Test – Souris Razer Imperator

Test - Souris Razer Imperator

Il y a quelques jours, Razer m’a fait parvenir une nouvelle souris à tester. Oui encore une ! Il faut dire que ma vieille MX Laser rends l’âme et que je dois en changer au plus vite (je ne peux pas jouer à Deus Ex à cause de ça !). C’est donc une Imperator que le constructeur m’a fait parvenir ; un modèle 3,5G, donc pas la dernière version 2012 avec le capteur 4G comme j’ai pu tester sur la Mamba, mais un bon modèle quand même ! 

Des craintes très vites dissipées

À l’origine, j’optais pour une simple DeathAdder (ou une Mamba vu que le form factor est très proche) car je craignais un peu pour l’ergonomie de l’Imperator. En effet, cette dernière , au vu des différents visuels, me paraissait trop ronde pour être complètement adaptée à ma main (qui est grande et fine). Pourtant, le constructeur propose cette souris en mettant en avant le fait qu’elle puisse être adaptée à la fois aux joueurs(euses) qui sont plutôt habitué(e)s à tenir leur souris à pleine mains come celles/ceux qui sont habitué(e)s à la tenir du bout des doigts. Au final, toute crainte fut dissipée car comme à l’accoutumée, Razer propose des produits vraiment ergonomiques, en tout cas pour les souris !

Pleine main ou du bout des doigts

Comment Razer peut-il proposer une souris adaptée à la fois aux joueurs(euses) qui prennent le souris à pleine main comme celles/ceux qui la prenne du bout des doigts ? Et bien le constructeur s’est surtout rendu compte (à juste titre en ce qui me concerne) que ce sont surtout les boutons latéraux sous le pouce qui sont importants lors des deux tenues différentes. Ainsi, il est possible, via une glissière sous la souris, de  déplacer physiquement ces deux boutons latéraux. La forme longitudinale de ces boutons aide beaucoup à cela car ils couvrent ainsi un large champ de possibilités de positions du pouce.

Bien que cette glissière est un peu rude à déplacer, au final ce soucis n’est pas gênant car on ne l’utilisera, théoriquement, qu’une seule fois !

Ça glisse ! 

Comme toujours depuis que je teste les souris Razer, celles-ci glissent très bien grâce à des patins larges et un poids adapté. D’ailleurs, le patin arrière est plutôt bombé, afin d’améliorer encore plus la glisse là où le poids exercé sur la souris est plus élevé du fait de la retombée du poignet.

En revanche, le constructeur parle de patins « Zero-acoustic ultraslick » donc, il ne me semble pas que ce soit du teflon. Reste à savoir leur durée de vie.

Le pilote

Comme toujours, le pilotes de laRazer Imperator est très bien fait (bien qu’un peu sommaire, visuellement) et permet une configuration complète de la souris. Ainsi, les 7 boutons sont entièrement programmables sur différents profils enregistrés directement sur la mémoire interne de la bête.

La sensibilité est réglable à la volée et pour les gens à qui cela ne sert pas (comme moi par exemple), il vous sera possible d’attribuée à ces boutons une fonction différente comme l’attribution d’un raccourci clavier, idéal en FPS ou en MMO ; bien sûr, vous pourrez attribuer une macro complète à ce ou ces boutons.

Les performances

Les 5600 dpi disponibles grâce au capteur 3,5G (je vous rappelle qu’un capteur 4G de Razer permet jusqu’à 6400 dpi de définition) permettent de gérer facilement les écrans immenses. La précision est comme à toujours de mise et encore une fois, pour moi, 500 Hz de fréquence de rafraichissement sont largement suffisants. Une fois les paramètres de sensibilités réglés à votre convenance, les performances en jeu sont remarquable : Pour ma part, sur Rage, la précision est tellement bonne que je retrouve les sensations que j’avais lorsque je jouait en team à Call Of Duty Modern Warfare ! Un vrai régal. J’aurais bien aimé tester sur Battlefield mais Origin m’a traumatisé et j’attends patiemment qu’il arrive enfin sur Steam.

L’esthétisme

D’un point de vu visuel, la souris Imperator de Razer est une réussite. Le revêtement caoutchouteux sur le dessus apporte un véritable confort lors de la prise de la souris en main. Quant aux formes générales, elle permettent un idéal positionnement de tous les doigts améliorant ainsi la maitrise des mouvements.

Niveau logiciel, ils vous est possible d’allumer séparément les illuminations de la molette ou du logo et même de les désactiver totalement.

Razer signe ici encore une souris de qualité. Pour 69,99€, même ce modèle 3,5G satisfera à toutes les prérogatives d’un joueurs aussi bien amateur qu’acharné. Il faut reconnaitre que Razer maitrise parfaitement le sujet des souris de joueurs. Pour avoir testé quelques modèles, de prix variés, je peux vous assurer qu’aucune ne m’a déçu. Si jamais vous hésitez à aller chez ce constructeurs, ne vous posez plus de question : les gammes sont variées et propose dès le début une qualité qui vous fera regretter de ne pas avoir franchi le pas plus tôt.

#2 - Très bon (cliquez pour avoir des informations sur l'échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *