Test – Boîtier BeQuiet! Dark Base 700

Le boîtier est un élément du PC qu’il ne faut absolument pas négliger pour plusieurs raisons : la taille suffisante pour être pratique à assembler, la qualité de la ventilation pour un refroidissement efficace, l’existence d’une paroi vitrée ou non, les emplacements de ventilateurs/radiateurs, le look etc… Le prix peut rapidement grimper mais si vous avez bien choisi dès le départ, il y a peu de chance que vous en changiez avant de nombreuses années. BeQuiet!, réputé pour son silence, propose un nouveau modèle : le Be Quiet! Dark Base 700. Est-ce un bon choix ? Voici mon avis.

Première chose qui marque lorsqu’on déballe le Dark Base 700, c’est sa taille et son poids qui tranchent radicalement avec le Pure Base 600 Window Black que j’ai actuellement. On passe de 8,45 kilos à 13,25 kilos , et la taille est globalement plus grande (Dark Base 700 : 544 x 241 x 519 / Pure Base 600 : 492 x 220 x 470). La largeur augmente donc de 2 cm et la hauteur prend presque 5cm ! J’ai d’ailleurs eu du mal à le caser sur mon bureau à côté de mon écran.

Le Dark Base 700 se veut être comme la crème de la crème du boîtier modulable chez Be Quiet!, proposant de nombreuses possibilités pour s’adapter à tout type de situations. Par exemple, il est possible de mettre la baie vitrée de l’autre côté, et de retourner la plaque de support de la carte mère pour avoir un boîtier pouvant entièrement se placer à gauche contre un mur ; c’est assez rare pour être souligné. Il est également possible de retirer une grille supérieure pour y fixer ventilateurs ou radiateur de watercooling, avant de la replacer, et éviter ainsi de se contorsionner pour installer un refroidissement liquide.

Au niveau de la modularité, le cache alimentation (un élément bienvenu qui manquait sur le Pure Base 600 selon moi), dispose de plaques amovibles de différentes tailles permettant de laisser plus ou moins de place à un ventirad de watercooling en façade, ou pour laisser un espace permettant de rajouter un ventilateur pour extraire l’air chaud émis par les disques durs qui se trouvent sous ce cache. Il est également possible de mettre des racks de disques dur 5,25″ à plusieurs endroits afin d’optimiser la circulation de l’air en fonction de la configuration intérieure de votre installation.

Le Be Quiet! Dark Base 700 arbore également un élégant filet lumineux de haut en bas sur la droite et la gauche de la façade, changeant de couleur grâce à un bouton. C’est plutôt discret et élégant, et ça s’éteint en veille prolongé (mais le bouton power clignotera, comme pour le Pure Base 600). Ces filets lumineux sont situés près des prises d’air avant, derrière lesquelles se trouvent un filtre à poussière avant les ventilateurs, contrairement au Pure Base 600. La façade avant permet également de régler la vitesse des ventilateurs de boîtier qui y sont raccordés.

On notera que les passe-câbles près de la carte mère permettant de passer les câbles alimentation, USB, ou SATA, ne se situent plus sous la carte mère (ce qui était une grossière erreur du Pure Base 600. Le problème est donc ici corrigé et c’est tant mieux.).

Quelques regrets

Le Be Quiet! Pure Base 700 n’est malheureusement pas exempts de défauts. Outre la taille (plus élevée qu’un NZXT H700i) et son poids important, le dernier bébé du constructeur allemand a quelques ratés. Par exemple, au niveau des racks de disques dur : ils sont fixés par trois vis, dont une est pile sous le branchement SATA du disque, empêchant d’utiliser un câble coudé. Incompréhensible.

D’autres part, le hub de ventilateur ne peut pas être changé de place avec le rack SSD qui se trouve juste à côté, ce qui aurait permis de gagner quelques précieux centimètres lorsqu’il s’agit de brancher un câble d’alimentation SATA à la fois sur un HDD disposé sous le cache-alimentation, et un SSD qui se trouvera sur ce rack. Évidemment ça dépend de la taille du câble, et il est de toute façon possible de fixer un SSD sur un rack de HDD (sans adaptateur), mais c’est dommage quand même. Les deux racks supplémentaires pour SSD sont sur une plaque amovible qui se situe juste derrière le CPU. Jamais je n’oserai y placer mes disques, surtout si mon processeur chauffe. Ce choix d’emplacement est le plus incompréhensible qu’il m’est été donné de voir.

Enfin, concernant l’aération, les emplacements pour ventilateurs ne manquent pas et permettent ainsi de bien optimiser et personnaliser le flux d’air à l’intérieur de son boîtier. En revanche, l’aération supérieure, idéale pour du watercooling en plaçant un radiateur de 360mm, ne permet pas une évacuation suffisante de la chaleur en cas de refroidissement liquide. Toute la face du haut commence à chauffer, à cause d’ouverture bien trop petite. Dommage.

Ce nouveau boîtier de chez Be Quiet!, le Dark Base 700, est très doué en modularité grâce à des possibilités de personnalisation très poussées. Sa taille plus imposante permettra sans souci d’y installé bon nombre de composants gourmands en place, ou une belle grosse boucle de watercooling. Les emplacements de ventilations sont d’ailleurs très nombreux et permettent de s’adapter à toutes les situations, malgré une grossière erreur d’aération supérieure en cas de watercooling. D’autres petits soucis peuvent venir entacher l’expérience, mais une solution de repli est toujours présente.

Acheter le boîtier Be Quiet! Dark Base 700 à 189 € sur Amazon.

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par le constructeur.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.