Critique – Les Petits Mouchoirs

Critique - Les Petits Mouchoirs

Alors que tout le monde me tannait avec une énième comédie française « putain même toi tu vas pleurer tu vas voir », je me suis finalement décidé, après avoir mainte fois repoussé, à aller le voir au ciné. D’ailleurs je me suis débrouillé pour ne pas lâcher 10,50€ (mais juste 6,00€) …

CRITIQUE

Normalement je suis censé faire une partie « résumé » avant celle-ci, mais le fait est qu’il n’y a pas vraiment d’histoire… Enfin si : une bande de pote part en vacances tandis qu’un ami de leur cercle est à l’hopital suite à un accident de la route. Voilà c’est tout. Passons donc à la critique. Déjà avant toute chose, je tenais à préciser que c’est une critique subjective, c’est mon avis, il n’engage que moi, et je l’argumente suffisamment pour que ce soit recevable.

D’abord le film est long, trop long, sur 2h34, les deux premières sont inutiles (j’vous l’ai dit, je suis sévère). On assiste à un tranche de vie plate, pas rythmé, parsemé d’humour presqu’exclusivement basé autour du cul (bon je suis généralement bon public pour ça mais faut pas exagérer), avec des personnages vide et sans intérêt et une tonne de situation clichées. C’est long, trop long, et cette longueur ne permet absolument pas de comprendre les personnages, ni d’en tirer un quelconque intérêt. Comment en deux heures de film, on ne peut pas présenter profondément des personnages tels que celui joué par Marion Cotillard, François Cluzet ou encore Benoit Magimel alors qu’on commence à dévoiler une partie de leur facette ? C’est incompréhensible.

S’ensuit alors le tournant du film, le moment « triste » si on peut dire ainsi. C’est d’ailleurs le seul moment intéressant du film : le moment ou le personnage de Jean-Louis parle au groupe d’ami. Il détient alors le rôle le plus compliqué du film et délivre, en une réplique, la morale du film. Je pense d’ailleurs que beaucoup de gens sont passé à côté de ce moment ne voyant que le côté « tragique » de cette réplique alors que c’est, à elle seule, l’intérêt du film, et on plutôt été avalé par la spirale qui s’ensuit et qui est cliché comme pas possible.

Malgré un jeu d’acteur impeccable et quelques passages drôles, le film est trop long, trop cliché, sans rythme et les personnages ne sont absolument pas travaillés. Dire que ce film est « une leçon de vie » est clairement du cirage de pompe. Proposer un film si « plat » pour une morale connue de presque tout le monde, en jouant sur le côté sensible de l’Homme (avec une majuscule, je parle donc de l’homme et de la femme) est presque honteux.

Note : 02/10

Critique - Les Petits Mouchoirs

2 comments

  1. Décente en règle ! Rien que pour ça j’applaudis des 2 mains. 2/10 !
    C’est vrai qu’un film qui ne reçoit que des éloges c’est un peu gros.
    Je ne l’ai pas vu (et pas l’intention de la voir) mais c’est clair que ça sent le cliché à des kilomètres.
    Mais quand tu touches aux sentiments, tu touches une corde sensible, alors ça fonctionne.
    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *