Test – Watercooling AIO Corsair H150i PRO RGB

Le Watercooling est un élément à la mode en ce moment, tout comme le RGB. Corsair propose donc un nouveau kit AIO, le H150i PRO RGB, qui tend à conjuguer le meilleur de ces deux mondes. Pari réussi ?

Le Corsair H150i PRO RGB est donc un watercooling AIO (comprenez « prêt à l’emploi) de 360mm qui vient donc accompagné d’un radiateur (en aluminium) permettant d’accueillir trois ventilateurs à faible bruit (25 dB maximum), les ML 120 PWM, tournant à 1600 tours minute et dont la (faible) pression statique n’est malheureusement que de 1.78 mmH2O. Compatible avec la majorité des sockets du marché, le waterblock (en cuivre) dispose de fonctionnalités RGB.

L’installation est plutôt simple mais peu ordinaire : un jeu existe lors de la fixation de la backplate, jeu qui disparaît une fois le waterblock fixé. Ce waterblock, d’ailleurs, vient avec de la pâte thermique directement appliqué dessus, ce qui je considère comme dommage car vous n’aurez donc pas le droit à l’erreur lors de l’installation. Mais si vous avez déjà votre propre pâte, rien ne vous empêche évidemment de la remplacer. Les vis fournies pour les ventilateurs sont suffisantes et permettent une fixation optimale. Il faudra faire attention à avoir suffisamment de prise de libre tant le waterblock nécessite des prises : 3 au total + une triplette pour les ventilateurs. De la folie, mais c’est la même tare pour bon nombre d’autres kits AIO en RGB. L’installation du waterblock est vendue comme « sans outil nécessaire » par la marque, mais un cruciforme pour bien fixer le tout me paraît indispensable.

Ensuite, c’est au tour des performances d’entrer en jeu. Une fois tout correctement installé, vous pouvez lancer votre machine et installer le logiciel Corsair Link permettant ainsi de gérer votre watercooling, mais également de surveiller d’autres paramètres de votre PC telles que les températures ou la fréquence de votre CPU par exemple. Tout est plutôt clair si vous avez l’habitude de ce genre de logiciel, et vous pouvez donc gérer la vitesse de rotation des ventilateurs du ventirad en fonction des températures, et vous pouvez même gérer la puissance de la pompe. C’est également ici que vous gérerez la couleur du waterblock. Plutôt complet, donc, grâce à la personnalisation de profils.

Niveau performances pures, je ne vais pas vous mentir, avec des ventilateurs de 1.78 mmH2O, ne vous attendez pas à un refroidissement impressionnant. C’est suffisant pour tenir des températures acceptables (autour de 50 degrés pour mon Intel Core i5 4690K non overclocké lors de sessions de jeu, et minimum 30 degrés en idle), même si vous overclockez un peu, mais ça ne fera pas des miracles si vous poussez un peu. L’avantage c’est le bruit est limité, et je n’ai pas beaucoup vu de différences avec mon précédent Be Quiet! Silent Loop 360. Une bonne chose, donc. Si vous cherchez de meilleures performances, quitte à sacrifier le silence, il faudra alors vous tourner vers d’autres ventilateurs dont la pression statiques sera plus élevée. Pour information, j’ai installé le ventirad sur la partie supérieure du boîtier, en push (sur un Be Quiet! Pure Base 600 dont l’intégralité de la partie supérieure est une grille, donc avec une sortie d’air maximale).

Le Corsair H150i PRO RGB rempli son rôle en alliant performances correctes et silence pour l’utilisateur/utilisatrice lambda qui ne recherchera pas la sur-performance. La qualité du logiciel Corsair Link permet de bien gérer correctement votre installation, mais comme tout AIO RGB, on regrettera le nombre important de câbles à fixer brancher qui viennent parasiter toute volonté d’une installation esthétiquement propre.

Le Corsair H150i PRO RGB est vendu à un prix conseillé de 174,90 €

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par le constructeur.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *