Test – PayDay 2 (PC)

Test - PayDay 2 (PC) (1)

Alors que le premier épisode est un succès qu’on connait, PayDay 2 a beaucoup écouté les critiques des joueurs et des joueuses pour améliorer l’expérience de jeu. Ce deuxième opus de la désormais célèbre franchise de braquage à main armée en coopération s’annonce être de bonne augure.

Un modèle unique

Si PayDay est aujourd’hui célèbre, c’est grâce à un gameplay très personnel qui, bien que s’inspirant de certains titres à succès, a su imposer son style et son ergonomie. Aujourd’hui, PayDay 2 reprend la recette gagnante et y ajoute quelques améliorations bienvenues pour améliorer le réalisme et le dynamisme du jeu.

La grande nouveauté du gameplay vient surtout dans bon nombre des missions où vous devrez transporter des sacs d’argents, de drogue, de bijoux ou d’armes. Tous les sacs ne vous encombreront pas de la même manière et vous serez plus ou moins lent-e en fonction de celui que vous aurez à déplacer. Vous pouvez également les lancer à vos petits camarades. Cette composante du jeu est très présente dans les missions et renforce l’idée de « braquage », l’origine du jeu.

L’autre nouveauté est la gestion de son personnage : les armes sont disponible en grand nombre, chacune disposant de ses propres caractéristiques ; ces armes sont personnalisables dans une très grande mesure (crosse, canon, etc.) ; vous pouvez créer vos propres masques et les personnaliser ; enfin, l’amélioration de votre personnage se fait via plusieurs arbres de compétences. Ces fameux arbres sont au nombre de quatre : Cerveau, c’est celui qui permet de gérer les gens et les soins ; l’exécuteur est une sorte de machine à tuer ; le technicien est un as des explosifs ; le fantôme se fondra dans la foule et saura rester discret et fourbe pour ouvrir les portes en silence. Au niveau maximum (100), vous pourrez monter un arbre jusqu’à la compétence maximale, plus une bonne grosse moitié d’un autre arbre. Sachez que vous pourrez toujours réinitialiser ces points si vous n’êtes pas satisfait-e, mais vous perdrez l’argent ainsi dépensé.

Test - PayDay 2 (PC) (2)

Une gestion des missions beaucoup plus riche

Auparavant, vous n’aviez que quelques missions à faire, dans plusieurs difficultés possibles. Ces missions était seule, sans suite ni de continuité logique. Dans PayDay 2, il existe plus de missions dont certaines se déroulent en plusieurs jours et où le « PayDay », le jour de paie, est en dernier. De fait, le rythme sera plus soutenu. De plus, vous aurez parfois l’occasion d’avoir une suite à la mission exécutée, selon la manière dont elle aura été réalisée (silencieuse ou brutale). De quoi motiver les troupes à jouer en mode discret. D’autres types de missions existent, les missions dites « Pro » où l’échec signifie la fin du contrat : impossible de recommencer.

Bien sûr, en fonction du niveau de difficulté et du type de contrat (classique ou pro), vous engendrerez plus d’argent et d’expérience. Aujourd’hui, il existe un compte dit « offshore » qui servira plus tard. L’argent directement disponible est appelé « Liquide disponible ».

Si vous créez une partie, vos camarades pourront vous rejoindre sur l’écran Crime.net. Pareil si vous souhaitez jouez hors-ligne : c’est ici que vous trouverez toutes vos missions. Au final, cela revient au même que part une interface classique mais ça donne une agréable impression de dynamisme. D’autant plus que les missions apparaissent et disparaissent régulièrement.

Test - PayDay 2 (PC) (3)

La réalisation qui fait débat

Comme toujours, si les graphismes ne sont pas à la hauteur de ce qui se fait actuellement, c’est la catastrophe ! PayDay 2 n’est pas un modèle d’excellence graphique et, du coup, tout le monde lui tombe dessus à bras raccourcis. Cependant, je trouve que cette sagesse graphique est une volonté assumer de proposer un jeu propre mais jouable sur un grand nombre de configuration. Car n’oublions pas, PayDay est un jeu PC à la base.

Mais PayDay 2 a tout de même subi quelques améliorations esthétique : textures plus propres et riches, modélisations améliorées, effets spéciaux agréables etc. L’aspect simpliste du visuel est totalement justifié à mon sens, et est loin d’être aussi moche qu’on le dit. L’important dans ce genre de jeu est la réactivité ; la fluidité des FPS (les frames par secondes, pas les first person shooter) est donc indispensable !

Toujours aussi vif et excitant, PayDay 2 ne rate pas le coche et s’impose comme une suite de qualité pour un titre qui l’est tout autant. Un jeu coopératif de grande renommée comme il se fait peu. Préparez-vous à passer de longues heures à retourner dans tous les sens ce jeu qui s’annonce déjà culte.

#2 Très bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

1 comment

  1. Un jeu bien boosté avec toujours un peu plus de « plus ». Surtout en version Physique (Boite contre dématérialisé pour le précédent) est un argument de choix. Surtout pour son prix accessible.

    L’atout du jeu reste tout de même le multi’. Et un jeu à optimiser via des Mods sur PC … 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *