Mon avis sur Surviving Mars

Coloniser Mars vous a toujours tenté ? N’allez pas plus loin et enfilez votre combinaison spatiale : Surviving Mars vous met à la tête d’une expédition sur la planète rouge afin d’établir une colonie durable et prospère. Mais attention, ça ne sera pas facile !

Surviving Mars est un véritable City Builder sur Mars. Vous devrez tout faire pour récolter les matières premières nécessaires à la construction de bâtiments et infrastructures que des drones vont construire, mais il vous faudra également réunir les éléments vitaux pour que les colons s’installent et survivent : de l’eau et de la nourriture. Au début, vos drones sauront faire le travail tout seul pour les tâches basiques, mais d’autres bâtiments et activités nécessiteront du personnel pour fonctionner. Il vous faudra donc réussir à attirer des colons pour prospérer et vous étendre.

Autre paramètre intéressant dans le réalisme de Surviving Mars, ce sont les conditions climatiques de la planète qui sont hostiles au point d’abimer vos installations avec le temps. Il vous faudra gérer la maintenance avec rigueur afin d’éviter la catastrophe ! Les maintenances sont assurées par des drones (encore eux), qui ne pourront travailler que s’ils sont à portée de leur « central » : soit le véhicule initial qui gère les drones et que vous aurez donc dès le début, soit via des bâtiments spécifiques disséminés un peu partout à votre bon gré.

N’oublions pas non plus un autre élément important : l’énergie. Pas de pétrole sur Mars, il vous faudra donc installer des panneaux et centrales solaires. Et vous imaginez donc la suite : la nuit, aucune production d’électricité n’est possible. Pas de panique, vous pouvez construire des accumulateurs afin de stocker l’énergie produite en journée et l’utiliser la nuit. Il vous faudra cependant veiller à bien connecter les bâtiments aux sources d’énergies, via des câbles. Ce système de connexion est également valable pour l’eau : ne comptez pas enterrer câbles et canalisation, la voirie publique n’est pas encore sur Mars ! Vos véhicules sont également électrique et devront recharger leurs batteries régulièrement.

Avant d’arriver sur Mars, vous aurez préalablement choisi une partie du contenu de votre navette et un emplacement sur lequel vous allez atterrir (ou « amarsir » ?). Ce terrain sera divisé en plusieurs carrés qu’il vous faudra sonder avec le satellite afin de mettre en lumière les points de ressources récoltables et ainsi accroitre la taille de votre colonie. Attention cependant au terrain accidenté et aux phénomènes météorologique hostiles comme des chutes d’astéroïdes, par exemple.

Une fois installé, vous pourrez régulièrement renvoyer votre navette sur Terre afin de récupérer des ressources ou tout simplement acheminer des colons. Les colons vivent dans des dômes qui nécessitent des conditions spécifiques pour survivre, que déjà dit : nourriture et eau. Bien sûr, comme toute colonie, il faudra également mettre en place des infrastructures permettant de se loger, de s’instruire, se protéger etc. Chaque dôme a une taille plutôt modeste au début, et il faudra donc en construire plusieurs et les relier entre eux afin de croitre et pouvoir réaliser de plus gros domes.

Surviving Mars souffre cependant de deux réels problèmes. D’abord l’interface est plutôt vieillotte et n’est franchement pas des plus élégantes. On pourrait passer l’éponge si l’aspect fonctionnel était au rendez-vous, mais de nombreuses lacunes sont assez pénalisantes comme le manque de retour visuel parfois, sur certains éléments, ou bien encore l’organisation de certains menus pas vraiment évidente. L’autre souci est le manque de tutoriel ; on est tout de suite jeté sur la planète rouge et on apprend les mécanismes tant bien que mal sur le tas. C’est extrêmement rageant parce qu’on ne prendra pas forcément les bonnes décisions aux début et l’on se retrouvera coincé·e plus loin parce qu’on n’a pas eu une démarche optimale dès le début. J’ai personnellement dû recommencer plus d’une fois ma colonie à cause de ça, et même si au début on refait tout assez vite parce qu’on a l’habitude, on se retrouve au final limité par le temps de construction et d’évolution de nos installations.

Surviving Mars est une bouffée d’oxygène (ohoh) dans l’univers du City Builder. Il se base sur des mécanismes de développement et de survie très crédibles au regard du thème abordé, et s’efforce de laisser une liberté d’organisation de sa colonie malgré les contraintes imposées par l’environnement. Malheureusement, deux ombres viennent ternir le tableau : une interface assez peu agréable, et une difficulté imposée à cause de l’absence de tutoriel. Quoi qu’il en soit, Surviving Mars reste un très sympathique petit jeu une fois maîtrisé.

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par le constructeur.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

2 comments

  1. Lea

    Honnêtement, « Surviving Mars » est une véritable perte de temps. J’ai eu l’occasion de m’adonner à ce jeu, mais après à peine 30 minutes, j’ai fini par m’ennuyer. A+

  2. Aunorine

    J’aime vraiment jouer à des titres où je peux construire des choses. Le faire sur Mars ? Une incitation encore meilleure. Je n’étais pas au courant de ce jeu avant, mais je vais vérifier si je le vois en magasin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.