Test – No More Heroes Heroes’ Paradise (PS3).

Test - No More Heroes Heroes' Paradise (PS3).

Véritable phénomène sur Wii, No More Heroes a débarqué sur la PS3 il y a quelques semaines. L’occasion pour les possesseurs de la console de Sony de se frotter à ce titre qui a séduit les foules grâce à ce remake HD.

GRAPHISMES

Lorsque l’on sort de la première fois du Motel de Travis, ce qui choque c’est essentiellement l’aliasing. De plus, les modélisations sont réduites au strict minimum et les textures très pauvres. Il est clair que le côté graphique du jeu est honteux sur Playstation 3 et est plutôt digne des débuts de son ainée, la Playstation 2.

De plus, le côté technique est lui aussi à la ramasse : caméra capricieuse, ralentissement, gestion des collisions très mauvaises, un level design inexistant tout comme l’ambiance visuelle.

GAMEPLAY

Rien de bien compliqué ; le tutoriel en début de jeu nous explique les bases du combat avec le sabre laser tout droit sorti de Star Wars. Le système est plutôt sympathique et dynamique malgré des caméras difficile à maîtriser notamment à cause du système de lock pas forcément évident de prime abord. L’interactivité en dehors des combats est poussée à son strict minimum et seuls quelques coffres sont ouvrables et quelques palmiers déracinables …

D’ailleurs, des passages en villes à la façon d’un GTA séparent chaque mission d’assassinant. Ces passages dans une ville morte, sans aucun charme ni design spécifique n’étaient franchement pas indispensables et auraient pu être coupés au montage tant la maniabilité de votre moto est horrible tout comme la gestion des collisions.

SCÉNARIO

Peu intéressant mais totalement intégré à la volonté décalée du titre ; vous devez tuer un à un les 10 meilleurs assassins au dessus de vous afin de devenir le numéro 1. D’ailleurs, c’est ce côté humoristique, décalé et déjanté qui sauve le titre du naufrage : une direction artistique excellente entraîne un héros à la classe indéniable et aux répliques géniales ! Vous passerez de très bons moments à rigoler de l’attitude de Travis face aux boss ou face à Sylvia, la personne qui dispense les éléments du scénario par le biais des missions d’assassinat.

DURÉE DE VIE

Le jeu est découpé en dix chapitres qui correspondent d’ailleurs aux dix assassins que vous devrez éliminer afin de devenir le meilleur. Chaque mission est séparée par un moment en ville où vous devrez gagner de l’argent ou effectuer de nouveaux petits boulots pour pouvoir accéder à la mission suivante ou simplement vous entraîner. Comptez une petite dizaine d’heure si vous rushez le titre.

Malgré une direction artistique vraiment réussie, un humour incisif et un ton totalement décalé et déjanté, No More Heroes Heroes Paradise pêchent par sa réalisation séculaire et des problèmes techniques gâchant le plaisir de jouer. Le jeu est également répétitif et finira probablement par vous lasser. Attention cependant, si vous êtes fan de la licence, ce titre vous paraîtra indispensable tant il y a de possibilité de collectionner par exemple ; mais si vous êtes néophyte, vous trouverez que le jeu n’est peut-être pas indispensable.

#4 - Pas mal (cliquez pour avoir des informations sur l'échelle de notation)

  • + Direction artistique excellente
  • + Humour omniprésent
  • + Ambiance déjantée
  • + Des combats sympas
  • – Réalisation graphique digne des débuts de la précédente génération de consoles
  • – Réalisation technique en retrait (approximation des déplacements et des caméras, ralentissement, aliasing etc..)
  • – Chargements trop nombreux
  • – Répétitif
  • – Peu d’immersion
  • – Les passages en ville sont mal fait et inutiles

1 comment

  1. un titre que j’avais apprécié sur wii , je me le prendrai surement à petit prix sur PS3.
    En tout bravo pour ton test , excellente qualité rédactionnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *