Test – Rush Bros (PC)

Test - Rush Bros (PC) (1)

Adulé par la critique, je me suis frotté à ce petit jeu indépendant et dématérialisé qu’est Rush Bros. Le but ? Atteindre la fin du niveau le plus rapidement possible, en évitant les pièges, sur fond de musique électronique. Alors ?

Ainsi, Rush Bros vous place dans la peau d’une petit bonhomme DJ qui doit arriver à la fin de son niveau aux couleurs très vives, électriques et aérées. Il vous faudra jongler dans le stage pour éviter les pics et les zones électrifiées. Pour cela, vous aurez les classiques sauts et glissades rapides. Vous pourrez également obtenir des bonus de double saut, de rapidité ou encore de changement de direction en multijoueur, par exemple.

Test - Rush Bros (PC) (3)

Niveau réalisation, le jeu est ultra simpliste : la direction artistique se veut colorée, plane, anguleuse et électrique. Du coup, rien de folichon à ce niveau-là… C’est peut-être dommage au vu des autres jeux 2D qui existent mais ça a au moins le mérite d’être original dans son genre. Le jeu ne souffre évidemment d’aucun ralentissement, aucune saccade et pas de bugs de collision.

Le fer de lance du jeu reste évidemment sa musique en plus du genre de jeu qu’est Rush Bros. En effet, la musique tient une place prépondérante et chaque stage en a une différente. Comptez plus d’une quarantaine de niveaux et vous vous rendez ainsi compte du travail musical que cela a demandé.

En multijoueur, le premier ou la première arrivée à gagné ! Rien d’extraordinaire là non plus, si ce n’est que vous pouvez perturber l’adversaire en débloquant le Zoom (qui va zoomer l’écran de l’adversaire, l’empêchant ainsi d’avoir une bonne visibilité sur le niveau) ou encore l’inversion des commandes. Fun mais très vite lassant.

Test - Rush Bros (PC) (2)

Le jeu est disponible sur PC via Steam et est complètement compatible avec la manette Xbox 360. Notez néanmoins que vous devrez probablement réassigner les boutons lors de la première utilisation (j’ai eu ce bug).

Au final, je n’ai pas compris l’engouement autour de ce jeu. Il est certes originale dans son univers, mais pas dans son genre : il s’agit d’une simple speed game qui n’apporte rien au genre, qui reste assez plat tout au long de la quarantaine de niveau mais qui tire son épingle du jeu par sa musique qui plaira à certain-e-s.

 #4 Moyen (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *