Test – Final Exam (PC)

Test - Final Exam (PC) (5)

Si cette fin d’année s’annonce chargée avec de grosses sorties, et surtout avec les consoles de nouvelle génération, Playstatrion 4 et Xbox One, la scène des petits développeurs n’en demeure pas moins active. Avec Final Exam, le studio Mighty Rocket nous livre un beat them all déjanté et très réussi.

BLEUAAAAARGHHHHHHH

Totalement déjanté, c’est vraiment la qualification idéale pour Final Exam. Avec un bestiaire sympathique, quoi que parfois trop peu différenciable dans le feu de l’action, votre réactivité sera mise à rude épreuve. Foncer dans le tas ne suffira pas, surtout lorsque des hordes de monstres seront en approche. Il faudra ruser en utilisant la panoplie de techniques que vous débloquerez au fil de votre progression dans le jeu.

Avec quatre personnages à monter, vous avez de quoi trouver votre propre style de jeu. Chacun d’entre eux possède ses propres caractéristiques physiques mais également son propre arbre de compétence à augmenter. Du personnage le plus brutal au personnage le plus frêle mais malin, vous aurez de quoi faire si vous voulez boucler le jeu à 100 %. Jouable à 4 en coopération, ces personnalités seront parfaitement complémentaires avec un peu de pratique !

Test - Final Exam (PC) (2)

GROOOOOAHHHHRRRGHHHHHH

Je parlais de compétences et de caractéristiques physiques, et bien c’est en cela que le jeu reprend une des caractéristiques des RPG, tout en restant parfaitement abordable, voire même un peu sommaire. Des points d’aptitudes et des points de compétences seront à glaner tout au long des niveaux en fonction de vos résultats et vous permettront respectivement d’augmenter vos caractéristiques physiques (vie, force, précision, maniement des explosifs) et d’acquérir de nouvelles capacités actives, ou passives, propres à chaque personnage.

16 armes et 3 explosifs sont également de la partie, chacune ayant ses propres caractéristiques implicites (une grosse batte fera plus de dégât qu’un pied de biche mais sera plus lente à manier). Un arsenal très rigolo et qui permettra de s’adapter encore une fois parfaitement à votre style de jeu.

Test - Final Exam (PC) (1)

GEUUUUAHERRERGHHHHHHHUIEHZIHà)&

Au niveau technique, le jeu est vraiment très agréable à regarder. Défini comme étant un jeu en 2,5D, vous aurez une profondeur à gérer mais les décors sont véritablement en 3D. Un travail très soigné a été porté à l’ambiance, la lumière, et au jeu de couleur. Le graphisme est propre et précis, sans ralentissement, et l’action commence à devenir brouillonne qu’à 4 joueurs. Cela dit, la caméra recule automatiquement selon certains plans pour améliorer la lisibilité de l’écran. Et puis, vous n’êtes pas obligé de jouer côte-à-côte.

L’humour du jeu est également très appréciable ! De nombreux clin d’œil sont perceptibles et des petites scènes de gameplay fun viennent parsemer le jeu : conduire un char de parade, déloger un monstre qui se prend pour King King, faire peur à un enfant avec une tête de lapin géante ou encore un simili de Galaga… Que de choses marrantes ! Il y a un même un moment dans le jeu où les développeurs se sont amusés à mettre des objectifs totalement fictifs et hilarants (nouvel objectif : ce jeu est garanti sans phtalates !) !

Test - Final Exam (PC) (4)

8 missions vous seront proposées. Elles sont assez longues (autour d’une demi-heure chacune) et les niveaux sont assez longs. Je regrette néanmoins le manque d’originalité dans le level design ainsi que pour certains objectifs. Il est beaucoup trop souvent question d’aller chercher tel ou tel objet/personnage/monstre aux autre coins de la carte pour accomplir l’objectif, ou de protéger quelque chose ou quelqu’un. Un manque d’audace qui donne une sensation de répétition mais qui, heureusement, n’est pas lassante au vu des bonnes idées dispensée ici et là.

Fun, déjanté, beau… les superlatifs ne manquent pas pour qualifier l’expérience de jeu très sympathique que j’ai eu avec Final Exam. Peut-être parfois un peu trop timide dans certains passages, parfois répétitif à d’autres, le jeu n’est pas sans défaut mais vous assurera à coup sûr, 6 à 8 heures de pure castagne pour moins de 10 €. Quoi ? Vous n’avez toujours pas sorti votre carte bancaire ?!

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *