Xiaomi, un pas de plus vers le succès international ?

Xiaomi, un pas de plus vers le succès international (1)

Fondée en 2010, l’entreprise chinoise Xiaomi ne cesse de croître et la Chine semble être ainsi un marché propice à l’émergence de marques de nouvelles technologies. Ayant déjà écoulé plus de 20 millions de smartphones en 2013, le constructeur entend bien assoir sa position de nouvelle pépite en doublant ses ventes cette année.

Le succès de Xiaomi s’explique principalement par sa politique qualitative que beaucoup comparent à Apple. En effet, le chinois propose des smartphones de milieu et haut de gamme à des prix faisant frémir la concurrence, sans pour autant rogner sur la qualité des composants ou du design, ce qui lui assure un succès immédiat sur la toile. En effet, les spécificités techniques des téléphones du constructeur sont assez élevées par rapport à leur prix, et continuent ainsi de développer le segment low cost, avec Google et Motorola.

Même si le smartphone (tel que le Mi3) n’est pas l’unique spécialité de la firme, il reste néanmoins le témoin de son succès éclair. Mais en plus de commercialiser la MiTV, Xiaomi souhaite également développer son activité de produits intelligents et connectés, un marché qu’il considère comme exploitable et pour lequel de nombreuses choses sont encore possibles. Ce n’est pas sans rappeler le virage que souhaite prendre Satoru Iwata pour Nintendo.

Après la Chine bien sûr, et Hong Kong et Taiwan l’année passée, c’est à Singapour que Xiaomi tentera d’étendre son succès en 2014. Ce baptême du feu n’est pas pris à la légère par Lei Jun, le CEO de la marque, car si Singapour est un marché qui ne représente « que » 5,3 millions d’habitants, il s’agit du premier pays en dehors de la Grande Chine, ce qui représente, en cas de succès, un pas important vers l’internationalisation du constructeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *