Japan Expo 2013 : mes impressions, mes coups de cœur et le stand Kana Editions.

 IMG_8453

L’organisation d’un événement pour promouvoir un livre, une BD ou un manga n’est pas forcément chose facile. Cependant, à l’occasion de la sortie du tome 1 de Hell’s Kitchen, les éditions Kana ont réussi un coup de maître en invitant les passant-e-s de la Japan Expo 2013 à participer à un petit atelier de cuisine moléculaire. Retour sur ce qui a probablement été le meilleur stand de la convention.

Sur inscription, il est était donc possible de se prêter à quelques expériences autour de la cuisine moléculaire. Ainsi, le premier test que nous avons pu faire était celui de cracher de la fumée ! Comment ? Des meringues étaient plongées dans de l’azote liquide pour les refroidir à une température extrêmement basse pendant quelques instants. Lorsque nous les avons croquées, un épais nuage de fumée s’est alors dégagé de nos bouches ! La sensation est étrange puisqu’en croquant bouche fermée, la fumée se dégageait fortement et nous forçait alors à l’ouvrir ! C’était très amusant !

Autre test, celui du sucre pétillant. Bien plus connu, celui-ci se rapproche de certaines confiseries que nous trouvons dans le commerce. Une rondelle de pomme séchée, du coulis de fruit rouge réfrigéré à l’azote et du sucre pétillant. Une fois en bouche, lorsque nous laissions fondre le sucre sur la langue, la sensation était au rendez-vous. Je n’ai jamais vraiment connu celle-ci et c’était très sympathique.

IMG_8389

Ensuite, vient le tour des devinettes. Cinq récipients contenant un liquide aromatisé étaient à notre disposition. Un glaçon refroidi à l’azote liquide fut alors plongé dedans et une épaisse fumée s’en dégageât. Nous nous sommes alors pris pour des « nez » et nous devions deviner à quoi correspondaient les odeurs qui s’échappaient. Inutile de vous dire que j’ai été presque nul (je crois en avoir deviné une). @Eckoplanet, lui, en a trouvé trois !

Enfin, une petite coupe à base de Martini et de vin cuit, sous une couche de mousse d’un alcool très amer nous était servie. Un glaçon refroidi à l’azote liquide s’y trouvait afin de donner un effet fumant très réussi. La mousse était bien trop amère mais l’arôme cerise ajouté permettait d’équilibrer le tout.

coupe-fumante

J’ai été très agréablement surpris de me retrouver face à un stand proposant une animation originale, pour un manga dont il doit être difficile de savoir comment en parler. Une vraie réussite de Kana qui restera pour moi le point fort de cette Japan Expo 2013.

Concernant le reste de la convention, je reste globalement satisfait. Même si celle-ci ne s’adresse pas forcément à tout le monde, le « gamer » que je suis a su tout de même y prendre plaisir dans les allées, parfois blindées. Cela reste tout de même une boutique géante mais c’est exactement ce que certaines personnes recherchent, alors tant mieux ! Contrairement, à la précédente Japan Expo, j’ai moins fais de free hugs (aucun, même si ce n’était pas l’envie qui m’en manquait), mais j’ai beaucoup plus dépensé d’argent dans les OST de Square Enix 😀 ! J’y reviendrai prochainement. Je vous laisse également avec une vidéo faite par @Gohanblog qui parle de la convention.

Encore une fois, je tiens à remercier les organisa-teurs-trices de cet événement ainsi que l’agence qui a accepté mon accréditation. Rendez-vous cette fois-ci fin octobre / début novembre pour la Paris Games Week 2013 !

2 comments

  1. Dommage que je n’ai pas eu le temps de participer à l’événement, c’était déjà bien difficile de s’occuper de 30 personnes de tout âge et de garder une certaine cohésion ! La Japan Expo fût agréable ( et un peu moins « marché payant ») pour moi aussi, avec Tetsuo Hara en même temps <3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *