Magic 2020 : Lancez-vous dans l’aventure !

L’édition de base 2020 de Magic: L’assemblée est sortie le 12 juillet 2019. Si vous ne connaissez pas Magic ou que vous hésitez à vous lancer dans l’aventure, ces éditions de base sont clairement l’idéal ! Si vous ne connaissez pas le jeu, permettez-moi de vous expliquer en quelques mots ce que c’est.

Sorti en 1993, Magic est aujourd’hui le jeu de carte à jouer et à collectionner de référence. On peut raisonnablement penser que tous les jeux qui ont suivi (Pokémon JCC, Yu-Gi-Oh, Dragon Ball Super Card Game etc.) s’en sont largement inspirés.

Dans Magic, vous pouvez jouer à deux (dans la majorité des cas) ou plus. Chaque joueur à 20 points de vie, une bibliothèque de 40 ou 60 cartes minimum (selon le format de jeu, on y reviens juste à après), une main de 7 cartes maximum (sauf effet contraires), des terrains, des créatures et d’autres sorts. Les conditions de victoires ont au nombre de trois : votre adversaire n’a plus de point de vie (la majorité des cas), votre adversaire ne peut plus piocher de cartes, ou bien une carte dit que vous gagnez la partie.

Pour descendre les points de vie de votre adversaire, vous aurez besoin de créatures pour l’attaquer, ou de capacités, de sorts de rituels ou encore de sorts d’éphémères pour blesser les créatures adverses, blesser votre adversaire, ou bien obtenir des effets bénéfiques ou néfastes. Pour lancer ces sorts (de créatures ou autres), il vous faudra de la mana que vous obtiendrez à l’aide de terrains.

Mais l’intérêt de Magic réside dans sa grande diversité et son spectre de difficulté : il vous est totalement possible de découvrir le jeu facilement grâce à des decks pré-construits, ou bien des packs de découvertes. Ensuite, libre à vous de corser les choses en ajoutant d’autres cartes, et en cherchant les meilleurs combinaisons pouvant vous permettre de rouler sur vos adversaire. Inutile de vous préciser qu’en compétition, les jeux construits par les participantes et participants sont basés sur des synergies très puissantes.

Car oui, Magic est aussi un jeu compétitif. Vous pouvez bien évidemment jouer entre amies/amis, en boutiques avec de parfaites inconnues/inconnus pour vous améliorer, ou bien participer à des compétitions nationales pour tester votre deck contre de dangereuses et dangereux adversaires ! Je parlais de formats, plus haut ; cela a un impact sur la manière dont les adversaires vous s’opposer. On distingue deux grands types de formats :

  • Le format construit : comme son nom l’indique, vous construisez votre propre jeu à partir de cartes que vous aurez obtenues par différents moyens (dans des boosters, dans des compétitions, ou tout simplement achetées). Votre deck doit contenir au moins 60 cartes. Parmi les types de formats construits, on peut citer les plus célèbres : le standard et le modern. La différence se situe au niveau des cartes que vous pouvez ajouter à votre deck : toutes les éditions ne sont pas autorisées en standard, et il existe une rotation avec l’arrivée de nouveaux blocs d’extensions. Le Modern, lui, autorise toutes les cartes au design moderne (à partir de l’extension Mirrodin)
  • Le format limité : là aussi, le nom est clair : vous êtes limitée/limité. Par quoi ? Et bien par les cartes auxquelles vous aurez accès : vous ne pourrez construire votre jeu qu’à partir de cartes obtenues dans des boosters fournis par l’organisateur. Votre deck comprendra alors 40 cartes minimum. Les deux types de formats limitées les plus répandus sont le Booster Draft et le Paquet Scellé. Je vous laisse cliquer sur les liens pour connaitre la différence.

En haut à gauche : une créature — En haut au milieu : un sort d’éphémère — En haut à droite : un sort de rituel — En bas à gauche : un sort d’enchantement — En bas au milieu : un terrain — En bas à droite : Un Planeswalker

Mais bon, revenons à Magic 2020, l’édition de base fraichement sortie. Cette édition est censée être davantage accessibles que les extensions habituelles. Elle comporte des rééditions, mais également de nouvelles cartes inédites. Les Planeswalker, ces cartes apparues dans l’extension Lorwyn en 2007, sont toujours de la partie et se révèlent être pour le moment parmi les cartes les plus chères du set.

Sous quel forme de produits peut-on acheter des cartes Magic ? Et bien sous les formes suivantes :

  • Boosters à l’unité : chaque booster contient 15 cartes dont 1 rare ou mythique rare, 3 peu communes, et 10 communes et un terrain. Chaque booster coûte environ 3 € ~ 3,50 €.
  • Booster Box (display) : une boîte de 36 boosters. C’est un achat répandu chez les collectionneuses et collectionneurs lors de la sortie d’une extension car il assure une certaines quantités de cartes rares mythiques à un prix généralement raisonnable (le booster revient environ à 2,50 €).
  • Bundle (anciennement Fat Pack) : une belle petite boîte de rangement très rigide, illustrée aux couleurs de l’extension, contenant désormais 9 boosters, un dé, des petites boîtes de rangement en carton et des terrains de base.
  • Deck à thèmes : des paquets pré-construits permettant de jouer immédiatement.
  • D’autres formats suivantes les extensions/éditions.

Vous hésitez à vous lancer dans l’aventure de peur de ne pas aimer ? Pas de souci, vous pouvez jouer gratuitement en ligne sur Magic Arena ! Aujourd’hui, Magic Arena est utilisé par tout le monde, même par les champions du monde, afin de tester facilement et rapidement de nouveaux decks, de nouvelles cartes ou de nouvelles combinaisons. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez jouer contre un bot, ou bien contre des gens de votre niveau.

Pour ma part, j’ai déjà ouvert mon display, et j’ai obtenu de jolies cartes telles que Chandra, fournaise éveillée, Sorin, seigneur de sang impérieux, ou encore le Champ de Lotus !

Et vous, qu’attendez-vous ?

Quelques liens utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.