Test – Ever Forward (PC)

Sorti il y a quelques semaines sur PC, sur Steam, Ever Forward est un jeu développé par le studio Pathea Games, qui sont notamment derrière My Time At Portia. Ce dernier ayant rencontré une vif succès, le studio tente cette fois-ci l’aventure seul, en s’auto-éditant, chose qu’ils avaient déjà faite par le passé avec Planet Explorers.

Dans Ever Forward, vous incarnez Maya, une petite fille qui vit avec sa mère. Au début du jeu, Maya se retrouve sur un littoral, mais elle découvre très vite que le monde qui l’entoure et qui parait si paisible a en réalité une face cachée. Pour avancer dans son environnement, Maya devra résoudre des puzzle plus ou moins simple et faire face à certains dangers ou certaines situations qui méritent réflexion. Chaque énigme résolue permettra à Maya d’avancer dans l’exploration de l’ile sur laquelle elle se trouve, mais cela déclenchera également de nouveaux souvenirs.

Techniquement, Ever Forward est développé sous Unity et dispose d’une réalisation assez sommaire. Si les animations de Maya, ou de l’environnement du jeu sont plutôt crédibles, le sound design est laissé de côté, et il n’est pas rare de s’imaginer que les développeurs et développeuses auraient oublié quelques effets sonores ici et là. Des gros cubes qui sortent du sol dans un bruit très léger, ça accentue certes l’aspect poétique du jeu, mais ça donne un résultat étrange.

Artistiquement, Ever Forward est visuellement simple avec des couleurs qui tournent autour d’une même palette légèrement désaturée, ce qui montre une volonté de garder une cohérence pour les yeux des joueurs et des joueuses, et le résultat est agréable. Musicalement, les douces mélodies qui accompagnent Maya tout au long de son aventure participent également à un cadre globalement doux, poétique, et presque onirique.

Puzzle Game enveloppé d’une couche poétique, Ever Forward propose une aventure visuellement et musicalement captivante. Le jeu pêche par une réalisation plutôt sommaire, sans jamais néanmoins gâcher l’expérience. Ce dernier point, associé à un côté parfois répétitif des énigmes empêche le tiitre de Pathea Games de rayonner davantage. Dommage, car l’ambition et la volonté de bien faire est là, et un travail supplémentaire sur l’aspect visuel et sonore aurait renforcé l’immersion, élément que le studio semble pourtant vouloir mettre en avant.

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur.

Ever Forward est disponible sur Steam.

#4 Moyen (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.