse aussi bien aux petits qu’aux grands, Tearaway est un incontournable de l’année 2013, voire carrément de la console.

Achetez Tearaway pour moins de 25 € sur Amazon.

#2 Très bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *