Test – Mon avis sur Crossroads Inn (PC)

Crossroads Inn est un jeu sur PC (Steam ou GOG) dans lequel vous devez gérer votre propre taverne. Ressources, personnel, menu, local : vous devez vous occuper de tout afin d’être la meilleure taverne du coin, satisfaire un maximum de clientes et clients et, bien évidemment, être rentable.

Crossroads Inn est développé par Kraken Unleashed, un studio polonais, et édité par Klabater, déjà connu pour Big Pharma, We, the revolution ou encore Help will come tomorrow. Si vous avez toujours rêvé de gérer une taverne dans une époque médiévale, dans un petit royaume, alors ce jeu est fait pour vous !

Il existe un mode campagne et bac à sable. Ce dernier permet comme son nom l’indique de s’affranchir de tout scénario et partir de zéro afin de construire la taverne de vos rêves, tandis que le premier permet d’avancer progressivement dans la compréhension des mécaniques du jeu, tout en ajoutant une touche d’histoire, voire certaines mécaniques de RPG. Le choix vous revient, bien sûr, mais commencer par la campagne permet de faire ses premières armes et de mieux comprendre les rouages du jeu afin de ne pas faire de bêtises trop tôt (ce que j’ai tendance à faire, par exemple).

La taverne de vos rêves

D’abord, il vous faudra poser les murs. Si cette étape paraît plutôt insignifiante, elle est en réalité celle qui déterminera bien d’autres de vos choix par la suite. Bien sûr, vous pourrez toujours bouger ces murs, mais vous aurez tendance à construire autour de votre salle principale. Essayez de partir du principe qu’à terme, vous agrandirez votre auberge, et essayez de prévoir à l’avance par où cette agrandissement se fera, afin de ne pas partir dans tous les sens.

Après avoir placé les premières tables et un comptoir, il faudra vous assurer d’avoir de l’eau (essayer de construire un puits), et d’acheter du vin ou autre alcool auprès des villes voisines. Vous n’avez plus qu’à les mettre à la carte et embaucher du personnel pour ouvrir votre première Taverne ! N’oubliez pas de stocker vos ressources dans les fûts ou sur les étagères.

Bien sûr, tout ceci n’est encore que rudimentaire. Par la suite, vous ouvrirez une cuisine, autre élément très important du jeu. Embauchez un ou une cheffe qui préparera de délicieux petits plats ! Mais avant cela, il faudra qu’il ou elle les connaisse ; et pour cela, il faudra l’envoyer dans une ville où une recette pourra lui être enseignée. Une fois de retour, et une fois les ingrédients nécessaire achetés, il ou elle se mettra tout de suite à la tâche pour proposer ce plat aux clientes et aux clients. Veillez évidemment à bien le mettre à la carte !

Mais tous les plats ne plaisent pas à tous les types de clients (les voyageurs n’aiment pas les mêmes plats que les hors-la-lois par exemple), et il faudra faire attention à satisfaire le plus grand nombre, mais surtout : tous les plats ne nécessitent pas les mêmes ustensiles pour leur préparation ! Des saucisses grillées nécessiteront un grill, tandis qu’une soupe de pain et d’oignons nécessitera un chaudron. Tout ceci est expliqué dans la fiche du plat, pas de panique.

La gestion des ressources est aussi un élément très important. Je vous le disais, il faut acheter des matières premières auprès des villes voisines, et si toutes ne les proposent pas au même tarif, il faudra être sûr d’avoir les quantités nécessaires à la confection de vos plats ou à la bonne tenue de votre établissement. En cas de rupture de stock, vos clients ne se priveront pas pour déguerpir, partant ainsi avec les précieuses pièces d’or que vous convoitez tant. Au contraire, si vous savez les satisfaire, votre réputation n’en sera que meilleure.

La réputation justement, ne sert pas qu’à attirer le chaland. Par palier, vous débloquerez la possibilité de développer de nouvelles activités dans votre taverne : louer des chambres, organiser des combats ou des jeux d’argents etc. C’est donc à ces moments-là que vous voudrez agrandir votre auberge, vous vous souvenez ?

Un arbre de talent, si je puis dire, est disponible. Plus vous accomplirez d’objectifs attribués par le jeu, plus vous obtiendrez des points vous permettant de débloquer, par exemple, de nouveau types de voyageurs, davantage d’équipement pour vos cuisines etc. Surveillez bien ce menu régulièrement.

Une fonctionnalité dont je n’ai pas encore parlé, c’est l’établissement de routes commerciales. Il ne s’agit pas d’automatiser les routes, mais de les rendre disponibles afin d’avoir un maximum d’interlocuteurs pour acheter vos ressources, et ainsi diversifier vos offres. Pour cela, il faudra améliorer votre influence sur la ville avec laquelle vous souhaitez commercer. C’est là que les ragots (gossips) entrent en jeu : vos employés pourront régulièrement entendre des ragots dans la taverne, et ceux-ci sont répartis en trois catégories : économiques, politiques et « de voyageurs ». Les ragots politiques permettent d’améliorer votre influence auprès des villes voisines, permettant ainsi de débloquer le commerce avec celles-ci, ou bien d’avoir des réductions sur les marchandises. Les ragots économiques, eux, permettent de réduire le coût ponctuellement en marchandant sur une livraison bien spécifique.

Une soupe aux bugs

Dès sa sortie, Crossroads Inn était critiqué pour la présence de ses bugs, parfois très gênants. Et si les développeurs sont à la tâche, force est de constater qu’ils sont bel et bien là. Petit florilège de ce que j’ai pu rencontrer :

  • Parfois, des employés restent immobiles sans raison. C’est parfois dû à une action impossible qu’ils essaient de réaliser, mais c’est souvent impossible à comprendre. Pour résoudre ça : verrouillez les portes afin d’enfermer votre ou vos employés. Normalement, ils devraient être pris de panique et ça les fera bouger. Déverrouillez ensuite les portes avant qu’ils ne cassent tout.
  • Des ressources sont parfois à terre, coincées dans des murs. Demander le ramassage par un employé ne fonctionnera pas, et il vous sera impossible de poser un meuble si la ressource est sur son chemin. Pour résoudre ça : vendez la ressource ¯\_(ツ)_/¯ (visiblement corrigé dans le patch 2.0)
  • J’ai eu la désagréable surprise de constater que tous les verres que j’avais lavés étaient restés dans le lave-vaisselle alors que le jeu me disait que les invités n’en avaient plus pour boire. J’ai dû en racheter sans savoir comment débloquer ceux dans le lave-vaisselle. (visiblement corrigé dans le patch 2.0)
  • Les plats préparés en avances ne sont pas pris en compte par les serveuses et serveurs : ils et elles vont en préparer d’autre.

Je suis sûr que je rencontrerai d’autres bugs, mais c’est pour le moment bien suffisant !

Crossroads Inn n’est pas exempts de bugs, certes, mais il n’en demeure pas moins être un très agréable jeu de gestion dont le thème est rarement abordé. Nul doute qu’il aura sa place si les développeurs arrivent à corriger le maximum de bugs et qu’ils arrivent à tenir leurs promesse dans leur roadmap de 2020.

Jeu entièrement en anglais

Acheter Crossroads Inn sur GOG ou Steam.

Article réalisé à partir d’un exemplaire commercial.

 

#4 Moyen (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.