Test – Ninja Gaiden 3 (PS3)

Test - Ninja Gaiden 3 (PS3)

Suite à un précédent épisode sorti il y a quelques années sur cette même console, TECMO KOEI a décidé de lancer la suite de sa série de Ninja Gaiden avec un troisième épisode. Toujours aussi sanglant, parfois exigent mais terriblement défoulant, cette suite va-t-elle continuer de faire parler d’elle dans le bon sens du terme ?

Fruit Ninja

Un Ninja Gaiden, si vous ne le savez pas, c’est un Katana bien affûté, un bel arc qui fait mal et beaucoup d’ennemis à térasser. Votre but est de découper toutes celles et ceux qui daigneront se dresser en travers de votre route et vous empêcheront d’aller au bout du niveau. C’est ça finalement un beat’em all. Les vilains arrivent par vagues et vous n’aurez pas vraiment à réfléchir. D’autant plus que si vous vous retrouvez perdu(e) au milieu d’un endroit, une pression sur R3 vous indiquera le chemin à suivre.

À votre disposition, quelques coups sympathiques, qu’ils soient furtifs ou lourds avec le Katana, visés ou à l’aveugle avec l’arc. Vous aurez également des gros coups une fois q’une jauge sera remplie, ou lorsque vous aurez votre bras démoniaque ! Là par contre, vos ennemis ne vont pas apprécier ! Enfin, il existe un moyen de parer les attaques et d’effectuer des glissades ou des sauts classiques.

Certains coups déclencheront des animations de type QTE qui vous permettront d’effectuer une action au corps-à-corps qui fait plutôt mal. De plus, ce coup spécial pourra sonner votre adversaire et vous pourrez ainsi en profiter pour enchaîner d’autres attaques, souvent mortelles.

Les QTE d’ailleurs, sont assez nombreux, que ce soit en plein combat ou pendant les cinématiques. Une habitude qu’ont pris pas mal de développeurs et qui semble plaire à certains. C’est effectivement intéressant quand c’est bien amené (comme dans Mass Effect 3 par exemple), mais ce n’est souvent qu’un simple gadget peu immersif dans le gameplay. Ici, dans Ninja Gaiden 3, c’est assez bien placé, sauf au niveau des scènes cinématiques. En revanche, les louper en plein combat n’aura que peu d’impact sur la suite.

Can you repeat please ?

Le gros problème de ce Ninja Gaiden 3, ce n’est donc pas sa promptitude à vous libérer de tous les maux qui vous rongent intérieurement mais plutôt son fâcheux côté répétitif. Effectivement, vous passerez beaucoup de temps à matraquer les touches croix et L1 qui seront bien souvent les plus efficaces. Il sera bien sûr indispensable parfois d’utiliser l’arc ou des coups spéciaux, mais cela restera anecdotique.

Si jamais vous vous souciez du scénario, c’est que vraiment vous vous ennuyez. Et de toute façon, n’espérez pas être captivé(e) par celui-ci puisqu’il est vraiment là pour pretexter le massacre que vous aller perpétrer sur de pauvres petits terroristes innocents !

Et la réalisation ?

Enfin, côté technique, le jeu n’est pas spécialement beau mais pas moche non plus. On notera tout de même des décors parfois ternes, parfois vides mais toujours avec la même patte graphique reconnaissable (ambiance moderne, assez sombre, globalement). Aucun ralentissement n’est à déplorer pour ma part, c’est plutôt fluide, les scènes d’actions coulent toute seule et les effets de fumées n’altèrent en rien le framerate, et c’est tant mieux (j’ai testé le jeu sur PS3).

Toutefois, l’avancée par rapport à Ninja Gaiden Sigma 2 n’est pas du tout évidente, on est bel et bien face à une stagnation de la réalisation même si les textures semblent un peu plus fines. L’amélioration ne saute pas vraiment aux yeux, et ce n’est sûrement pas à la hauteur de ce qui se fait en ce moment. C’est encore une fois bien dommage.

J’ai eu beau m’être forcé, et partir d’un oeil vierge (puisque je n’avais jamais joué à la licence auparavant), ce Ninja Gaiden 3 ne m’a absolument pas emballé. Pas extraordinaire visuellement parlant, très répétitif et un scénario presque inintéressant, je ne saurai trouver les arguments pour le conseiller. Pire encore pour les fans de la licence, je me demande si c’est ce genre de contenu qu’ils(elles) réclament lorsqu’ils(elles) entendent le nom de « Ninja Gaiden » puisque les critiques du précédent épisodes, revenues à mes oreilles, me semblaient plutôt positives.  J’ai l’impression d’être face à un jeu qui tente difficilement de prolonger l’expérience de la série plutôt que d’essayer de la renouveler.

#5 - Pas convaincu (cliquez pour avoir des informations sur l'échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *