Mon avis sur le SSD Samsung 950 Pro M.2

Mon avis sur le SSD Samsung 950 Pro M.2 (1)

Lorsque j’ai entendu parler de ce nouveau SSD de Samsung au format M.2, j’ai d’abord été surpris. Je n’avais jamais entendu parler de ce port, et je n’avais même pas remarqué qu’il était présent sur ma carte mère acquise récemment (une ASUS Z97 Pro Gamer). J’ai donc gentiment demandé à Samsung s’il existait des modèles de prêt pour pouvoir tester la bête et voir si les performances annoncées étaient vérifiables. Après des semaines d’attente, j’ai pu enfin mettre la main sur un modèle 256 Go. Et c’est non sans m’être battu avec mon BIOS pour trouver comment activer ce satané port M.2 de ma carte mère que j’ai pu enfin découvrir ce que valait ce SSD.

Voici les spécifications officielles affichées sur le site officiel de Samsung (visible en cliquant ici) :

MZ-VKV256 MZ-VKV512
General Feature Application Client PCs
Capacity1) 256 GB (1GB=1 Billionbyte by IDEMA) 512 GB (1GB=1 Billionbyte by IDEMA)
Form Factor M.2 (2280)2)
Interface PCIe 3.0 x4 (up to 32 Gb/s) NVMe 1.1
Dimension (LxWxH) Max. 80.15 x 22.15 x 2.38 (mm)
Weight Max. 10g (512GB)
NAND Type Samsung V-NAND
Controller Samsung UBX controller
Cache Memory Samsung 512 MB Low Power DDR3 SDRAM
Special Feature TRIM Support TRIM Supported (Required OS support)
S.M.A.R.T Support S.M.A.R.T Supported
GC (Garbage Collection) Auto Garbage Collection Algorithm
Data Security AES 256-bit for User Data Encryption
TCG Opal Family Spec and eDrive(IEEE1667) to be supported by FW update
WWN Support N/A
Performance3) Sequential Read Up to 2,200 MB/sec Up to 2,500 MB/sec
Sequential Write Up to 900 MB/sec Up to 1,500 MB/sec
Random Read
(4 KB, QD 32, Thread 4)
Up to 270,000 IOPS Up to 300,000 IOPS
Random Write
(4 KB, QD 32, Thread 4)
Up to 85,000 IOPS Up to 110,000 IOPS
Random Read
(4 KB, QD 1, Thread 1)
Up to 11,000 IOPS Up to 12,000 IOPS
Random Write
(4 KB, QD 1, Thread 1)
Up to 43,000 IOPS Up to 43,000 IOPS
Environment Power Consumption4) Active average/maximum: 5.1 W/6.4 W (256 GB), 5.7 W/7.0 W (512 GB),
Idle : 70mW, DEVSLP(L1.2 mode) : 2.5mW
Reliability (MTBF) 1.5 Million Hours Reliability (MTBF)
Operating Temperature 0 °C to 70 °C (Measured by SMART Temperature. Proper airflow recommended)
Humidity 5% to 95%, non-condensing
Vibration 20~2000Hz, 20G
Shock 1500G , duration 0.5m sec, 3 axis
Software Management SW Magician Software for SSD management
Accessories Installation Kit Not Available
Warranty 5 Year Limited Warranty or 200 TBW Limited Warranty 5 Year Limited Warranty or 400 TBW Limited Warranty
  • 1) Actual usable capacity may be less (due to formatting, partitioning, operating system, applications or otherwise)
  • 2) M.2 is a specification of form factor for ultra-thin PCs, The M.2 standard allows widths 12, 16, 22 and 30mm and lengths of 16, 26, 30, 38, 42, 60, 80 and 110 mm, Commercially M.2 is popular with width 22mm and lengths 30, 42, 60 , 80 and 110mm. Samsung provides the most popular form factor with 22mm X 80mm model (i.e., 2280) to consider user convenience.
  • 3) Sequential performance measurements based on CrystalDiskMark 5.0.2, and Random performance measurements based on Iometer 1.1.0. Performance may vary based on SSD’s firmware version, system hardware & configuration. Test system configuration: Intel Core i5-6600K @ 3.5GHz, DDR3 1600MHz 8GB, OS – Windows10 x64, Mainboard: MSI (Skylake), Model : Z170 KRAIT Gaming
  • 4) Power consumption measured with IOmeter 1.1.0 with Intel i7-4770K(Haswell, 3.5GHz), DDR3 8GB, ASRock Z87 Extreme9/ac, APST on, OS- Windows7 Ultimate x64 SP1

Parlons tout d’abord du physique du Samsung 950 Pro M.2. Même après m’être habitué grâce aux photos, j’ai été étonné de la petite taille du produit. Les images ci-dessous que j’ai prises parlent d’elles-mêmes. Il faut avouer qu’un si petit gabarit est surprenant mais également très intéressant pour gagner de la place au sein de son boîtier. Pourquoi ? Parce que l’on s’affranchit ainsi, non seulement d’une baie 2,5 pouces, mais également d’un câble SATA et d’un câble d’alimention ! Inutile de vous dire que ça permet à votre boîtier de respirer un peu plus. Cependant attention, il est peu probable que votre carte mère possède plusieurs ports M.2. N’espérez donc pas remplacer tous vos disques physiques.

Mon port M.2 est juste au-dessus de mon premier port PCIe 16X. Il a donc fallu que je démonte ma carte graphique pour y accéder facilement, et si vous avez suivi mes aventures sur mon blog, vous avez vu que j’ai installé un watercooling sur celle-ci ; inutile de vous dire que ça n’a pas été une partie de plaisir ! En tout cas, l’installation est très facile et rapide pour le commun des mortels. Une vis à placer afin de maintenir le SSD après l’avoir enclenché dans son port et c’est réglé. Place ensuite à l’activation du port.

Car en effet, par défaut sur ma carte, le port était désactivé. Pourquoi ? Probablement car son activation désactive d’autres ports sur la carte mère. Ils peuvent cependant différer selon les cartes mères alors renseignez-vous bien. Pourquoi désactiver des ports ? Et bien parce que le port M.2 est un connecteur qui peut utiliser différents BUS : le SATA 3.0, l’USB 3.0 mais aussi et surtout le PCI Express 3.0. C’est ce dernier qui nous intéresse car ma carte mère a sélectionné ce BUS ; chaque constructeur décide de celui à accorder au port M.2, ce qui fait qu’il peut revêtir un grand intérêt (si c’est le PCI Express 3.0) ou alors aucun en termes de vitesse (si c’est du SATA 3.0 ou de l’USB 3.0). La contrepartie, c’est qu’en activant mon port M.2, d’autres ports utilisant la technologie PCI Express 3.0 ne peuvent donc plus être utilisables, faute de bande passante restante disponible. C’est pour ça qu’ils sont alors désactivés.

Qu’apporte donc ce port M.2 utilisant un BUS PCI Express 3.0 (x4 maximum, d’ailleurs) ? Et bien là où le BUS USB 3.0 est limité à 5.0 Gbit/s de bande passant et le SATA 3.0 à 6.0 Gbit/s, le PCI Express 3.0 monte jusqu’à 10 Gbit/s et traite avec un contrôleur NVM Express exploitant bien mieux les informations de ce BUS. Sur les descriptions, on lit alors des vitesses de transfert de 10 Gbit/s comparées aux 6 Gbit/s d’un SSD en SATA 3.0. Ça ne veut pas dire grand-chose dit comme ça, mais l’écart de 4 Gbit/s entre les deux attire bel et bien l’œil. Évidemment, dans la pratique, vous n’écrirez/lirez pas à la vitesse maximale puisqu’elle reste théorique, mais l’on est donc en droit de s’attendre à un écart significatif entre les deux technologies.

Pour vérifier ça, j’ai simplement utilisé CrystalDiskMark afin de mesurer ces vitesses et faire une comparaison avec mon actuel Samsung 840 Pro 128 Go. Et vous allez le voir, l’écart est bel et bien visible, et carrément impressionnant même.

Mon avis sur le SSD Samsung 950 Pro M.2 (6)

Dans la pratique, il m’est difficile de dire si j’ai vu une réelle différence puisque je n’ai pas installé d’OS dessus, ni de jeu, ni d’application. Je m’en remets donc à des logiciels de tests qui, du fait qu’ils ont été utilisés avec le même protocole sur les deux produits, sont selon moi largement suffisants pour montrer qu’une différence (notable dans ce cas) se fera sentir à l’utilisation en circonstance réelle.

Est-ce qu’un tel produit est donc nécessaire, au vu de son prix plus élevé que les autres SSD SATA 3.0 (environ 200 € pour du 256 Go, et 380 € sur du 512 Go) ? Pour un OS avec des logiciels de traitement photo/vidéo, ma réponse est clairement oui. Entre 30 (écriture 4K mise à part) et 50 % de performances en plus par rapport à mon Samsung 840 Pro 128 Go n’est pas négligeable. De plus, libérer un port SATA n’est pas désagréable pour l’organisation interne de votre boîtier ! Et puis au pire, un disque de 512 Go pour installer vos jeux les plus utilisés vous comblera probablement de bonheur. Enfin, si vous refaites une nouvelle machine, et que vous budget vous le permet, se priver d’un tel gain de place et de temps serait dommage :).

Acheter le SSD Samsung 950 Pro à partir de 196 €.

Environnement de test : Intel Core i5 4690K / Asus Z97 Pro Gamer (bios 2107 du 11/11/2015) / 16 Go Crucial Ballistix Tactical – 2 x 8 GB PC14900 (1866 Mhz) DDR3 CAS9 / Windows 10 64 Bits

Si des informations de cet article vous semblent érronées, n’hésitez pas à me contacter pour me le signaler :).

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par le constructeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *