Test – Goodbye Deponia (PC)

Test - Goodbye Deponia (PC) (1)

Alors que je n’ai absolument pas touché à la série, je me suis laissé tenter par Goodbye Deponia. Développé par le studio Deadalic, ce point & click déjanté m’a radicalement changé de l’ambiance sérieuse de Memoria (dont je vous proposerai un test prochainement). Je ne suis qu’un débutant dans ce genre de jeux d’aventure, très populaire sur PC, mais je suis souvent scotché par les décors.

Le raffut de Rufus

Un point & click, c’est avant tout un jeu où l’histoire est fortement mise en avant. L’implication du joueur ou de la joueuse est très forte grâce à deux éléments essentiels : les dialogues à choix ; et les mécaniques de gameplay très axée sur l’enquête la recherche d’indices.

Test - Goodbye Deponia (PC) (3)

Ici vous incarnez Rufus, un jeune homme très imbus de sa personne mais avec une dimension comique très forte. Impossible alors de le détester pour sa vanité : tout est au second degré. Il est plutôt du genre à fanfaronner pour au final se planter à chaque fois ou réussir par erreur en prenant soin de s’arranger pour que ça ne se voit pas.

Dans Goodbye Deponia, vous êtes en compagnie de Doc, Bozzo et Goal. L’histoire prend beaucoup de temps à se dévoiler et vous passerez plusieurs chapitres à suivre les rocambolesques péripéties d’un Rufus qui enchaîne les bêtises qu’il devra réparer. Mais qu’importe, puisque les situations qui se succèdent sont plus folles les unes que les autres et vous garantiront des fous rires à plusieurs reprises. Entre les parties de cache-cache avec votre ennemi Clétus, des casse-têtes parfois tirés par les cheveux mais indispensables à la suite de l’aventure, ou encore à une scène rappelant fortement Saturday Night Fever, vous ne risquez pas de vous ennuyer !

Test - Goodbye Deponia (PC) (2)

De beaux décors mais des animations trop simplistes

Au niveau technique, le jeu ne souffre d’aucun temps de chargement, ou très peu. Ils sont souvent des temps de transition, même lorsque vous chargez le jeu à partir de l’écran titre. Un travail appréciable qui permet de lancer rapidement une partie.

Graphiquement, les décors sont très jolis et plutôt riches. Ils sont diversifiés tout en gardant une ambiance cyberpunk très mignonne. Malheureusement, il n’y a pas vraiment d’effet lumineux qui pourraient en jeter un peu plus. Cela dit, ça permet de pouvoir jouer facilement sur de petites configurations.

Test - Goodbye Deponia (PC) (4)

En revanche, les animations, elles, sont plutôt bâclées. Elles sont trop simples, trop brutales, pas vraiment fluide. Les mouvements du personnage ou des autres ne sont parfois pas très claires et pas très naturelles. Un travail supplémentaire aurait été appréciable à ce niveau-là.

Les énigmes, quant à elles, sont parfois simples, mais souvent délicates. Il vous faudra d’abord bien examiner l’environnement ainsi que récupérer tout ce que vous trouverez pour tenter plusieurs combinaisons. C’est souvent le cas pour tous les point & click, me direz-vous. Pourtant, certains puzzles sont relativement accessibles pour peu que l’on fasse preuve de logique. Tout est teinté d’humour et c’est un régal.

Au final, ce Goodbye Deponia regorge de qualités. Malgré des animations trop simples et un manque d’audace dans les décors, l’histoire est prenante et les personnages sont tout simplement géniaux ! Le jeu est plutôt long et les énigmes que vous aurez à résoudre vous laisseront le temps d’apprécier cela ! Une bonne idée d’achat si vous souhaitez découvrir la saga, découvrir le point & click ou tout simplement conclure la série Deponia.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *