Final Fantasy XV : Square Enix contre une poignée de fans conservateurs.

Final Fantasy XV  Square Enix contre une poignée de fans conservateurs.

Après un passage plus que critiqué sur Playstation 3, la licence Final Fantasy reviendra évidemment sur Playstation 4. Alors que l’épisode Versus XIII était attendu sur l’actuelle console de Sony, celui-ci a été renommé en Final Fantasy XV et annoncé officiellement sur la prochaine génération.

L’E3 a été l’occasion pour Square Enix de dévoiler beaucoup plus d’informations sur feu Final Fantasy Versus XIII, ainsi que des vidéos bien plus explicites que celles qui nous avait été donné jusqu’à présent. Et puisque l’on est sur un jeu où la communauté est parfois (souvent ?) très prétentieuse, nous avons eu le droit à un florilège de critiques, pour changer.

[media url= »http://www.youtube.com/watch?v=aYD0ZaypcqI » width= »960″ height= »460″]

Et le principal reproche que l’on a entendu était la disparition du combat au tour par tour, ou par ATB. Là où le genre du J-RPG « instancie » les combats en amenant à un nouvel écran avec un système de combat bien rangé et où l’action du joueur et de la joueuse est de donner des ordres à leurs personnages, le genre du A-RPG (comprendre Action RPG), lui, propose des combats en temps réel.

Dans la série des Final Fantasy, ce système avait été auparavant utilisé pour Crisis Core Final Fantasy VII, et s’est avéré être bigrement efficace même s’il fut un poil trop simpliste.

Mais là, c’est le drame pour le commun des mortels : Final Fantasy XV aura lui aussi un système de combat en temps réel, propre aux A-RPG. Horreur, malheur, c’est la fin des haricots Géant Vert™ et les Final Fantasy « c’est plus ce que c’était ! », surtout depuis que Squaresoft a racheté ses américains d’Enix*¹. Encore une fois, comme à chaque épisode, les habitudes sont bousculées et Square-Enix s’efforce d’innover, de changer, d’apprendre et de surprendre le joueur ou la joueuse.

Cette minorité (je l’espère) de « vrai fans*² » est de plus en plus insupportable et conservatrice. Le jeu n’est même pas sorti, le système de combat n’a encore été jamais essayé par lesdites personnes que l’opprobre est déjà jetée. Je vous épargne les remarques du genre « tel personnage est complètement pompé sur Assassin’s Creed ololz » qui n’apportent évidemment pas d’eau propre à notre moulin. Certain-e-s vont même jusqu’à sonner l’hallali de l’éditeur avec pour seul argument que le jeu ne leur plaira pas (sans même l’avoir touché).

Le fait est qu’en réalité, chaque Final Fantasy est unique, si l’on fait abstraction des suites direct et des spin-off. Chaque épisode « stand alone » propose un univers particulier, un système de combat différent, une ambiance spécifique et une bande son épique. Car oui, la musique de ce prochain Final Fantasy s’annonce une nouvelle fois exceptionnelle, même si j’ai été un poil moins emballé par celle du XIII. Du coup, critiquer chaque changement que tente d’apporter l’éditeur dont le but est d’innover et d’impliquer le joueur et la joueuse ne fait que renforcer l’image négative d’une partie visible de la communauté FF.

Pour ma part, le Trailer m’a mis une claque. J’étais absolument épaté de voir la puissance de Square Enix. La puissance avec laquelle la firme pouvait répondre de la meilleure manière qui soit aux controverses passées des épisodes XIII et XIII-2. Un Final Fantasy à l’univers apparemment bien plus sombre, aux personnages qui, pour ma part, me semblent bien plus charismatiques, et un système de combat qui s’annonce prometteur et explosif. Je ne parlerai même pas de la bande son que je suis presque sûr d’aimer. Et croyez moi que je n’ai pas la langue dans ma poche : j’essaie de rester objectif, et de n’être ni un fanboy, ni un hater, ces deux antagonisme que je ne supporte pas. On peut avoir une appréhension sur un jeu, mais on ne peut pas descendre un jeu sans y avoir joué, ce n’est pas honnête.

*¹ : Lu sur Facebook.

*² : Lu sur Twitter/Facebook.

10 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.