Test – Clavier Logitech G19s

Test - Clavier Logitech G19s

Le Logitech G19s est une version bis du G19. Le constructeur suisse a procédé il y a quelques temps à une sorte de rafraîchissement de sa gamme de périphériques de jeux. La plupart de ceux existants jusqu’ici étaient relifté et estampillé d’un « S » à la fin de leur dénomination, tandis que de nouvelles choses inédites sortaient comme la G502 Proteus Core, ou le premier clavier mécanique de la marque : le G710+. Le G19s est probablement le plus haut de gamme des claviers membranaires de Logitech, comme nous le rappelle son prix très élevé de 199 € conseillé (mais facilement trouvable aux alentours de 150 € sur internet). Ça fait cher le clavier… est-ce que ça les vaut ?

L’imposant G19s est en tout point identique au G19 au premier abord. Le nombre de boutons programmables est élevé (12 + 3 si je n’en ai pas loupé). Ils sont placés sur la partie gauche, ce qui m’a pas mal gêné au début puisque je me sers du bord gauche de chaque clavier que j’utilise pour me repérer à l’aveugle et placer ainsi ma main correctement pour écrire sans regarder. Mais c’est comme tout, on s’y fait.

Tout l’attirail des touches médias est également disponible : lecture, stop, volume, blablablabla. Je ne m’en suis jamais servi mais ça pourra toujours être utile. Il existe également un bouton permettant de désactiver le bouton Windows afin d’éviter les retours-bureau par mégarde. Là encore ça ne m’est jamais arrivé, mais si ça existe, c’est qu’il doit probablement y avoir des gens qui mettent leurs doigts n’importe où.

Les touches ZQSD et celles du pavé directionnel sont d’une couleur différente afin d’être facilement repérées. C’est une idée qui existe déjà chez beaucoup d’autres constructeurs et ça me laisse là encore dubitatif : si l’intérêt est réel, je me débrouillais très bien pour repérer ses touches à l’aveugle avant que ça existe. Vous avez également deux ports USB sur le côté supérieur droit, près du câble, et c’est plutôt une très bonne idée ! Mettre une clé USB sans se faufiler à quatre pattes sous le bureau parce que les deux ports façade de notre tour sont utilisés n’aura jamais été autant le bienvenu ! Le clavier est également rétroéclairé. La couleur se change dans le pilote, bien évidemment, tout comme l’action des touches programmables. Un repose-poignet est également vendu avec.

Mais l’élément le plus tape-à-l’œil du G19s c’est son petit écran LCD orientable. Il vous permet d’affiche tout un tas de petits trucs discutables tels que les performances de votre PC (CPU+RAM, c’est tout), un album photo, une vidéo, un flux RSS, une horloge… Bref, totalement inutile, surtout que la qualité de l’écran et du streaming vidéo provoque un lag incroyable. On a l’impression d’être en 15 images par seconde. Pour tirer parti de cet écran, il faudra sûrement aller voir du côté des modifications possibles offertes via la communauté, car ce qui est proposé de base n’est pas très convaincant.

Au niveau du confort enfin, la partie la plus importante de ce test, j’ai été agréablement surpris car ce membranaire à touches hautes. J’ai l’habitude de mon Illuminated Keyboard (de Logitech toujours) que j’affectionne particulièrement pour son côté polyvalent, ses touches plates et silencieuses et son rétroéclairage. Je n’arrivais pas à retourner sur un clavier à touches normales. Mais avec ce G19s, je me suis vraiment senti bien : frappe douce et souple, peu de bruit, aucune douleur… Un régal ! C’est très clairement le point positif de ce clavier. Ça tombe bien, c’est l’élément le plus important à prendre en compte selon moi :). Je n’ai pas parlé du poids, mais celui-ci est largement raisonnable. Ni trop léger, ni trop lourd, seul le câble épais peut déstabiliser le G19s. Notez qu’il faudra un adaptateur secteur (fourni) pour que le rétroéclairage, l’écran LCD et les ports USB fonctionnent. Le clavier sera opérationnel sans ça, mais non-reconnu par le pilote et donc, non configurable en termes de touches programmables.

Un écran à l’intérêt discutable et un prix très élevé pour un clavier membranaire, le Logitech G19s sauve la face grâce à un confort d’utilisation qui n’est plus à démontrer. Le constructeur suisse va loin dans la gadgetisation, à tort selon moi. Un G710+ est probablement tout aussi intéressant, si ce n’est plus alors qu’il est bien moins cher. Vous avez les cartes en mains, à vous de faire votre choix.

Achetez le Logitech G19s à partir de 149 €.

#3 - Bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *