Test – Harmony Isle (Windows Store)

Test - Harmony Isle (Windows Store) (1)

Je ne sais pas ce qu’il m’a pris il y a quelques jours, mais je me suis surpris en train de télécharger et d’installer un jeu sur le Windows Store. Trêve de plaisanterie, le Windows Store regorge de petits jeux très sympathiques malgré une exposition que je pense être trop faible. Je serais curieux de connaître les chiffres de téléchargement de ces titres.

Bref, j’ai donc joué à Harmony Isle, un Free-To-Play tout ce qu’il y a plus de standard, dont la monétisation repose sur un système d’achats intégrés. C’est une simulation de gestion de ville. Vous devrez apporter l’harmonie entre vos habitants et la nature, tout en explorant les alentours à la découverte de bâtiments tous plus mystérieux de prime abord les uns que les autres.

La mécanique est relativement simple : vous devrez construire des maisons pour avoir des ouvriers qui permettrons de créer des ressources diverses via les bâtiments adaptés, à construire eux aussi : bois, nourriture, métaux etc. Plus vous ferez évoluer vos bâtiments, plus leur production sera importante. Il y a d’ailleurs plusieurs options de production, aux récompenses différentes, qui prendront plus ou moins de temps. Il est amusant de remarquer que l’option permettant de produire rapidement peu de quantité d’un certain type de ressource est toujours plus avantageuse en termes de coût et d’argent que l’option permettant de produire davantage de cette ressource : cette dernière est beaucoup plus longue et plus coûteuse ; ce n’est pas proportionné. Pourquoi ? Sûrement parce que les développeu-rs-ses se sont dit que les joueu-rs-ses n’avaient pas envie de relancer la production toutes les trois minutes. Et ce n’est pas faux : parfois, avant de laisser le jeu de côté, on se surprend à lancer une production plus grosse de ressource, qui coûte donc plus cher et prend plus de temps mais rapporte moins que si l’on avait dépensé la même somme ou le même temps dans l’option de production la plus faible.

Je vous ai perdu sur ce précédent point alors passons à autre chose. Le jeu ne vous laissera jamais seul-e à vous débrouiller : vous aurez constamment des petites quêtes à remplir, permettant de ne pas se lasser du jeu jusqu’à ce l’avoir complètement exploré. C’est très malin et addictif. Les missions proposées vous invitent à créer tels types de bâtiments dans un nombre donné, d’évoluer tels autres types etc. Mais, parfois, vous serez amené-e à lancer l’exploration et l’exploitation des bâtiments en ruine que vous trouverez sur les espaces avoisinants. Une espèce de mini-histoire simpliste mais satisfaisante. Vous devrez aussi veiller aux indicateurs d’harmonie : cet équilibre entre bâtiment apportant du social et bâtiment en communion avec la nature. Cette harmonie, une fois trouvée, permet de générer un bonus à chaque collecte de ressource, quelle qu’elle soit.

J’ai remarqué deux choses en jouant. D’abord, les femmes ne travaillent pas : aucun ouvrier n’est féminin. Ce ne sont que les PNJ qui vous parlent pendant le jeu et vous incitent à faire des quêtes qui en sont ! Aucune justification n’est apporté, il s’agit donc d’un couac grossier du studio de développement. Ensuite, tous les personnages (masculins, donc) se déplacent en Vespa. Au moins, ils ne risquent pas de faire d’excès de vitesse.

Vous pouvez acheter en jeu de l’or ou bien des diamants, avec de l’argent réel. Ces diamants permettent soit de créer certains types de bâtiment que l’on ne peut payer que par ce moyen (mais qui ne sont pas indispensables) ; soit d’accélérer le développement d’un bâtiment ou la production d’une ressource. En gros, c’est totalement dispensable. Il s’agit simplement d’un confort.

Graphiquement le jeu est très coloré et très agréable à regarder. Il n’y a qu’une vue en 3D de côté mais bloquée à une certaine rotation. Ce n’est pas gênant mais le manque de recul de la caméra est ennuyeux car on ne peut donc pas voir correctement l’ensemble de sa ville. Les textures sont assez simples, permettant de s’adapter à pas mal de configuration, et les animations des bâtiments trop peu présentes, dommage.

Harmony n’est certes pas le meilleur Free-To-Play du monde, mais il a le mérite de proposer un univers coloré et agréable, avec une monétisation honnête et une mécanique efficace. Le jeu est très limité au final, et quelques améliorations seraient à apporter mais dans l’ensemble, c’est assez sympathique.

#4 Moyen (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

52 comments

Répondre à Krystelle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.