Mon avis sur « Zaya » – BD – Huangjiawei et Morvan

Mon avis sur "Zaya" - BD - Huangjiawei et Morvan

À la recherche d’une nouvelle BD à lire sur Izneo, j’ai feuilleté leur catalogue dans la section manga. C’est alors que je suis tombé sur « Zaya », une BD en format Manga. Curieux, j’ai donc décidé de l’ajouter à mon panier pour voir si ça valait le détour.

Les premières pages me laissent dubitatif : le trait n’est pas encré, très mouvant avec un semblant de dynamisme dans les angles de vues. Et surtout, ce choix des couleurs qui restent dans les mêmes tons du début à la fin ne permet pas de séparer les scènes entre elles.

Tous ces points rendent difficile la compréhension de l’action. De plus, même si l’architecture des cases est plutôt sympa, le storyboard laisse à désirer : certains mouvements scénaristiques sont incompréhensibles et certains passages sont même inutiles.

Mon avis sur "Zaya" - BD - Huangjiawei et Morvan

Concernant l’histoire en elle-même, il s’agit de science-fiction. Zaya est une « ex » membre de la Spirale, une organisation criminelle dont certains membres se font actuellement tuer sans savoir par qui. Lors du dernier meurtre, la victime réussira finalement à laisser une trace de l’ADN du tueur à ses camarades afin qu’il soit retrouvé. C’est là que Zaya reprend du service.

Notez que ce qui est écrit dans le pitch derrière le manga ne se retrouve pas dans ce premier tome : on comprend que la Spirale est une organisation secrète mais à aucun moment on se doute que c’est une organisation criminelle, comme le précise le fameux pitch. Même si à un moment, Zaya dit « j’espère qu’ils ne vont pas me demander de tuer quelqu’un », il pouvait très bien s’agir d’une organisation gouvernementale …

Mon avis sur "Zaya" - BD - Huangjiawei et Morvan

D’un point de vue technique, je reviens évidemment sur le choix des traits non-encrés et d’une couleur monotone et sombres, ce qui rend les dessins « sales ». Certains de ces dessins sont également vraiment ratés (dans les proportions par exemple). Notons quand même que certains angles de vues sont bien trouvés tout de même et apporte une approche originale de certaines scènes.

Ce qui ressort finalement de cette BD/Manga, c’est un sentiment de déception : 80 pages où il ne se passe pas grand-chose, où tout est sombre graphiquement, où l’action est parfois mal découpée et où les moments de plaisirs sont très rares. Je ne recommande absolument pas d’acheter cette BD mais plutôt de la louer, chez Izneo par exemple, pour 1,99 €. Vous éviterez de dépenser 14,99 € dans un volume qui, à mon sens, ne les vaut pas. Je suis sévère, je sais, mais j’ai essayé d’être le plus constructif possible.

    • Certains angles de vues sont bien trouvés
    • Le personnage principal artistiquement réussi
    • Qualité inégale des dessins
    • Certains dessins vraiment ratés
    • Action confuse …
    • … et le choix de ne pas encrer n’aide pas.
    • Story board parfois étonnant
    • Choix de la couleur risqué
    • Certains dialogues tordus
    • Le pitch ne résume pas ce qui se trouve réellement dans l’album

#5 - Pas convaincu (cliquez pour avoir des informations sur l'échelle de notation)

Voir Zaya sur Izneo

 

6 comments

  1. llyza

    Alors, j’ai hésité… à chaque fois que je passais dans le rayon de la fnac je l’avais dans les mains mais il y avait quelque chose qui clochait et aussitôt je le reposait : la couleur, le trait sale. Là, tu viens de me confirmer que j’ai bien fait de ne pas craquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *