Test – Souris Cooler Master CM Storm Havoc

Test - Souris Cooler Master CM Storm Havoc.

N’étant pas habitué à voir des fabricants tels que Cooler Master réaliser des produits PC gaming, j’ai été donc surpris de savoir qu’ils faisaient des claviers et souris de jeu. La CM Storm Havoc est la parfaite illustration d’une petite réussite qui semble passer inaperçue.

La CM Stom Havoc est donc une souris gaming de droitier taillée pour les performances. Elle permet de monter jusqu’à 8 200 DPI, c’est-à-dire que vous pouvez faire une distance équivalente à 6 fois le tour de la Terre en un mouvement de poignet, pratique pour remonter le temps. Oui j’exagère mais je ne monte jamais à plus de 1600 DPI. Ceci dit, je sais pertinemment qu’une telle sensibilité permet de travailler sur du multi-écran plus aisément ou encore faire tout plein de choses dont j’ignore totalement l’existence (remonter le temps en est une).

Son pilote est également une réussite. Très clair, il permet de gérer 4 profils différents et de les embarquer sur la mémoire interne de la souris, quelque chose de classique aujourd’hui. Il est cependant regrettable de ne pas pouvoir gérer l’accélération. C’est également ici que vous gérerez les couleurs de la lumière principale de la souris : vous pouvez en attribuer une différente à chaque profil de manière à pouvoir facilement vous repérer.

Côté esthétique, la souris est assez bombée et assure ainsi une prise en main que j’ai trouvée plutôt agréable, surtout pour mes grandes mains. Le câble tressé est comme je les aime et les boutons sont suffisants. Sous le pouce, les trois boutons sont facilement identifiables grâce à un relief bienvenu.

Sous le pouce d’ailleurs, le revêtement est « strié » de manière à accrocher parfaitement aux mains. Original et bien pensé car cela évite deux choses : le risque de glisse et le risque que le revêtement s’érode avec le temps sous l’effet du frottement du pouce (testé et approuvé sur mes précédentes souris).

Le type de revêtement qui a tendance à s’éroder avec le temps donc je vous parle, c’est justement celui qui est présent sur le dessus de la souris et sur les clics. Bien qu’agréable au toucher, cette surface a tendance à accrocher un maximum la poussière. Je ne peux pas dire si elle finira par se déchirer avec le temps, même si je pense que le risque est minime puisque les frottements sont différents ici que sous le pouce.

Un autre point qui m’a interpellé c’est la molette. Le clic central n’est pas vraiment vertical comme un bouton classique, mais légèrement incliné vers la gauche. En gros, au lieu de cliquer comme ça : ↓ on clique comme ça : \. Ainsi, le passage rapide d’un clic gauche au clic central est carrément plus facile ! Très agréable. Cependant, je pense que c’est un pur hasard car en cliquant ainsi, il y a certains moments où le bruit se fait entendre mais qu’aucune action n’est faite à l’écran (c’est quand même assez rare). Et si ça n’en est pas un, je crie alors au Génie !

La glisse est assurée par deux gros patins assez imposants. Couplée à un tapis de qualité (au hasard, le CM Storm Control RX pour rester dans le même esprit), votre souris se trouvera alors sur un billard. Un indicateur de profil sélectionné est présent sur l’extrémité gauche de la souris, sous forme de LED. La lisibilité est assez moyenne puisque si une seule est allumée, la lumière a tendance à se diffuser sur les autres fenêtres. Un petit problème de finition donc, surtout que lorsque la quatrième est allumée, elle est visible sur la face avant de la souris, à cause d’une ouverture entre la coque et le clic gauche. Rien de bien méchant.

Au final, pour un constructeur très peu visible sur la scène des périphériques gaming, CoolerMaster n’a pas à rougir face à la concurrence. La CS Storm Havoc étant également proposée à un prix vraiment intéressant (à partir de 48,50 €), elle convient largement à beaucoup d’entre nous. Des performances séduisantes, un design réussi et un look discret font de cette souris une réussite, malgré quelques problèmes de finitions à revoir à l’avenir.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *