Test – Valkyria Chronicles (PS3)

Test - Valkyria Chronicles (PS3)

Vous hésitez à vous plonger dans cette aventure saluée par la critique ? Voici mon avis sur ce jeu qui vous donnera un aperçu de ce qui vous attends …

GRAPHISME

C’est véritablement le point du jeu, son univers graphique très « dessin » est du plus bel effet et très bien rendu. Un cell-shading réussi qui nous plonge dans un univers coloré et onirique. Le travail des costumes et autres éléments de jeu est poussé et donne une impression d’un jeu peaufiné.

GAMEPLAY

Nous sommes en face d’un T-RPG qui se joue donc au tour par tour avec des distance maximale de déplacement à respecter. Vous pouvez en réalité, chaque tour, contrôler un personnage qui, en fonction de sa classe, peut avancer d’une certaine distance et effectuer différentes attaques, une seule par prise de controôleen revanche ! Tout l’art de ce genre de jeu est donc de calculer ses déplacement afin de les optimiser au maximum tout en tenant compte des mouvements ennemi. Certains personnages sont des « leaders » c’est à dire qu’ils apportent un bonus de « points de déplacements » (les CP). Ces derniers définissent le nombre de fois que vous pouvez jouer par tour.

Vous pouvez améliorer vos armes, les personnages ont des potentiels qui influent sur leurs caractéristiques en fonction de l’environnement dans lequel ils évoluent (ils ont même des potentiels cachés), vous pouvez lancer des « ordres » qui permettent d’augmenter des caractéristiques d’un ou plusieurs combattants etc…

Cependant, l’IA est minable et parfois truquée : si vous contrôlez un de vos personnage plusieurs fois par tour, sa précision diminue (ce qui n’est pas logique…), parfois vous êtes en face d’un tank, vous tirez dessus : PAF à côté, l’ennemi est soit bidon comme s’il jouait avec les pieds, soit il est cocu comme jamais et vous bute votre partie en deux minutes… bref, t’es inégal et mal équilibré.

SCÉNARIO

J’en ai vu des scénarios et celui-ci est vraiment bizarre… En fait il est tout ce qu’il y a de plus banal : des gentils contre des méchants, les gentils se rendent compte que les méchants sont des gens comme eux, les gentils et les méchants sont racistes des bruns (!) et on est tous en quête d’un minerai qui fourni de l’énergie. Wouhou. Et puis bon, le coup du retournement de situation en plein milieu de scénario, faut s’appeler Aerith pour arriver à me tirer un semblant de larme…

DURÉE DE VIE

Le jeu est assez long, en réalité ce sont les missions qui le sont. Le tour par tour nécessite du temps et l’impossibilité de sauvegarder pendant une mission assez frustrante. Cependant je n’ai pas terminé le jeu mais pour vous donner une idée, je suis au chapitre 13 (sur 18)  et je suis à 16h de jeu. Je plancherai donc pour un 25h pour terminer l’histoire. Après vous avez quand même la possibilité de faire des escarmouches afin d’engranger des points permettant d’optimiser au maximum ses armes.

Très joli à regarder, servi par des musiques agréables, Valkyria Chronicles possède un potentiel assez grand mais honteusement plombé par une IA incroyablement mal gérée, une répétitivité indigeste et un scénario tellement réchauffé qu’on aurait préféré qu’il n’y en ai pas. L’impossibilité de sauvegarder pendant les mission demande à avoir suffisamment de temps devant soit pour aligner 1h – 1h30 de mission (et oui…) et de tout se refarcir si vous échouez. Une chose est sûre, ce titre ne me donne pas envie d’acheter la suite sur PSP.

Note : 05,5/10

1 comment

  1. As-tu vraiment besoin de lire mon commentaire pour savoir que je ne suis pas du même avis que toi et que je te trouve tes sévères! Et ça doit être à cause de gens comme toi qu’il n’y aura plus d’épisodes sur PS3 :(.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *