Test – This War Of Mine (PC)

Test – This War Of Mine (PC) (1)

Il est des jeux indépendants qui ne font pas grand bruit avant leur sortie, mais qui rencontrent un grand succès une fois disponibles. C’est le cas de This War Of Mine, le jeu développé par le studio polonais 11 Bit Studios. Remboursé en 2 jours[1], le titre a rencontré un véritable succès tant chez la critique que chez les joueu-rs-ses.

This War Of Mine est un jeu de gestion/simulation qui se déroule en temps de guerre. Dans cette guerre fictive se déroulant dans les pays de l’Europe de l’Est (Dans une ville appelée « Pogoren »), vous n’incarnez non pas un soldat, mais un groupe de civil qui n’a qu’un seul objectif : survivre jusqu’à la fin du conflit. L’angle d’approche du sujet du « jeu de guerre » est donc totalement différent des blockbusters habituels, et plutôt original. Le jeu mise tout sur l’aspect gestion et la psychologie, et c’est plutôt réussi.

Test – This War Of Mine (PC) (5)

Construire vos lits, vos chaises, chercher et faire cuire votre nourriture, vous chauffer ou encore confectionner vos armes n’est qu’une partie des tâches qui vous attendent dans This War Of Mine. Pour réaliser tout ça, il vous faudra des composants et autres matières premières que vous irez récolter la nuit dans différents endroits plus ou moins abandonnés et plus ou moins dangereux de votre ville en ruine. Privilégier certaines constructions plutôt que d’autres, et donc privilégier la récolte de certaines matières premières plutôt que d’autre est donc un des éléments importants de ce jeu. Mais attention, il n’y a pas vraiment de chose plus importante que d’autres : tout est plus ou moins crucial pour votre survie. Un personnage qui a trop faim risque de mourir, tout comme celui trop malade ou trop blessé.

Ainsi, construire des lits est essentiel pour bien dormir ou bien récupérer de ses blessures ou maladies, mais avoir une cuisinière est tout aussi important pour concocter des plats nourrissants. Cependant, pour cuire des aliments, il vous faudra de l’eau et donc un récolteur d’eau de pluie. Vous pensez être tranquille ? Non il vous faudra trouver de la nourriture lors de vos sorties nocturnes et donc faire l’impasse sur d’autres objets récupérables pendant au moins une nuit. Pour éviter ça vous pouvez poser des pièges à rats dans votre maison pour les manger, mais il faudra des matières premières pour les construire. Et quand enfin vous pensez être à l’abri de la famine, c’est sans compter les pilleurs qui viennent la nuit chez vous et risque de vous voler et de vous blesser : barricader votre maison et construire/récolter des armes est donc tout aussi essentiel. Bref vous l’aurez compris, il n’y a pas vraiment de choses à privilégier dans This War Of Mine : tout est important. C’est d’ailleurs un des points « négatif » que je trouverais au jeu puisqu’il provoque une courbe de difficulté très étrange (le début est difficile, la moitié du jeu est délicate, et la fin est plus facile).

Test – This War Of Mine (PC) (3)

Le gameplay se déroule en deux temps : une phase de jour et une phase de nuit. Pendant celle de jour, vous devrez réaliser toutes les tâches directement nécessaires à votre survie : construire des objets ; récolter la nourriture, l’eau etc. ; cuire les aliments ; vous soigner ; demander à des habitants de dormir etc. Des habitants des alentours pourront également venir vous voir afin de demander de l’aide ou vous proposer des échanges. Vos actions concernant l’aide ou non des habitants aura parfois une répercussion sur la suite de l’aventure car ils pourront revenir vous offrir des choses quelques jours plus tard. Vous avez un atelier de construction permettant de construire diverses choses. Cet atelier pourra être amélioré pour construire davantage d’objets différents. Il est juste dommage qu’il failler demander à un habitant de se rendre jusqu’à cet atelier afin de voir ce que vous pouvez construire ou non. En effet, si tout le monde dort pour être prêt dans la nuit, c’est dommage de réveiller quelqu’un pour se rendre compte qu’au final, l’objet désiré n’est pas constructible faute de matériaux ! Un petit point noir dans le gameplay, qui s’ajoute à une certaine répétitivité des tâches. Il en cependant possible d’aller apporter un aliment, un médicament, des bandages à un habitant qui en a le besoin lorsqu’il est au lit (ou ailleurs) sans qu’il se déplace : un de ses camarade lui amènera ce dont il a besoin (il faudra ordonner ce déplacement, bien sûr) ; il en va de même pour les discussion de réconfort entre protagonistes. Car oui, leur moral varie et il faudra vous serrez les coudes, surtout si l’un de vos habitant meurt.

Test – This War Of Mine (PC) (2)

La nuit en revanche, vous devez planifier ce que vous allez faire. Pour chacun de vos personnages, vous pouvez lui assigner une tâche telle que dormir (dans un lit ou non), monter la garde ou partir récolter. Penchons-nous sur ce dernier choix. La carte de la ville vous permet de choisir votre destination. Pour chacun des emplacements visitables, vous aurez un texte d’ambiance que je vous recommande de lire afin de savoir ce qui se passe dans cet endroit et à quoi vous devez vous attendre, mais également une liste des quantités de choses que vous pouvez y récolter.

Vous serez alors confronté-e à trois possibilités : voler les autres, piller des endroits abandonnés et piller des endroits fréquentés par des gens dangereux. Ces choix ne sont évidemment pas anodins. En effet, si vous volez d’honnêtes gens, cela aura un lourd impact psychologique sur vos personnages qui s’en voudront longtemps. Si en revanche vous ne pillez que des endroits abandonnés, vos personnages n’auront pas de remords. Enfin, si vous optez pour des endroits dangereusement fréquentés (par des bandits par exemple) et que vous deviez en tuer un pour vous en sortir, cela aura pour conséquence des questionnements de la part de vos personnages (« ai-je bien fait ? » « Il a eu raison, c’était une question de vie ou de mort » « ordures de bandits ! » etc.) mais rien de négatif sur le long terme. Prenez vos décisions avec beaucoup de précaution et mesurez bien les conséquences de vos actes. Notez que pour chaque exploration nocturne, l’aspect furtif pourra être employé, ce qui peut être plus que nécessaire dans des endroits fréquentés par des bandits que vous ne pouvez/voulez pas tuer. Mais n’oubliez jamais que vous devez repartir avant que le soleil ne se lève (5h il me semble), sans quoi le retour à la maison sera beaucoup plus long et plus plus dangereux. Enfin, l’aspect psychologique déjà évoqué a un impact dans ces expéditions nocturnes : un personnage trop triste qui finit par déprimer ne pourra pas partir récolter et restera prostré dans son coin le temps de retrouver le sourire.

Test – This War Of Mine (PC) (4)

Vous avez la possibilité de construire une radio, vous permettant d’avoir des informations sur le déroulement de la guerre, mais aussi de la météo. En effet, plus il fait froid, plus vous devrez récolter du bois pour vous chauffer. Mais vous apprendrez également des choses intéressantes quant à la possible fin de la guerre afin de prévoir au mieux vos futures actions. J’ai passé à peu près 45 jours en guerre avant qu’elle ne se termine. Je ne sais pas si c’est un nombre fixe, mais j’ai recommencé plusieurs fois au début afin de connaître l’impact décisionnaire de mes choix, et de prendre le meilleur possible, conforme à ma volonté, pour ma partie définitive.

Psychologiquement fort et éprouvant, This War Of Mine dépeint le tableau d’une guerre que vous subissez, avec toutes les conséquences que cela impliques. Des choix difficiles s’ouvriront à vous dans ce jeu de guerre abordé d’un angle différent et bienvenu. Malgré des défauts tels qu’une courbe de difficulté étrange et certaines mécaniques de gameplay perfectibles, le titre de 11 Bit Studios mérite selon moi amplement le succès qu’il rencontre.

#2 Très bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

[1] http://www.gamesindustry.biz/articles/2014-11-28-this-war-of-mine-covered-its-costs-in-two-days

14 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.