Test – Opération Flashpoint Red River (PC).

Test - Opération Flashpoint Red River (PC).

Grand fan de SWAT 4 ou de Hidden And Dangerous 2, lorsque j’apprends qu’une suite est prévue pour Opération Flashpoint (auquel je n’ai jamais joué), je me dit que c’est le moment de tester un FPS de guerre version simulation ! Après avoir pu tester un mode co-op convainquant dans les locaux de Codemasters, j’ai eu la chance de recevoir le jeu sur PC, et je remercie grandement l’éditeur. Plus doué sur cette plateforme que sur console pour ce genre de jeu, j’ai redécouvert des automatismes (et qu’il fallait que je change de souris+tapis :p ) qui m’avaient manqués.

GRAPHISMES

J’ai beau avoir une carte graphique pourrie, j’ai pu pousser les détails à fond et jouer un petit peu. Et bien le constat n’est pas bien jouissif : le jeu ne brille pas de par sa réalisation ! Les textures restent ternes et peu détaillées. Certaines modélisations sont trop simples, comme celles des véhicules ou des armes et les animations des visages ou des personnages sont peu évidentes. Seuls les effets lumineux sont réussis : les aurores/crépuscules teintés d’orange dans le ciel sont bluffant et les tirs et autres explosions sont crédibles.

GAMEPLAY

Nous sommes dans un FPS et les codes sont respectés. À la souris, le changement d’arme principale/secondaire et d’équipement est instinctif. La roue d’ordre permet de diriger rapidement ces hommes en visant l’objectif avec la propre vue du joueur (même à travers un viseur ou les jumelles). Le côté simulation alourdit cependant les déplacements et les maniement mais cela reste dans un soucis de crédibilité. Vous pourrez améliorer votre joueur grâce à des points d’expérience glanés au gré des missions que vous pourrez dépenser dans des caractéristiques (précision, course etc…). Vous pourrez également débloquer au fur et à mesure de votre progression en niveau, des accessoires pour vous armes et des compétences spéciales (améliorations diverses changeables avant chaque mission). Il y a juste ce qu’il faut, là où il faut pour ce côté-là.

SCÉNARIO

C’est la guerre au Tadjikistan et vous devez intervenir afin de chasser les vilains de ces montagnes. Mais vous allez vite déchanter lorsque la Chine va se rendre compte que vous êtes là et elle n’est pas prête à laisser des américains envahir un pays frontalier au leur sans dire un mot. Un scénario qui balaie très vite le côté oriental des ennemis afin de faire apparaître un autre un peu plus original en ce moment, sans pour autant le personnifier… Un scénario qui fait finalement office de prétexte à un jeu de guerre classique.

DURÉE DE VIE

10 missions séparées en trois actes vous tiendront en haleine environ 1h chacune. Je qualifierai donc cette durée de correcte. Mais ces missions sont tellement captivantes que vous n’allez pas voir le temps passer ! Et vous allez surtout devoir recommencer quelques checkpoint si vous faites trop le fanfaron. En revanche, en Co-op, vous pourrez vous amuser dans quatre mode différents avec de vrais amis en ligne ou des bots afin de récolter un maximum de point lors des batailles !

Opération Flashpoint Red River ne rehaussera pas la qualité de la licence dont les lettres de noblesse remontent au premier épisode, aux dires des joueurs. Bien qu’il se targue d’être une simulation FPS, le jeu reste néanmoins trop peu exigent, la difficulté résidant seulement dans l’anticipation de la progression ennemie. On se surprends tout de même à enchaîner des missions vraiment passionnantes mais l’IA complètement à la ramasse sape toute volonté d’établir un plan tactique. Si vous aimez ne pas foncer dans le tas, ni les jeux scriptés à mort, vous devez absolument tester Red River qui vous fera sûrement passer de bons moment, comme ce fut le cas pour moi ; mais ne vous attendez cependant pas au jeu de l’année.

Note : 6,5/10

 

Points forts, points faibles (par ordre décroissant) :

  • + De la simulation
  • + Des missions passionnantes
  • + Des cartes immenses
  • + Une petite dose d’humour
  • – Une I.A. très mauvaise
  • – Réalisation en demi-teinte
  • – Cheminement des mission parfois brouillon
  • – l’aspect propagande et partial du sergent chef Knox, très caricatural

1 comment

  1. j’ai également reçu ce titre.j’hésite à me procurer également le 1er car j’avoue en avoir marre de jouer au tir pigeon en multi sur les titres actuels.
    Merci en tout cas pour le test 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *